?

De ceci... de cela...

Sous cette rubrique vous trouverez des mots, des idées, des propos, des pensées

se voulant une avenue pour aider à réfléchir, à découvrir, à franchir - peut-être -

une nouvelle étape vers... ce que vous désirez, espérez, anticipez!

Journée des Nations Unies – 24 octobre 2023

Un symbole d’espoir pour l’unité mondiale

La Journée des Nations Unies est célébrée chaque année à la date du 24 octobre, jour anniversaire de l’entrée en vigueur de la Charte des Nations Unies en 1945.  Avec la ratification de ce document fondateur par la majorité de ses signataires, dont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, l’Organisation des Nations Unies était officiellement née. 

Aucune autre organisation mondiale n’a la légitimité, le pouvoir de mobilisation et l’impact normatif de l’ONU. Aucune autre organisation mondiale ne donne l’espoir à autant de personnes et ne peut offrir l’avenir que nous souhaitons. Aujourd’hui, il est crucial et urgent pour tous les pays de se rassembler afin de tenir la promesse faite à la naissance des Nations Unies de faire de notre planète un monde meilleur.

La Journée des Nations Unies représente l’occasion d’amplifier « Notre programme commun » et de réaffirmer les buts et principes de la Charte des Nations Unies qui nous ont guidés au cours des 78 dernières années.

Affiche pour le concert des Nations Unies 2023

Concert des Nations Unies 2023

Date : Mardi 24 octobre, 18 h 30 – 20 h 00 (heure de New York)
Retransmission : Regardez en direct sur la Web TV ou sur la chaîne YouTube des Nations Unies.
Programme du concert(prochainement disponible)

En commémoration de la Journée des Nations Unies, un concert avec l’Environmental Symphony : The Movement et le violoncelliste de renommée mondiale Michael Fitzpatrick aura lieu dans la salle de l’Assemblée générale le mardi 24 octobre.

Cette année, le concert de la Journée des Nations Unies, qui a pour thème En première ligne de l’action climatique, est parrainé par la Mission permanente du Royaume des Tonga auprès des Nations Unies, avec le soutien des Bureaux familiaux pour le développement durable (FOSD) de la Fondation PVBLIC.

Le thème du concert de la Journée des Nations Unies vient appuyer l’appel du Secrétaire général António Guterres en faveur d’une « action climatique plus rapide et plus audacieuse », et entend mobiliser les dirigeants mondiaux avant la conférence sur le climat COP28 qui se tiendra à Dubaï plus tard cette année, et la Conférence internationale sur les petits États insulaires en développement qui aura lieu l’année prochaine à Antigua-et-Barbuda.

 

Source: Texte & Image: https://www.un.org/fr/observances/un-day

Journée missionnaire mondiale – 22 octobre 2023

L’église catholique célèbre chaque année une semaine missionnaire mondiale. En 2023, elle se tient du dimanche 15 au dimanche 22 octobre, date retenue pour la « Journée missionnaire mondiale ». Le thème retenu est « Coeurs brûlants, tous en chemin» (évangile des pèlerins d’Emmaüs).
La journée missionnaire mondiale est fixée chaque année à l’avant dernier dimanche du mois d’octobre. En France, depuis plus d’une trentaine d’années, cette journée est devenue semaine pour donner plus de visibilité aux activités missionnaires dans les diocèses et permettre aux paroisses de vivre cette semaine autour de multiples activités.

Des laïcs engagés en pays de mission

C’est Pauline Jaricot (1799-1862) qui, dés l’âge de 17 ans, s’associe avec de jeunes ouvrières des usines de son père pour travailler à l’Évangélisation par la prière et la mission. Elle met au point un ingénieux système participatif de récolte de fonds (200 ans avant le crowfunding !): elle crée une chaîne de dix personnes qui mettent un sou par semaine pour les missions, ces 10 personnes en recrutent 10 nouvelles, et ainsi de suite, jusqu’à amasser des sommes considérables pour l’époque.

Le phénomène s’étend dans toute l’Europe et finit par attirer l’attention du Pape qui, le 3 mai 1922, crée l’œuvre de la Propagation de la Foi.

La première Journée missionnaire mondiale… en 1926

Le pape Pie XI crée la Journée missionnaire mondiale en 1926 afin de célébrer « la catholicité et la solidarité universelle ». Il ne fait en fait que reprendre l’intuition initiale de Pauline Jaricot dont le slogan de collecte était : « de la part de tous, selon les possibilités ; à tous, selon les nécessités ! ».

