image-i-nations trésor

Journée internationale des énergies propres – 26 janvier

Contexte

La Journée internationale des énergies propres, adpotée par l’Assemblée générale (résolution A/77/327), a lieu le 26 janvier. Cette Journée est un appel à la sensibilisation et à la mobilisation en faveur d’une transition juste et inclusive vers les énergies propres, au bénéfice des populations et de la planète.

Le 26 janvier est également la date de création de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), une agence intergouvernementale mondiale créée en 2009 pour soutenir les pays dans leur transition énergétique, servir de plateforme de coopération internationale et fournir des données et des analyses sur les technologies, l’innovation, les politiques, les finances et les investissements en matière d’énergie propre.

Énergies propres : pour tous…

La question de l’énergie est au cœur d’un double défi : ne laisser personne de côté et protéger la planète. Et les énergies propres sont essentielles pour le relever.

Dans un monde confronté aux changements climatiques, les énergies propres jouent un rôle essentiel dans la réduction des émissions et peuvent également profiter aux communautés qui n’ont pas accès à des sources d’énergie traditionnelles. Aujourd’hui encore, 675 millions de personnes n’ont toujours pas accès à l’électricité, dont 4 sur 5 en Afrique subsaharienne.

Le lien entre les énergies propres, le développement socio-économique et la durabilité environnementale est essentiel pour résoudre les problèmes auxquels sont confrontées les communautés vulnérables dans le monde entier.

Le saviez-vous ?

  • Les combustibles fossiles, à savoir le charbon, le pétrole et le gaz, sont responsables de près de 90 % de toutes les émissions de dioxyde de carbone.
  • Afin d’éviter les pires effets des changements climatiques, il faut réduire les émissions pratiquement de moitié d’ici à 2030 et atteindre l’objectif de zéro émission nette d’ici à 2050.
  • Les combustibles fossiles assurent encore plus de 80 % de la production d’énergie au niveau mondial, mais les sources d’énergie plus propres gagnent du terrain. À l’heure actuelle, environ 29 % de l’électricité proviennent de sources renouvelables.
Source: Texte: https://www.un.org/fr/observances/clean-energy-day     Image: UN

Journée internationale du nanisme – 25 octobre 2023

La journée mondiale qui nous occupe aujourd’hui est d’origine Canadienne, euh… pardon Québécoise.
C’est en effet en 2013 que l’Association québécoise des personnes de petite taille (en clair, l’AQPPT) a lancé le mouvement, en association avec d’autres regroupements de personnes de petite taille à travers le monde pour fêter et faire reconnaître le mois du nanisme et son point culminant qui est donc devenu la Journée internationale du nanisme, fixée au 25 octobre.

Depuis 2013…

En octobre 2023 a donc lieu la 11ème édition du mois du nanisme sous le thème « Visons l’autodétermination ! » et les organisateurs insistent particulièrement cette année sur la sensibilisation de la population au nanisme et aux préjugés concernant les nains.

Un site à visiter : www.aqppt.org    Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal – 15 octobre

Le deuil périnatal constitue, pour les parents qui en sont victimes, un traumatisme important encore assez peu pris en compte par les pouvoirs publics et les personnels de santé.
La journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal permet de lancer une réflexion sur le cas très particulier des nourrissons morts juste avant le moment de l’accouchement ou immédiatement après leur naissance et soutenir les parents ayant perdu leur enfant.

Un besoin de reconnaissance

Une avancée significative dans les démarches administratives permet désormais aux parents concernés de déclarer leur enfant et lui donner un nom.

Des symboles…

Pour montrer son soutien aux parents, ou pour montrer qu’on a perdu son nourrisson, un symbole a été créé, le ruban rose et bleu. On le retrouve fréquemment sur les réseaux sociaux mais aussi de manière moins virutelle à l’occasion de certaines manifestations.

Un autre symbôle a aussi fait son apparition, essentiellement au Québec : les nourrissons ainsi décédés sont fréquemment appelés « anges » et leurs parents des « paranges » (ou encore pour les papas « papanges » et pour les mères « mamanges »). Voir le site « Nos petits anges au paradis ».

