image-i-nations trésor

Journée Mondiale de l’asthme – 3 mai 2022


Journée Mondiale de l'asthme

La journée mondiale de l’asthme est organisée une fois par an à l’initiative de l’association Asthme et Allergies pour la France. Au niveau mondial, c’est la « Global Initiative for Asthma » qui oeuvre. Elle est fixée au 1er mardi de chaque mois de mai. Il s’agit d’une journée d’échanges et d’information réunissant professionnels de santé et asthmatiques.

2022 marque les 23 ans de l’édition française de la Journée Mondiale de l’Asthme.

Que vous soyez asthmatique, parent d’enfant asthmatique, que vous soyez médecin ou professionnel de santé, elle vous apporte informations et soutien: brochures gratuites, bande dessinée, journal, aide aux associations de patients.

L’asthme en France

Il y a plus de 4 millions d’asthmatiques en France dont 1/4 d’enfants et d’adolescents. L’asthme provoque encore 1000 décès par an chez les personnes de moins de 65 ans, alors qu’on dispose de traitements extrêmement efficaces. Les spécialistes savent que presque tous ces décès seraient évités si l’asthme était dépisté et les traitements suivis.

Un site à visiter : www.lesouffle.org

L’asthme, une maladie qui peut être mortelle
Malgré les progrès médicaux et la disponibilité d’inhalateurs d’urgence, trop de personnes meurent encore des conséquences d’un asthme mal contrôlé. En effet, chaque année au Canada, plus de 500 personnes décèdent de complications liées à l’asthme. Également, l’asthme est une maladie qui touche en moyenne un enfant sur cinq et constitue la première raison pour laquelle les enfants canadiens sont admis à l’urgence.

Connaître les déclencheurs
Certains facteurs, irritants ou inflammatoires, peuvent venir déclencher les symptômes d’asthme. Par exemple, les changements brusques de température, la fumée de tabac, la poussière et la pollution de l’air peuvent causer une crise d’asthme. Il est cependant possible d’exercer un certain contrôle sur ces éléments en étant attentif à son environnement. Il en est de même pour les déclencheurs de l’asthme allergique, comme par exemple les acariens, le pollen ou les spores de moisissure.

Source: Texte: https://pq.poumon.ca    Image : healththenmore.com

Journée mondiale des doulas – 22 mars

Journée mondiale des doulas

D’après le dictionnaire, la doula est la femme qui accompagne et soutient une femme enceinte et son entourage avant, pendant et après l’accouchement.  Il s’agit d’un terme qui a d’abord été utilisé au Maghreb et qui tend à se répandre en France. A la différence de la sage-femme, la doula n’est pas diplômée.

Une journée devenue semaine…

C’est en Israël en 2010 qu’il faut recherche l’origine de cette journée et plus précisément auprès de Ruti Karni Horowitz. L’événement a rapidement connu un succès important et Ruti a suggéré alors qu’il devienne un événement international afin de célébrer les doulas tout autour du monde. La journée mondiale des doulas été née. Il a rapidement été décidé de l’élargir à la semaine entière, du 22 au 28 mars.

Le choix du 22 mars

Cette date a été retenue car le 22 mars correspond au lendemain de l’équinoxe, et symbolise le retour de la fertilité dans de nombreuses cultures.

World doula week

L’objectif visé par la Semaine Mondiale Des Doulas est de faire connaître ce « métier » et donner aux doulas du monde entier les moyens d’améliorer la santé physiologique, sociale, émotionnelle et psychologique des femmes, des nouveau-nés et des familles au moment de la grossesse, de la naissance et du post-partum.

Elles travaillent dans de nombreuses directions, telles que :

    • la réduction du nombre de césariennes
    • la diminution du temps de travail
    • la réduction du recours à la péridurale et aux analgésiques
    • la promotion de l’allaitement maternel et de la durée de l’allaitement
    • l’amélioration de la satisfaction du vécu de la naissance par les mères
    • la réduction des troubles du post-partum
    • l’augmentation de la confiance des nouveaux parents dans les soins de leur nouveau-né.
Un site à visiter : doulas.info    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale de l’obésité – 4 mars 2022

Journée mondiale de l'obésité

Depuis 2010, date de la création de la journée européenne de lutte contre l’obésité, plusieurs journées (nationales, européennes, …) traitant de l’obésité coexistaient. A partir de 2020, bonne nouvelle, les forces se sont unies et il y a désormais UNE journée mondiale de l’obésité.