Chaque année, le Pape publie un texte de réflexion à cette occasion, que vous pouvez retrouver dans le site des Oeuvres Missionnaires Pontificales (voir ci-dessous).

Un site à visiter : www.opm-france.org        Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée mondiale contre le cancer du sein – 19 octobre 2023

Chiffres alarmants et prise de conscience

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le cancer du sein est le cancer le plus courant chez les femmes à travers le monde. On estime qu’en 2022, près de 2,3 millions de femmes ont été diagnostiquées avec cette maladie, et malheureusement, 685 000 d’entre elles ont succombé. Ces chiffres, bien qu’effrayants, mettent en lumière l’importance d’une prise de conscience et d’une intervention précoces.

Détection précoce : une arme redoutable

Une détection précoce peut augmenter considérablement les chances de survie. Les mammographies, un examen radiologique du sein, se sont avérées cruciales pour détecter les tumeurs avant qu’elles ne deviennent palpables. En France, grâce au dépistage organisé, 50% des cancers du sein sont détectés à un stade précoce, augmentant ainsi les chances de survie.

Des traitements en constante évolution

Les avancées médicales ont considérablement amélioré les options de traitement pour les patients atteints de cancer du sein. La chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie, la hormonothérapie et les thérapies ciblées sont autant d’outils dans l’arsenal médical. De plus, des traitements innovants, tels que l’immunothérapie, sont en cours d’essai et offrent des perspectives prometteuses.

Le rôle crucial du soutien

Au-delà des traitements médicaux, le soutien psychologique est essentiel pour les patients et leurs familles. Les associations, telles que “Ruban Rose” ou “La Ligue contre le cancer”, jouent un rôle primordial dans l’accompagnement des personnes touchées, en offrant des espaces d’écoute, d’échange et de soutien.

Prévention et mode de vie

Des études ont démontré que l’adoption d’un mode de vie sain peut réduire le risque de cancer du sein. Une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes, l’exercice régulier, la limitation de la consommation d’alcool, et l’évitement du tabagisme sont autant de facteurs préventifs.

La Journée mondiale contre le cancer du sein du 19 octobre 2023 n’est pas simplement une journée de sensibilisation, c’est un appel à l’action. Chaque personne peut jouer un rôle, que ce soit en se faisant dépister, en soutenant une personne touchée ou en contribuant à la recherche. Ensemble, nous pouvons faire la différence et œuvrer vers un monde où le cancer du sein sera relégué aux annales de l’histoire.

 

Source: Texte: https://media24.fr/2023/10/18/journee-mondiale-contre-le-cancer-du-sein-le-19-octobre-2023/     Image: CQDM

Journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal – 15 octobre

Le deuil périnatal constitue, pour les parents qui en sont victimes, un traumatisme important encore assez peu pris en compte par les pouvoirs publics et les personnels de santé.
La journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal permet de lancer une réflexion sur le cas très particulier des nourrissons morts juste avant le moment de l’accouchement ou immédiatement après leur naissance et soutenir les parents ayant perdu leur enfant.

Un besoin de reconnaissance

Une avancée significative dans les démarches administratives permet désormais aux parents concernés de déclarer leur enfant et lui donner un nom.

Des symboles…

Pour montrer son soutien aux parents, ou pour montrer qu’on a perdu son nourrisson, un symbole a été créé, le ruban rose et bleu. On le retrouve fréquemment sur les réseaux sociaux mais aussi de manière moins virutelle à l’occasion de certaines manifestations.

Un autre symbôle a aussi fait son apparition, essentiellement au Québec : les nourrissons ainsi décédés sont fréquemment appelés « anges » et leurs parents des « paranges » (ou encore pour les papas « papanges » et pour les mères « mamanges »). Voir le site « Nos petits anges au paradis ».

Un site à visiter : www.nospetitsangesauparadis.com    Source: Texte & Image: Journée mondiale       2è image: www.nospetitsangesauparadis.com

Journée mondiale des oiseaux migrateurs – 14 octobre 2023

Habituellement les journées mondiales ont lieu une fois par an… sauf dans le cas qui nous occupe puisque l’événement est biannuel. Mais pourquoi me direz-vous ?

La réponse est en réalité très simple, un cycle de migration, c’est forcément un aller / retour, un voyage vers les climats plus chauds en automne et un retour vers le nord au printemps.En 2023, les deux dates retenues sont donc le 13 mai et le 14 octobre.