Un site à visiter : www.nospetitsangesauparadis.com    Source: Texte & Image: Journée mondiale       2è image: www.nospetitsangesauparadis.com

Journée mondiale pour la vue – 12 octobre 2023

Chaque année, le second jeudi d’octobre, les projecteurs se braquent sur une cause essentielle : la santé visuelle. C’est la Journée mondiale pour la vue, un rendez-vous dédié à la sensibilisation du public face aux défis liés à la cécité et à la déficience visuelle.

Un contexte alarmant

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 1 milliard de personnes souffrent d’une déficience visuelle qui aurait pu être évitée ou reste non corrigée. En d’autres termes, c’est près de 1/7 de la population mondiale qui, avec des interventions appropriées, aurait pu voir le monde autrement.

Par ailleurs, plus de 2,2 milliards de personnes souffrent d’une forme de déficience visuelle. La cataracte demeure l’une des principales causes, comptant pour près de la moitié des cas de cécité dans le monde.

Des inégalités frappantes

Si l’accès aux soins oculaires est pris pour acquis dans de nombreuses régions développées, de vastes pans de populations en Afrique, en Asie ou en Amérique latine restent privés de ce droit fondamental. Le fossé en matière de santé oculaire entre les pays développés et les pays en développement est abyssal, et s’accroît à mesure que les technologies évoluent.

L’importance d’une prise en charge précoce

Les troubles de la vue, souvent insidieux, peuvent s’installer lentement, dérobant à l’individu la clarté de son environnement, parfois sans qu’il ne s’en rende compte. Les campagnes de dépistage, la formation des professionnels de santé, et l’éducation des populations sont donc des maillons cruciaux dans la chaîne de prévention

La Journée mondiale pour la vue du 12 octobre 2023 n’est pas qu’une simple date sur un calendrier. Elle incarne l’espoir de milliards de personnes, celui de voir un monde où la cécité et la déficience visuelle seraient reléguées au rang d’antiques afflictions. Dans cette quête, chaque acteur, qu’il soit un géant de l’industrie, un professionnel de santé ou un citoyen lambda, a un rôle à jouer. Car après tout, quoi de plus précieux que le don de la vue ?

 

Source: Texte (extraits): https://media24.fr/2023/10/11/journee-mondiale-pour-la-vue    Image: https://mairie09.paris.fr/pages/journee-mondiale-de-la-vue-jeudi-12-octobre

Journée internationale du café – 1er octobre

Journée internationale du café

Cette journée a une particularité intéressante, elle est essentiellement célébrée par les Canadiens, les Américains (des États-Unis), les Éthiopiens, les Anglais et les Malaisiens. Bref des pays qui ont en commun leur appartenance au Commonwealth. Voilà pourquoi vous en entendez assez peu parler en France.

Café équitable

Quelques autres pays fêtent aussi cette journée du café, mais à des dates différentes. Elle est aussi l’occasion d’une réflexion sur le café équitable et la sensibilisation du grand public à la situation des petits producteurs de cafés.

Produire un café équitable, cela veut dire rémunérer de façon juste les producteurs pour leur permettre de vivre dignement de leur production. Acheter un café équitable, c’est – pour le consommateur final – un geste devenu assez anodin, mais il fait réellement la différence à l’autre bout de la chaine de production. Pensons-y avant de boire notre « petit noir » !

International coffee day

L’ICO (International Coffee Organisation) a, en 2015, décidé de mettre bon ordre à la question du choix de la date de cette célébration et l’a placée au 1er octobre de chaque année.

La Journée internationale du Café célèbre la diversité, la qualité et la passion de la filière café. Elle est l’occasion pour les amateurs de café de partager leur amour pour cette boisson et de soutenir les millions de caféiculteurs dont la subsistance dépend de cette culture aromatique.

Un site à visiter: http://www.ico.org/    Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée Internationale de la Charité – 5 septembre

L’assemblée générale des Nations Unies s’est réunie le 5 septembre 2012 pour proclamer que cette date serait désormais celle de la Journée Internationale de la Charité.

