?

De ceci... de cela...

Sous cette rubrique vous trouverez des mots, des idées, des propos, des pensées

se voulant une avenue pour aider à réfléchir, à découvrir, à franchir - peut-être -

une nouvelle étape vers... ce que vous désirez, espérez, anticipez!

Journée mondiale des serpents – 16 juillet

Journée mondiale des serpents

Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?   Racine, Andromaque, Acte V, scène 5

Nous ne répondrons pas ici à la question du dramaturge, nous nous contenterons de rappeler que le 16 juillet est, en de nombreux endroits de la planète, la Journée mondiale des serpents…

Fascination ancestrale

L’origine de cette journée reste quelque peu obscure, mais des passionnés la font vivre d’année en année. La fascination ancestrale des sociétés humaines pour ces créatures incomprises est peut-être à mettre en avant ici et la journée consacrée aux serpents pourra constituer une juste reconnaissance pour la gente serpentine.

Source: Texte & Image: Journée Mondiale

L’origine de cette journée est un peu obscure, mais son objectif très clair : réhabiliter un mal-aimé. Le serpent est sans aucun doute le plus détesté des animaux. Son corps à sang froid, son déplacement reptilien, ses yeux sans paupières et son venin parfois mortel suscitent plus souvent de la répulsion que de l’empathie.

Plus de 3000 espèces de serpents 

Couleuvres, vipères, pythons, crotales, boas, anacondas ou cobras : il existe plus de 3 000 espèces de serpents dans le monde. Il n’y a qu’un seul endroit où vous n’en trouverez pas, en Antarctique. Pourtant, les serpents sont en danger. L’agriculture et l’urbanisation détruisent leur habitat. Le trafic, plus ou moins légal, de certaines espèces participe à leur extinction. Mortes, elles finissent en sacs à main, portefeuilles ou chaussures de luxe. Vivantes, elles se retrouvent dans des vivariums particuliers. Aux États-Unis, plus de 9,5 millions de reptiles sont ainsi élevés comme animaux de compagnie.

En Floride, des chasseurs de serpents 

Les conséquences de la domestication des serpents sont parfois catastrophiques. En Floride, des pythons birmans relâchés dans la nature par des propriétaires indélicats sont devenus en 20 ans une espèce invasive, sans prédateur, dévorant tout ou presque : oiseaux, ratons laveurs, lapins et même alligators. Pour limiter leur prolifération, dans le parc protégé des Everglades, l’État a donc embauché des chasseurs de serpents. Un peu de courage et de rapidité suffisent (la morsure des pythons n’est pas mortelle). Les récompenses s’élèvent à 50 dollars pour un animal d’1,20 m, 200 dollars pour l’éradication d’un nid entier.

En Asie, c’est le goût des consommateurs pour les viandes exotiques qui menace les serpents. Dans le sud de la Chine, à Hong Kong, au Vietnam, on les apprécie frits avec de la citronnelle et des piments, marinés ou en soupe pour l’hiver. Leur chair blanche aurait une saveur proche de celle du poulet. Leur sang se boit, et le cœur de cobra, paré de vertus aphrodisiaques, se gobe cru avec un « shot » de vodka.

Source: Texte: franceinfo

Journée mondiale des compétences des jeunes – 15 juillet 2021

Journée mondiale des compétences des jeunes

En 2014, l’Assemblée générale des Nations Unies proclamait que le 15 juillet serait désormais célébrée la Journée mondiale des compétences des jeunes. L’idée était de mettre en lumière l’importance de la transmission aux jeunes générations des compétences nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à l’entrepreneuriat.

Réimaginer les compétences des jeunes après la pandémie

La Journée mondiale des compétences des jeunes 2021 va se dérouler dans un contexte plus que difficile, du à la persistance de la pandémie de COVID-19 et les bouleversements qu’elle implique dans le monde de l’enseeignement technique et professionnel.

Une journée essentielle pour les jeunes du monde entier

La hausse du chômage chez les jeunes est une donnée incontournable de nos économies, que ce soit dans les pays dits développés ou dans les pays en développement.

Le nombre de jeunes actuellement non scolarisés, sans emploi ni formation* augmente, et les jeunes femmes sont deux fois plus susceptibles d’être concernées que leurs homologues masculins, souligne le dernier rapport publié en 2020 par l’Organisation internationale du Travail.

* on les appelle parfois les NEET, acronyme directement issu du terme anglais utilisé : Not in Employment, Education or Training.