World migration bird day

Comme son nom l’indique l’origine de la journée est anglo-saxonne, elle a été lancée en 2021.

Petite histoire de migration volatile

Il existe trois grands « couloirs » migrateurs pour les oiseaux :

  • la voie américaine
  • la voie euro-africaine
  • la voie australo-orientale

Grâce aux activités menées sur ces trois voies migratoires et à l’échange d’information qui en découle, la journée mondiale des oiseaux migrateurs souhaite accroître la sensibilisation aux menaces auxquelles les oiseaux font face durant les migrations.

En comparant leurs expériences et leurs préoccupations, en partageant les histoires et les activités, les gens du monde entier peuvent faire entendre leur voix et leurs actions en faveur des migrateurs iront encore plus loin… tout au long des voies migratoires.

Un site à visiter : www.worldmigratorybirdday.org    Source: Texte: journée mondiale    Images: pexels.com (Ven Dubey)

Journée Mondiale pour la normalisation – 14 octobre 2023

Le 14 octobre de chaque année, se déroule la journée mondiale de la normalisation, organisée par l’ISO (Organisation internationale de normalisation), la CEI (Commission électrotechnique internationale) et l’UIT (Union internationale des télécommunications). Cette journée est célébrée depuis 1970. Il s’agit de marquer le travail d’élaboration des normes et leur importance.

Sans norme, pas d’échange

En effet, sans norme internationale commune, établie et reconnue, pas d’échange possible, quel que soit le domaine : l’informatique, les technologies de l’information et des télécommunications (TIC) ou le vaste domaine non-électronique (l’alimentaire, les services, l’énergie, les transports,…).

Pour ce qui est des TIC, des informations produites par les logiciels ou des réseaux informatiques, les normes sont à la base des interconnexions et des échanges. Et donc de l’interopérabilité. C’est ce qui figure entre autres dans les textes diffusés à l’occasion de cette journée (communiqué de presse et message des présidents).

Encore faut-il que ces normes soient des normes ouvertes, ce qui n’est pas seulement à souhaiter, mais qui est le moyen le plus sûr et le plus puissant, illustré par le réseau mondial Internet, dont on fête au travers du W3C les 10 ans de standards ouverts.

Interprétation très libre de cette journée : Si vous lisez ce texte grâce à un navigateur produit par une célèbre firme américaine dont le patron se prénomme Bill, cette journée est une journée de deuil !

Un nouveau thème chaque année

Le thème retenu pour l’année 2023 est « Une vision commune pour un monde meilleur ».

Un site à visiter : www.iso.org    Source: Texte: Journée mondiale     Image: Standards Council of Canada

Journée mondiale de la thrombose – 13 octobre

La pandémie de la Covid et son corollaire vaccinal ont remis en lumière une maladie dont on parle habituellement très peu, la thrombose.
Cete maladie, qui se caractérise par la formation d’un caillot de sang, est une affection responsable des trois principales maladies cardiovasculaires mortelles dans le monde : la crise cardiaque, l’ AVC et la thromboembolie veineuse.

World Thrombosis Day

La journée mondiale de la thrombose permet d’apporter plus d’informations et de compréhension de cette maladie. Elle est d’origine anglo-saxonne et, pour le moment, n’a pas encore suscité de véritable adhésion dans le monde francophone.

Un site à visiter : www.worldthrombosisday.org

Journée mondiale pour la vue – 12 octobre 2023

Chaque année, le second jeudi d’octobre, les projecteurs se braquent sur une cause essentielle : la santé visuelle. C’est la Journée mondiale pour la vue, un rendez-vous dédié à la sensibilisation du public face aux défis liés à la cécité et à la déficience visuelle.

Un contexte alarmant

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 1 milliard de personnes souffrent d’une déficience visuelle qui aurait pu être évitée ou reste non corrigée. En d’autres termes, c’est près de 1/7 de la population mondiale qui, avec des interventions appropriées, aurait pu voir le monde autrement.

Par ailleurs, plus de 2,2 milliards de personnes souffrent d’une forme de déficience visuelle. La cataracte demeure l’une des principales causes, comptant pour près de la moitié des cas de cécité dans le monde.