Elle et invite tous les états membres de l’ONU, les autres organismes des Nations Unies et toutes les organisations internationales et régionales à célébrer la Journée internationale, en encourageant la charité, notamment par des activités pédagogiques et de sensibilisation.

Mère Teresa de Calcutta
A ceux qui se demandent pourquoi la date du 5 septembre a été retenue, il faut se souvenir que c’est la date anniversaire de la disparition de Mère Teresa, survenue en 1997.

Rappelons aux moins avertis qu’elle a consacré sa vie à la pratique de la charité, en fondant notamment la congrégation des missionnaires de la charité à Calcutta, et que les religieuses oeuvrent toujours auprès des plus pauvres, notamment en Inde.

Mère Teresa a été proclamée sainte le 4 septembre 2016 par le Pape François et c’est également le 5 septembre qui a été choisi pour l’honorer.

Lire quelques citations de Mère Teresa

Source : Texte : Journée mondiale Image : The Economic Times

 

Journée mondiale des ravageurs – 6 juin

Journée mondiale des ravageurs

Pour bien « rendre » cette journée mondiale, il vaut mieux se référer à son nom anglais « World pest Day » et oublier la traduction française fort maladroite… quoi qu’il en soit, cette journée a été lancée en 2017 par un ensemble d’organisations de différents pays, pour sensibiliser à la grave question de la lutte contre les parasites. La Journée mondiale des ravageurs est célébrée chaque année le 6 juin. Cette journée est consacrée à la sensibilisation à la lutte antiparasitaire et à ses avantages. Elle vise également à expliquer aux populations concernées la nécéssité de garder les cultures, les arbres et les plantes exempts de ravageurs.

Depuis 2017

La Journée mondiale de sensibilisation aux ravageurs, a été célébrée pour la première fois à Beijing (Pékin) le 6 juin 2017. La Chinese Pest Control Association a observé pour la première fois cette journée pour sensibiliser le public au enjeux de la lutte antiparasitaire. Elle avait été parrainée par l’Association of Asian and Oceania Pest Managers, la National Pest Management Association et également la Confederation of European Pest Management Associations.

Source: Texte & Image:  Journée mondiale

Journée Mondiale de la liberté de la presse – 3 mai

Ce séminaire s’est déroulé à Windhoek (Namibie) en 1991, et a conduit à l’adoption de la Déclaration de Windhoek sur la promotion de médias indépendants et pluralistes.La Déclaration de Windhoek exigeait l’établissement, le maintien et la promotion d’une presse pluraliste, libre et indépendante et mettait l’accent sur l’importance d’une presse libre pour le développement et la préservation de la démocratie au sein d’un État, ainsi que pour le développement économique. La Journée mondiale de la liberté de presse est célébrée le 3 mai de chaque année, date à laquelle la Déclaration de Windhoek a été adoptée.

L’histoire

Même si l’on célèbre depuis 1993 la Journée mondiale de la liberté de presse, celle-ci s’enracine encore plus loin dans l’histoire des Nations Unies. En effet, il est stipulé, dans l’Article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 que : « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Aujourd’hui, dans le monde entier, le 3 mai est devenu l’occasion d’informer le public à propos des violations du droit à la liberté d’expression et le moment de se rappeler que plusieurs journalistes risquent la mort ou la prison en transmettant la nouvelle aux gens.

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), qui coordonne chaque année les activités qui soulignent le 3 mai, la Journée mondiale de la liberté de presse, c’est :

  • une journée d’action, qui favorise et permet de mettre sur pied des initiatives qui visent la défense de la liberté de la presse.
  • une journée d’évaluation, afin de dresser le portrait de la liberté de la presse à travers le monde.
  • une journée de rappel, qui permet de rappeler aux États le respect des engagements qu’ils ont pris envers la liberté de la presse.
  • une journée d’alerte, pour alerter le public et accroître la sensibilisation à la cause de la liberté de la presse.
  • une journée de réflexion, pour stimuler le débat parmi les professionnels des médias sur les problèmes qui touchent la liberté de la presse et l’éthique professionnelle.
  • une journée commémorative en mémoire des journalistes qui ont perdu la vie pendant qu’ils exerçaient leur profession.
  • une journée d’appui envers les médias qui sont victimes de mesures qui entravent la liberté de la presse ou qui visent à l’abolir.