Un site à visiter : www.un.org    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée internationale des coopératives – 3 juillet 2021

Journée internationale des coopératives

Message du Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan, à l’occasion de la Journée internationale des coopératives:

« Le microfinancement, c’est notre affaire! Coopérer pour sortir de la pauvreté »: tel est le thème retenu pour la Journée internationale des coopératives, ce qui semble tout à fait approprié en cette Année internationale du microcrédit. Il montre que les coopératives et le microfinancement, lorsqu’ils sont utilisés et administrés de façon appropriée, peuvent aider les plus démunis à améliorer leurs conditions de vie.

Offrir des services aux personnes à faibles revenus

Les coopératives offrent depuis longtemps déjà des services financiers aux pauvres et aux personnes à faible revenu. Les caisses populaires et les mutuelles de crédit ont été créées pour atténuer la pauvreté et réduire l’endettement élevé des petits exploitants agricoles et des artisans dans les villes et les campagnes. Les coopératives poursuivent sur cette voie aujourd’hui, en particulier en offrant des services de microfinancement abordables et équitables. Les études de l’Organisation des Nations Unies montrent qu’en facilitant aux pauvres l’accès au crédit et à des produits d’épargne et d’assurance à faible risque, les services de microfinancement les aident à augmenter leurs revenus, protéger leurs biens et faire face aux crises.

Les coopératives sont bien placées pour aider les pauvres, notamment dans les régions délaissées par les banques commerciales. À l’inverse des établissements financiers qui cherchent à dégager un profit, les coopératives financières s’attachent avant tout à proposer des services qui bénéficient à leurs membres. Elles appartiennent en propre à leurs membres, qui sont aussi leurs clients et qui les gèrent démocratiquement. Elles sont proches des collectivités qu’elles servent et sont bien placées pour exécuter des politiques et des programmes adaptés aux conditions locales et aux intérêts et besoins de leurs membres. Elles peuvent ainsi renforcer la participation des pauvres aux mécanismes de prise de décision et de gestion. Dans le même temps, elles favorisent l’instauration de conditions sociales favorables au remboursement de la grande majorité des prêts.

Parvenir au développement durable

Voilà pourquoi, dans le cadre des initiatives mondiales que nous avons engagées pour réduire la pauvreté et parvenir au développement durable, nous devons considérer les coopératives comme des instruments qui ont fait leurs preuves en permettant aux pauvres, en particulier aux femmes, d’avoir accès au microfinancement et de prendre leur destin en main. Voilà pourquoi l’Organisation des Nations Unies œuvre sans relâche pour encourager les coopératives. En cette journée internationale, j’encourage vivement les gouvernements et toutes les parties intéressées à faire de même.

La date officielle de cette journée est fixée au 1° samedi de juillet, elle change donc chaque année.

Un site à visiter : www.mediaterre.org     Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale du bandeau blanc contre la pauvreté – 1er juillet 2021

Journée mondiale du bandeau blanc contre la pauvreté

Il y a des journées mondiales qu’on aimerait ne plus célébrer… celle-ci en fait partie. Elle tire son origine de l’opération « 2005 : plus d’excuses ! » dont la première édition remonte à2005 !

Mais chaque 1er juillet, la journée revient, les bonnes intentions sont affichées, et bien peu de progrés concrets sont enregistrés.Le port du bracelet blanc à votre poignet est un signe de soutien à l’action mondiale contre la pauvreté. De nombreuses associations sont partie prenante dans de nombreux pays.

Réduire la pauvreté de moitié d’ici… 2015

Vous n’avez pas révé, nous sommes bien en 2020 (2021 maintenant)

La coalition à l’origine de cette journée a pour objectif d’interpeller les Etats, qui ont signé les Objectifs du Millénaire en 2000, pour qu’ils respectent leurs engagements et prennent dès maintenant des mesures concrètes pour réduire de moitié la pauvreté dans le monde. Le Secours Catholique / Caritas France est fortement engagé dans cette campagne. Il est une des 6 organisations du comité de pilotage, avec Agir Ici, le CCFD, le CRID, Coordination Sud et la CFDT.

En France, ce sont plus de soixante organisations et syndicats réunis au sein de « 2005 : plus d’excuses ! » qui portent la campagne. Le bandeau blanc est le symbole de l’Action Mondiale contre la pauvreté qui regroupe des centaines d’organisations et de citoyens à travers le monde.

Un site à visiter : www.fondationcaritasfrance.org    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale des astéroïdes – 30 juin

Journée mondiale des astéroïdes

Cette journée mondiale fait-elle partie de la longue liste des journées plus ou moins farfelues que nous célébrons au fil des mois ?Que nenni ! Selon ses initiateurs, elle est tout à fait sérieuse et vise à sensibiliser le grand public aux risques encourus lors de la chute des astéroïdes. La question posée va même beaucoup plus loin : à quand la mise en place d’un dispositif de détection contre ces voyageurs de l’espace, aux effets « potentiellement dévastateurs » ? La question mérite d’être posée.