En 2022, la Journée mondiale unifiée contre l’obésité (World Obesity Day) se déroule le vendredi 4 mars.

Cette mobilisation apporte une réponse mondiale à une maladie qui gagne du terrain partout sur la planète. Mobilisée, la Ligue contre l’obésité (LCO), association qui fédère 70 associations et réunit 9 000 membres, multiplie les événements en France.

Une définition de l’obésité

L’obésité est définie habituellement comme un excès important de poids par augmentation de la masse graisseuse d’un individu.

Selon l’OMS, on peut définir l’obésité d’une personne en fonction de son IMC (indice de masse corporelle) en divisant son poids (exprimé en kg) par sa taille au carré (exprimée en m²).

A titre d’exemple, une personne mesurant 1,80 m et pesant 78 kg aura un IMC de 24.07

Même si l’IMC nécessite d’être ensuite apprécié suivant le sexe et l’âge de l’individu, on pourra tout de même utiliser la grille d’auto-évaluation suivante:

maigre IMC < 18.5
normal IMC entre 18.5 et 25
en surpoids IMC entre 25 et 30
obèse IMC > 30

L’obésité concernerait actuellement 2 milliards de personnes de plus de 20 ans dans le monde entier et 4 millions de personnes atteintes d’obésité en meurent, chaque année.

Il s’agit d’un véritable fléau pour l’OMS, qui n’hésite pas à parler d’épidémie mondiale.

Des moyens de lutte

Les 192 états membres de l’organisation ont adopté, en 2013, une résolution visant à lutter plus efficacement contre les maladies non transmissibles et faire reculer le nombre de décès causés par l’obésité.

Parmi les mesures concrètes proposées, on retrouve l’amélioration de l’étiquetage dit « nutritionnel » sur les aliments issus de l’industrie alimentaire, la diminution de la teneur en sucres dans les boissons non alcoolisées, la réduction drastique des teneurs en sel dans les plats préparés et l’abandon des acides gras utilisés dans l’industrie agroalimentaire.

On évoque aussi la création d’une taxe spéciale sur les produits jugés néfastes pour la santé… et c’est là que le bât blesse car l’alliance internationale des produits alimentaires et des boissons, qui regroupe les multinationales de l’agro-alimentaire (Coca, Pepsi, Mac-Do, Nestlé, …) ne veut pas en entendre parler. Le bras de fer risque d’être plutôt âpre…

L’OMS demande aux états membres d’avancer rapidement. Souhaitons que nous dépasserons bientôt le stade du « voeu pieux »…

Un site à visiter : journeemondialecontrelobesite.com    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale des solitudes – 23 janvier

Journée mondiale des solitudes

On estime que 12% de la population française vit aujourd’hui dans une grande solitude. Plus grave, on observe que la solitude est en forte augmentation dans de nombreux secteurs de la population. Elle est souvent invisible mais toucherait 1 français sur 3. Il n’en fallait pas plus pour que ce mal devienne le sujet d’une nouvelle journée mondiale.

Sensibiliser aux réalités de la solitude

C’est l’association Astrée qui a décidé de lancer la première Journée des Solitudes, le 23 janvier 2018, et elle a obtenu le haut patronage de Madame Agnès Buzyn, la Ministre des Solidarités et de la Santé à l’époque.

Cette journée mondiale des solitudes permet d’apporter un éclairage sur toutes les formes de solitudes, mais aussi de créer un grand élan de solidarité pour lutter contre ce fléau. Tel est l’objectif de la journée : permettre de sortir de l’isolement.

Un site à visiter : astree.asso.fr    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée internationale de la préparation aux épidémies – 27 décembre

Journée internationale de la préparation aux épidémies

Il s’agit d’une journée décrétée par l’ONU. Elle a été décidée le 11 décembre 2020. C’est peu dire que l’épidémie de la Covid est passée par là.

