?

De ceci... de cela...

Sous cette rubrique vous trouverez des mots, des idées, des propos, des pensées

se voulant une avenue pour aider à réfléchir, à découvrir, à franchir - peut-être -

une nouvelle étape vers... ce que vous désirez, espérez, anticipez!

Journée mondiale de la paralysie cérébrale – 6 octobre

Journée mondiale de la paralysie cérébrale
La paralysie cérébrale est la déficience motrice la plus courante chez l’enfant. Elle touche 17 millions de personnes dans le monde, dont 125 000 en France ; soit 1 naissance sur 450.

Qu’est-ce que la paralysie cérébrale ?

Ce handicap est causé par des lésions irréversibles sur le cerveau du fœtus ou du nourrisson. Elles résultent de la destruction de certaines cellules du cerveau en développement et provoquent un ensemble de troubles du mouvement ou de la posture, accompagnés de difficultés cognitives ou sensorielles.

La journée mondiale de la paralysie cérébrale

Lancé en 2012 par Cerebral Palzy Alliance (Australie) et United Cerebral Palsy (États-Unis), la journée mondiale de la paralysie cérébrale est organisée tous les ans le 6 octobre. Son but est d’expliquer au grand public en quoi consiste cette maladie, afin de changer le regard porté sur les personnes touchées, de développer des projets et de trouver des financements pour la recherche.

Une amélioration

En France, la paralysie cérébrale recule de 2% par an, et ce depuis 10 ans. Cette amélioration est due à une meilleure prise en charge des nourrissons à risque.

Un site à visiter : www.fondationparalysiecerebrale.org         Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée Mondiale des enseignantes et des enseignants – 5 octobre

Journée Mondiale des enseignantes et des enseignants

Les enseignant(e)s ouvrent les portes vers un monde meilleur

Sans les enseignantes et les enseignants, l’éducation ne remplirait pas le rôle qui lui est assigné, car enseigner ne signifie pas uniquement apprendre à l’ élève une série de faits et nombres. C’est inspirer, libérer le potentiel de l’enfant, lui offrir de nouvelles perspectives. Enseigner c’est aider les enfants à concrétiser leurs rêves d’un monde meilleur.

C’est pourquoi l’Internationale de l’Education insiste tellement sur le droit de chaque enfant dans le monde de bénéficier de l’attention de personnels qualifiés.

Guider les élèves et les encourager

Tout au long des différentes étapes de la scolarité, du jardin d’enfants à l’éducation supérieure, il faut des enseignantes et des enseignants qualifiés pour guider les élèves et les encourager à cultiver des valeurs fondamentales telles que la paix, la tolérance, l’égalité, le respect et la compréhension. Les enseignantes et les enseignants qualifiés aident les enfants, les jeunes et les adultes à devenir des citoyens critiques, responsables, capables d’agir sur le monde qui les entoure. Ils éveillent aussi leur sens du dialogue et leur sentiment de confiance en eux et envers les autres. Les enseignantes et les enseignants constituent les piliers de l’éducation. Enseigner c’est ouvrir les portes d’un monde meilleur.

« De la qualité de l’enseignement dépend la qualité du monde de demain. »

Un site à visiter : fr.unesco.org   Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée des grands parents – 4 octobre

Journée des grands parents
Bien qu’elle ne se nomme pas elle-même « journée mondiale des grands parents’, cette journée mérite d’être citée dans le site des journées mondiales de par sa dimension internationale.

Made in USA

C’est Marian Mc Quade, une femme au foyer de Virginie Occidentale (USA) qui a lancé une campagne d’opinion afin qu’on consacre une journée spéciale aux grands-parents dans le but de reconnaître leurs droits auprès de leur progéniture.

National Grandparents Day

Cette initiative aurait pu rester isolée mais le mouvement a au contraire pris de l’ampleur et le gouverneur de Virgine Occidentale, Arch Moore, a proclamé officiellement la première « Journée des grands-parents » en 1973. C’est en 1978 que le Congrès des États-Unis a adopté le décret proclamant le premier dimanche après la Fête du travail (Labour’s Day) « Journée nationale des grands-parents« . Cette initiative a été reprise également au Québec dans les années 90.

Sachant qu’aux USA le Labour’s Day est fêté le 1er lundi du mois de septembre, nous devrions célébrer la journée des grands parents le lundi 7 septembre pour l’année 2020. Mais la suite va nous prouver qu’il n’en est rien.

Une difficile traversée de l’atlantique 

L’europe semblait jusqu’à présent rester à l’écart du mouvement si ce n’est l’initiative d’une marque de café qui avait souhaité instaurer une fête des grands mères…

La journée des grands-parents suscite décidément la convoitise des entreprises et, en 2018, une nouvelle initiative se fait jour, parrainée par de nombreuses marques commerciales qui (elles le disent elles-même) veulent « mettre la famille et l’intergénérationnel au centre de leur mission » ! 

Acceptons-en l’augure et souhaitant bon vent à cette nouvelle venue dans le calendrier français.

La date retenue, le 4 octobre, choisie au début de l’automne semble être un clin d’oeil à l’automne de la vie que représente l’âge des grands-parents.

Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée mondiale des pharmaciens – 25 septembre

La journée mondiale des pharmaciens semble exister depuis 2009, et pourtant, on en parle très peu… est-ce parce qu’elle émane de la profession elle-même et constitue une sorte de plaidoyer pro-domo ? Nous laisserons chacun se faire son opinion.
Des missions élargiesIl es loin le temps où le pharmacien était un simple distributeur de boites… ses missions ont été considérablement étendues et, outre le contrôle des ordonnances et les conseils aux patiens, il peut être amené aujourd’hui à effectuer des vaccinations et également des tests Covid.

Comme de nombreux professionnels de santé, il a été en première ligne lors de cette crise sanitaire. Rien que pour cela, arrêtons-nous un peu sur cette journée et rendons hommage à nos parmaciens.

Au fait, pharmacien ou pharmacienne ?

La répartition française fait état de plus de 2/3 de pharmaciennes pour 1/3 de pharmaciens. Alors, rendons hommage à nos pharmaciennes…

Un site à visiter : jm-pharmaciens.lequotidiendupharmacien.fr   Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée Mondiale contre la Septicémie – 13 septembre

Assez peu mentionnée dans le web francophone, il semble que cette journée soit d’origine anglo-saxonne et remonte à 2012. Son nom originel est World Sepsis Day et sa date est fixée au 13 septembre. 
Combattre le sepsis est une urgence
Cette maladie concerne près de 30 millions de personnes sur la planète et causerait la mort de 6 à 9 millions de personnes.
La Journée mondiale contre le Sepsis a pour but de sensibiliser le grand public et les décideurs à ce problème majeur de santé publique, et d’aider à la mise en place d’une recherche à la hauteur des enjeux identifiés.
Mieux connaître le sepsisLe sepsis désigne les conséquences néfastes sur les fonctions vitales des infections graves qui provoquent une mortalité très élevée en dépit des avancées de la médecine.
On parle de septicémie lorsque les pathogènes se retrouvent dans la circulation sanguine, utilisant parfois le terme d’empoisonnement sanguin.Le sepsis est un réel problème de santé publique qui s’illustre par un nombre d’hospitalisations qui a presque doublé ces dix dernières années.Dans les pays « avancés », la mortalité due au sepsis est équivalente à celle due à l’infarctus du myocarde.
Même si elle touche essentiellement les personnes âgées dans les pays développés, le sepsis touche également de nombreux nouveau-nés et est la deuxième source de décès après les hémorragies des femmes ayant accouché.La résistance accrue des bactéries aux antibiotiques, la manque de tests de diagnostic rapide et précis, les coûts des traitements ainsi que les conséquences neurologiques chez les survivants nous indiquent que des efforts soutenus doivent être consentis pour combattre cette maladie.
 

Un site à visiter : www.worldsepsisday.org    Source: Texte & Image: Journée mondiale

 

Journée Internationale du souvenir en hommage aux victimes du terrorisme – 21 août

Journée Internationale du souvenir en hommage aux victimes du terrorisme

« Lorsque nous respectons les droits fondamentaux des victimes et que nous leur apportons appui et information, nous réduisons le dommage durable causé par les terroristes aux individus, aux communautés et aux sociétés. »
António Guterres, Secrétaire général de l’ONU

Cette journée internationale a été promulguée par l’assemblée générale de l’ONU le 19 décembre 2017, sur recommandation du Conseil des droits de l’homme (résolution 72/165). Cette journée vise à honorer et soutenir les victimes et les survivants du terrorisme et à promouvoir et protéger le plein exercice de leurs libertés et de leurs droits fondamentaux.

Soutien aux victimes
Trop souvent, les victimes du terrorisme doivent encore lutter pour faire entendre leur voix, l’atrocité des faits subis ne suffisant apparamment pas à leur permettre d’obtenir automatiquement une assistance et faire respecter leurs droits.

Coopération internationale
À travers cette résolution, l’Assemblée générale des Nations Unies affirme également sa volonté de renforcer la coopération internationale pour prévenir et combattre le terrorisme sous toutes ses formes.

Elle rappele également que tous les actes de terrorisme sans exception sont criminels et injustifiables, quels qu’en soient les motivations, le lieu, l’époque ou les auteurs.

Un site à visiter : www.un.org        Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée mondiale du lion – 10 août

Journée mondiale du lion
Il n’est pas toujours facile de retrouver l’origine d’une journée mondiale et, dans le cas qui nous occupe, nous ne l’avons pas encore retrouvée.Toujours est-il qu’elle est célébrée dans de nombreux pays (surtout dans les zoos) et qu’elle permet de mettre l’accent sur la sauvegarde de cette espèce… menacée !En Afrique, son territoire d’élection, le lion a disparu à 80% de son aire de répartition d’origine. Sa population a en effet chuté de 96% en 60 ans à cause principalement du développement des « chasses aux trophées ».