Des inégalités frappantes

Si l’accès aux soins oculaires est pris pour acquis dans de nombreuses régions développées, de vastes pans de populations en Afrique, en Asie ou en Amérique latine restent privés de ce droit fondamental. Le fossé en matière de santé oculaire entre les pays développés et les pays en développement est abyssal, et s’accroît à mesure que les technologies évoluent.

L’importance d’une prise en charge précoce

Les troubles de la vue, souvent insidieux, peuvent s’installer lentement, dérobant à l’individu la clarté de son environnement, parfois sans qu’il ne s’en rende compte. Les campagnes de dépistage, la formation des professionnels de santé, et l’éducation des populations sont donc des maillons cruciaux dans la chaîne de prévention

La Journée mondiale pour la vue du 12 octobre 2023 n’est pas qu’une simple date sur un calendrier. Elle incarne l’espoir de milliards de personnes, celui de voir un monde où la cécité et la déficience visuelle seraient reléguées au rang d’antiques afflictions. Dans cette quête, chaque acteur, qu’il soit un géant de l’industrie, un professionnel de santé ou un citoyen lambda, a un rôle à jouer. Car après tout, quoi de plus précieux que le don de la vue ?

 

Source: Texte (extraits): https://media24.fr/2023/10/11/journee-mondiale-pour-la-vue    Image: https://mairie09.paris.fr/pages/journee-mondiale-de-la-vue-jeudi-12-octobre

Journée internationale de l’X fragile – 10 octobre

Le syndrome de l’X fragile est une maladie génétique de l’intelligence. C’est la deuxième cause la plus courante du retard mental héréditaire, après la trisomie 21.

Une maladie rare

Méconnue, cette maladie se caractérise par une atteinte (de légère à sévère), associée à des troubles du comportement, du langage et de l’humeur, et à des difficultés à gérer ses émotions.

Elle concerne 1 garçon sur 5000 et 1 fille sur 9000. Elle touche environ 10 000 personnes en France.
A l’heure actuelle, il n’existe pas de traitement curatif.

La prise en charge médico-sociale proposée consiste généralement à un aménagement du lieu de scolarité, à des thérapies sur le langage, à des séances de physiothérapie ou de kinésithérapie, et à des programmes éducationnels et comportementaux personnalisés.

La journée internationnale de l’X fragile

À l’occasion de la journée internationale de l’X fragile de nombreuses associations se mobilisent et organisent des conférences afin d’informer le public et les familles, et aider au financement de la recherche.

Mais peut-être vous êtes vous demandé pourquoi cette date ? C’est tout simplement parce qu’en latin le 10.10 (10 octobre) s’écrit « X.X ».

Un site à visiter : www.fondationlejeune.org     Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée mondiale du sourire – 6 octobre

Nous sommes le 1er vendredi du mois d’octobre, il est temps de sourire…

La Journée mondiale du sourire a été inventée par un artiste de Worcester (USA), Harvey Ball, qui se trouve être passé à la postérité en créant le fameux smiley en 1963. Cette journée est célébrée dans de nombreux pays depuis 1999.

« Smiley Face »

Harvey Ball est mort en 2001 et la fondation « Harvey Ball World Smile Foundation » a été créée en sa mémoire. Elle a pour slogan « Améliorons ce monde au travers d’un sourire », elle œuvre chaque année en tant que sponsor officiel de Journée mondiale du sourire.

Une traversée de l’atlantique plus loin…

Harvey Ball avait omis de déposer son oeuvre qui est ainsi allée tout droit dans le domaine public aux USA, ne rapportant que quelques dollars de recherche graphique à son auteur.

En 1972, un journaliste français -Franklin Loufrani- reprend l’idée et la transforme. Il l’utilise dans la presse mais a -auparavant- veillé à déposer son dessin à l’INPI (Institut national de la propriété intellectuelle). Il crée une société baptisée « Smiley World » avec laquelle il commercialisera une gamme de produits Smiley qui lui assurera la fortune.

L’ère internet

A l’arrivée de l’internet la petite frimousse jaune s’adapte et s’écrit avec les signes de ponctuation 🙂

Nicolas Loufrani, le fils du précédent, décide de concevoir des icônes inspirées de son Smiley pour remplacer les « émoticônes textes ». Les premiers émoticônes graphiques font leur apparition et sont mises gratuitement à disposition des internautes. Smiley et les émoticônes sont toujours aussi présents dans nos vies, mais on utilise désormais le terme « emojis » pour les désigner.

Un site à visiter : www.worldsmileday.com     Source: Texte & Image: Journée mondiale