Les grandes épidémies

les grandes maladies infectieuses et les épidémies ont eu de tous temps des effets dévastateurs sur la vie humaine, mais aussi des conséquences néfastes sur le développement social et économique des territoires.

Aujourd’hui encore, les crises sanitaires menacent de submerger des systèmes de santé déjà surchargés, et perturber les approvisionnement en moyens de subsistance de certaines populations, notamment des femmes et des enfants. Comme souvent ce sont les économies des pays les plus pauvres qui s’avèrent les plus vulnérables.

Une urgence

Il est urgent que la communauté mondiale se dote de systèmes de santé résilients et robustes, capables d’atteindre les personnes vulnérables partout où elles se trouvent.

Faute d’attention de la part de la communauté internationale, les futures épidémies pourraient dépasser les précédentes en termes d’intensité et de gravité. Il y a actuellement un grand besoin de sensibilisation, d’échange d’informations, de connaissances scientifiques et de bonnes pratiques, d’une éducation de qualité et de programmes de plaidoyer sur les épidémies aux niveaux local, national, régional et mondial, en tant que mesures efficaces pour prévenir et répondre aux épidémies futures.

Un site à visiter : www.un.org    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale de sensibilisation aux tumeurs neuro-endocrines – 10 novembre

Journée mondiale de sensibilisation aux tumeurs neuro-endocrines

« Les tumeurs neuro-endocrines, si vous ne les soupçonnez pas, vous ne les détectez pas ». 

L’APTED (Association des patients porteurs de tumeurs endocrines diverses) a choisi ce slogan pour la première édition (2012) de la journée mondiale de sensibilisation aux cancers et tumeurs neuro-endocrines. L’association souhaite saisir l’occasion pour sensibiliser le grand public et les professionnels de santé, améliorer l’information sur ces maladies ainsi que la prise en charge des malades.

Des tumeurs méconnues

Malgré des décédés « célèbres » (le regretté Steve Jobs), ces tumeurs restent trop peu connues du public, et pourtant, elles sont en en augmentation dans le monde. Elles sont la particularité d’être difficiles à détecter et à diagnostiquer.

Les TNE peuvent survenir dans différentes parties du corps, les plus fréquentes étant l’appareil digestif, les bronches et les poumons, mais aussi dans des organes tels que la thyroïde, les grandes surrénales et les reins.

Un site à visiter : incalliance.    Source: Texte: Journée Mondiale  Images:  Journée Mondiale   NIDIRIKI

Journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux -29 octobre

Journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux

L’accident vasculaire cérébral tue ou peut laisser des séquelles irréversibles…

Agir Vite pour le Cerveau

Tel pourrait être le mot d’ordre de la journée de l’AVC, célébrée chaque 29 octobre. L’objectif principal de cette journée est essentiellement de sensibiliser le maximum de personnes à cette grande cause de santé publique en les incitant à composer le 15 (pour la France) dès l’apparition des premiers symptômes.

Les signes avant-coureurs des AVC

– Paralysie ou engourdissement brutaux d’un coté du corps
– Difficultés soudaines à s’exprimer
– Perte de l’attention
– Diminution très brutale de la vision d’un oeil
– Céphalée brutale et inhabituelle
– Nausées, vomissements (témoignent de HTIC)

Chaque minute compte

Faute d’une prise en charge très rapide, les lésions peuvent devenir irréversibles.

L’ancienne ministre de la santé français, Madame Roselyne Bachelot, avait en son temps rappelé la nécessité de se mobiliser pour réduire la fréquence et la gravité des séquelles fonctionnelles des AVC.

La ministre dressait alors un état des lieux chiffré de la situation française, pour le moins alarmant : Les attaques cérébrales touchent chaque année 150.000 nouvelles personnes, se positionnant ainsi à la troisième place dans les cause de mortalité en France (la deuxième chez les femmes).

Les enfants aussi…

Dans notre inconscient collectif, les AVC touchent essentiellement les adultes et le risque s’accroit avec l’âge. Et pourtant, les enfants aussi sont concernés et on recense de nombreux cas d’AVC chez des nourissons ou des enfants. L’association AVC de l’enfant s’est créée pour informer les parents sur la maladie, les causes connues, les séquelles et les conduites quand survient un accident vasculaire cérébral chez un enfant.