Source: Texte & Image: Journée mondiale

 

Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d’êtres humains – 30 juillet

« Cette première Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d’êtres humains (en 2013) est un appel à l’action pour faire cesser ce crime et donner de l’espoir aux victimes, qui vivent souvent autour de nous alors que nous ignorons tout de leur sort. Pour arrêter les trafiquants, il nous faut couper leurs voies de financement et saisir leurs avoirs. J’exhorte tous les pays à ratifier et à appliquer intégralement la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et son Protocole additionnel relatif à la traite d’êtres humains ».
Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

Une urgence planétaire
L’ONU nous invite à nous interroger sur la question de l’esclavage moderne et il est vrai que cette question concerne au moins 2,5 millions de personnes réparties sur la planète. Il s’agit aussi bien d’hommes, de femmes que d’enfants qui tombent aux mains de trafiquants dans leur pays et à l’étranger. L’esclavage dit « moderne » n’a rien à envier à ce que l’humanité a pu connaître par le passé et il est non seulement honteux dans son principe que par les maltraitances qu’il engendre.

L’escalavage, quelle que soit sa forme, n’a pas sa place dans ce monde !

Un site à visiter : www.un.org   Source: Texte & Images : Journée mondiale

En vue de la Journée mondiale contre la traite des êtres humains, célébrée le 30 juillet prochain, Caritas Internationalis demande aux gouvernements d’intensif-ier leurs efforts pour identifier les victimes de la traite et de l’exploitation. En cette période de pandémie de Covid-19, le nombre de victimes de ce phénomène augmente de façon alarmante.

Caritas Internationalis et Coatnet, un réseau de 46 organisations chrétiennes engagées dans la lutte contre la traite des êtres humains, élèvent la voix à l’approche de la Journée mondiale contre la traite des êtres humains.

«En ce temps de propagation de la Covid-19, déclare le Secrétaire général de Caritas Internationalis Aloysius John dans ce communiqué commun, nous dénonçons une réalité inquiétante pour les personnes vulnérables qui risquent davantage de devenir victimes de la traite». En effet, l’attention portée à la pandémie «ne doit pas nous empêcher de prendre soin des personnes les plus exposées à l’exploitation», en leur fournissant des «filets de sécurité» et un «soutien matériel, médical, juridique et psychologique» pour «les accompagner dans leurs difficultés». Les gouvernements devraient donc davantage tenir compte des «dommages collatéraux de la pandémie mondiale, en particulier sur les migrants et les travailleurs informels, désormais plus vulnérables à la traite».

Source: Texte: Vatican News Service, 28 juillet 2020

 

Journée mondiale des dauphins – 23 juillet

Journée mondiale des dauphins

Il faudrait en réalité parler de la journée des baleines et des dauphins, mais la baleine a déjà sa journée par ailleurs…
Nous nous sommes donc dit, cétacé !

Depuis 1986…
Cette journée n’est pas une nouvelle venue dans le calendrier car elle a été lancée en 1986.Elle est un moyen de rappeler à tous qu’il est important de préserver l’écosystème de notre planète.Les baleines et les dauphins, sont des indicateurs phares de l’état de l’écosystème des mers et océans. Leur présence est primordiale pour le bon fonctionnement de notre planète. Cela n’empêche pas les dauphins d’être inscrits dans la catégorie « espèce vulnérable » alors que les baleines sont classifées parmi les « espèces en danger » sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).
Un site à visiter : zoom.disneynature.fr         Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée mondiale sans sacs plastique – 3 juillet

La pollution occasionnée par la prolifération des sacs en plastique et – surtout – par leur abandon au gré des vents et des courants, menace de très nombreuses espèces animales. Qui n’a jamais entendu parler du « huitième continent » * aura du mal à se représenter l’ampleur des dégâts causés dans la nature par cette source de pollution.

Le Centre national d’information sur les déchets (Cniid) a, à de nombreuses reprises, attiré l’attention du public sur la nécessité d’une modification en profondeur de nos habitudes de consommation. Il ne s’agit plus aujourd’hui de produire plus de déchets recyclables, mais bel et bien de produire globalement moins de déchets et gérer autrement les déchets existants.

Entre 1960 à 2000, le tonnage d’ordures ménagères produit a doublé
La croisade contre l’utilisation des sacs plastiques entre symboliquement dans cette logique de réduction des déchets.

Les sacs en plastiques présentent en effet le double désavantage d’être très peu biodégradables et de se disperser très facilement au gré des vents et des courants. Ils pourraient assez facilement être remplacés par des sacs réutilisables et recyclables, voire par des emballages papier même si ces derniers ne sont pas une panacée.

* Note de l’éditrice: Le vortex de déchets du Pacifique nord est une zone du gyre subtropical du Pacifique nord, également connue sous le nom de gyre de déchets, soupe plastique2, sixième ou septième continent, vortex d’ordures2 ou encore grande zone d’ordures du Pacifique  (GPGP pour Great Pacific Garbage Patch). Pour les océans, le terme « continent de plastique » est également rencontré.  Une zone similaire a été découverte dans le nord de l’océan Atlantique.     (https://fr.wikipedia.org/wiki/ )

Source: Texte: Journée mondiale   Images: Journée mondiale   PxHere