Une seul arme… la presse

La liberté de la presse est considérée comme une pierre angulaire des droits de la personne et comme une assurance que les autres droits seront respectés. Elle favorise la transparence et une bonne gouvernance et représente, pour la société, la garantie que régnera une véritable justice. La liberté de la presse est le pont qui relie la compréhension et le savoir. Elle est essentielle à l’échange d’idées entre les nations et les cultures, qui est lui-même une condition menant à une compréhension et à une coopération durables.

 

Un site à visiter : www.rsf.org      Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée Mondiale des océans – 8 juin

La Journée des océans, célébrée le 8 juin, vise à nous rappeler le rôle des océans comme source de vie partout dans le monde. Il s’agit  d’une célébration internationale proclamée il y a dix ans à l’occasion du Sommet de la Terre et des Nations Unies tenu à Rio de Janeiro.

Après des débuts timides, cet événement a aujourd’hui une grande ampleur dans le domaine de la sensibilisation à la santé des océans et celui d’une meilleure gestion de l’Océan et de ses ressources.

Un évènement international

Simultanément sur les 5 continents, les Aquariums, Centres de Sciences, Musées, Associations et Institutions d’éducation à l’environnement marin du RESEAU OCEAN MONDIAL proposent à leur public des festivités pleines d’animations ludiques et d’actions concrètes, les petits et grands. Ateliers artistiques et pédagogiques, conférences, nettoyage de plages/de ports, films, contes et concours sont organisés simultanément sur l’ensemble de la semaine ou du week-end autour du 8 juin. Des opérations sont prévues sur les cinq continents, aussi bien en France qu’en Mauritanie, Italie, Etats-Unis Australie ou Danemark.

Ce que nous faisons au sein de notre communauté peut avoir des effets positifs ou négatifs sur nos océans. L’eau passe de nos océans à l’atmosphère puis aux terres avant de retourner dans les océans. Les ressources en eau sont limitées et nous ne disposons que des quantités existantes sur Terre. La protection de nos océans commence par celle de nos bassins hydrographiques, et nous comptons sur vous pour l’assurer !

Quatre objectifs principaux

  • L’adoption d’une nouvelle perspective en encourageant les individus à réfléchir à ce que l’eau signifie pour eux et aux raisons de lui attacher une grande valeur;
  • La sensibilisation un grand nombre de gens ne réalisent pas la profusion de créatures vivantes et d’habitats dont la beauté n’a d’égale que la diversité, que renferment nos rivières et nos océans, ni l’impact de nos actions sur ces ressources;
  • Le changement de nos habitudes les citoyens doivent être encouragés à devenir les gardiens de nos eaux afin de les préserver pour les générations futures;
  • La célébration que vous habitiez à l’intérieur des terres ou sur la côte, vous pouvez organiser des événements sur le thème de l’eau ou y participer.

Les océans en quelques chiffres

Plus de 90% des 10 espèces de poissons les plus pêchés sont en voie de disparition et près de 50% des autres espèces commerciales sont menacées par l’industrie de la pêche, par ailleurs 80% de la pollution des océans provient des terres.

Par ailleurs, une pétition a été mise en place conjointement avec THE OCEAN PROJECT pour faire du 8 juin la Journée Mondiale de l’Océan officiellement reconnue par l’ONU. Proposée au Sommet de la Terre de Rio en 1992 par le Canada, la Journée Mondiale de l’Océan a, jusqu’à présent, était peu suivie. Or l’Océan recouvre plus des deux tiers de la Terre. Il joue un rôle essentiel dans la régulation des climats, la qualité de l’air et de l’eau.

Un site à visiter : www.worldoceannetwork.org    Source: Texte: Journée Mondiale    Image: Bretagne-nautisme