Un site à visiter : sante-medecine.commentcamarche.net    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale de la colonne vertébrale – 16 octobre

La première édition de cette journée a été célébrée le 16 octobre 2012.

En France, cette journée a été marquée par une mobilisation des chiropracteurs qui ont proposé une évaluation gratuite des dysfonctionnements vertébraux et des troubles de l’appareil locomoteur. En effet, une personne sur deux dans le monde souffrirait de douleurs de dos au moins une fois dans l’année, et bien plus fréquemment dans la plupart des cas.

Pourquoi une journée consacrée à la colonne vertébrale ?

La Journée mondiale de la colonne vertébrale entend faire prendre conscience de ce que vivent les personnes souffrant de ldouleur vertébrale. Avec la participation de nombreux professionnels de la santé, la Journée mondiale de la colonne vertébrale est célébrée sur tous les continents.

Depuis 2000, une ONG engagée dans la recherche sur les troubles musculo-squelettiques, la Bone and Joint Decade, milite pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes souffrantes.

Un site à visiter : www.worldspineday.org    Source: Texte: Journée mondiale   Image: chiropractic.ca

Journée mondiale pour la vue – 14 octobre 2021

Journée mondiale pour la vue

Quatre-vingt pour cent de tous les cas de cécité sont évitables ou guérissables ; le droit à la vue peut et doit être mis en œuvre.

On estime à 180 millions le nombre des personnes qui souffrent d’une incapacité visuelle dans le monde. De 40 à 45 millions d’entre elles sont aveugles. Ces chiffres sont en forte augmentation, conséquence directe de l’accroissement démographique et du vieillissement des populations. Tragédie humaine, retard de développement, de nombreuses personnes se voient toujours dénier un de leurs droits fondamentaux.

2021, Tout le monde compte

C’est le thème qui a été retenu pour cette journée en 2021. La journée mondiale de la vue est consacrée chaque année au problème de la cécité dans le monde ; elle vise à sensibiliser davantage l’opinion à la prévention et au traitement de la perte de l’acuité visuelle. Les manifestations, qui ont lieu appellent l’attention sur le droit à la vue. La journée est axée sur l’engagement des gouvernements à faciliter l’accès aux services de santé pour la prévention et le traitement des affections oculaires.

Prévention de la cécité et de la surdité

Jusqu’à 80% des cas de cécité sont évitables, soit parce qu’ils résultent d’affections évitables (20 %), soit parce qu’ils sont guérissables (60 %). Les interventions destinées à prévenir et traiter la perte de l’acuité visuelle figurent parmi les interventions de santé les plus efficaces par rapport à leur coût et parmi celles qui réussissent le mieux: opération de la cataracte, prévention du trachome, distribution d’ivermectine pour le traitement de la cécité des rivières, vaccination antirougeoleuse, distribution de vitamine A pour prévenir la cécité infantile, fourniture de lunettes.

* La Journée Mondiale de la Vue est célébrée chaque 2° jeudi d’octobre

Un site à visiter : www.iapb.org   Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale des soins palliatifs – 9 octobre

Journée mondiale des soins palliatifs

En pratique, ce droit semble loin d’être respecté de façon uniforme et repose d’une façon criante sur un débat éthique dont notre société ne pourra pas faire l’économie très longtemps.

Mourir dans la dignité ?

Ne nous trompons pas de débat… il ne s’agit pas ici de proposer une aide à mourir mais bel et bien des soins qui permettent aux personnes en fin de vie de terminer leur parcours dans la dignité, jusqu’à leur mort naturelle.

Nos comités d’éthique, nos églises et nos partis politiques se sont légitimement emparés de cette question et il est intéressant de lire leurs écrits : ils en disent long sur leur vision du respect de la dignité de l’homme (de l’être humain – note de l’éditrice).

 Améliorer la qualité de la vie

L’intitulé exact du thème 2021 retenu pour la journée est (en anglais dans le tecte) : improving the quality of life for people affected by serious health problems, que l’on traduira approximativement par améliorer la qualité de vie des personnes touchées par de graves problèmes de santé.

Un site à visiter : www.sfap.org   Source: texte (abrégé) & Image: Journée mondiale