Un peu d’histoire

Le choix de la date du 30 juin ne doit rien au hasard. C’est en effet Le 30 juin 1908 qu’une boule de feu tombée du ciel explosait au dessus du sol dans la Toungouska, en Sibérie. L’onde de choc consécutive avait été si violente que 1200 km2 de forêt avaient alors été balayés comme de simples fétus de paille…

Un site à visiter : www.un.org    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

 

Journée Mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie – 26 juin 2021

Journée Mondiale contre l'abandon des animaux de compagnie

Cette journée mondiale est une initiative de Solidarité Animal et est soutenue par de nombreuses autres associations dont bien entendu la SPA.

la Journée Mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie (animaux domestiques selon certaines sources) a été lancée pour dénoncer et alerter les pouvoirs publics, sensibiliser le grand public et agir contre cette injustice faite à nos compagnons à quatre pattes.

Un délit

L’abandon d’animaux constitue un délit depuis 1976. Il est considéré comme un acte de cruauté, au même titre que la maltraitance animale. Rien qu’en France, ils seraient ainsi plus de 100 000 à être abandonnés.

Une date symbolique

Le dernier samedi du mois de juin est symboliquement celui du premier grand départ des juillettistes, dans la plupart des pays d’Europe. Pour 2021, il tombe le 26 juin et c’est donc cette date qui a été retenue pour mobiliser les citoyens et réunir les associations de protection animale.

Les refuges de la SPA sont submergés par les arrivées d’animaux abandonnés et cette journée mondiale de sensibilisation permettra de dénoncer un fléau qui sévit chaque année à l’aube des départs en vacances. 

Un site à visiter : www.solidarite-animal.com    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale du vitiligo – 25 juin 2021

Journée mondiale du vitiligo

Cette journée mondiale a été voulue par des fans de Mickael Jackson, justement atteint par le vitiligo. Il s’agit d’une maladie qui se manifeste notamment par une dépigmentation de la peau.

Une initiative internationale pour que le 25 juin soit reconnue officiellement comme la journée mondiale du vitiligo par les Nations Unies, a été lancée par le biais du site 25june.org.  Elle vise à recueillir 500.000 signatures pour une pétition qui sera portée à la connaissance du Secrétaire Général des Nations Unies.En 2021, l’association française du Vitiligo a monté un Tour de France du Virtiligo qui se déroule du 2 au 26 juin (voir lien en bas de page).

En savoir (un peu) plus sur le vitiligo

Commençons par le commencement, le vitiligo est connu depuis bien longtemps et on le mentionne déjà dans le papyrus d’Ebers qui date de 2500 ans av. J.-C. Excusez du peu.

Le nom de cette maladie nous vient du latin vitulum ou vitium (on n’est pas tout à fait certain…) et il pourrait donc signifier, « veau » ou « tache blanche ».

Le vitiligo se manifeste par des zones de peau dépigmentée de taille plus ou moins importantes, sur le visage, les pieds, les mains, les articulations, etc… cette maladie n’est ni infectieuse, ni contagieuse, ni (physiquement) douloureuse. Ses répercussions psychologiques ne sont pourtant pas à prendre à la légère et les personnes atteintes souffrent souvent du regard des autres.

Un site à visiter : www.afvitiligo.com    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale pour la fonction publique – 23 juin 2021

Journée mondiale pour la fonction publique

« Tous les pays et tous les peuples doivent pouvoir compter sur une fonction publique compétente, bien équipée et dotée de ressources suffisantes. La fonction publique doit être diverse et éthique. Elle doit être véritablement au service de la population, améliorant les vies des plus pauvres et des plus vulnérables. »

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU (Message 2016). Cette journée, souhaitée par l’ONU, met en avant l’idée forte d’une fonction publique efficace et réellement au service des populations.

Vers le développement durable

L’ONU s’est engagée très tôt dans la promotion de cette journée, allant même jusqu’à créer un « prix de la fonction publique » qui – signe des temps ?- ne sera pas remis en 2016, année consacrée à une réflexion sur les objectifs de ce prix et la meilleure intégration des objectifs du développement durable.

De nombreux pays relaient cette initiative, dont la France, qui se trouve même dotée d’un « ministère de la fonction publique ». Tout un programme…

Hommage

La crise danitaire du COVID19 a bien mis en lumière le caractère indispensable des fonctions publiques (nous employons le pluriel à dessein) : les services de l’état, ceux des collectivités territoriales, les fonctions publiques hospitalières, … ont été en première ligne, ne ménageant ni leurs efforts ni leur volonté d’être au service du public. Qu’elles en soient remerciées !

 

Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée mondiale des veuves – 23 juin

Journée mondiale des veuves

« Lorsqu’elle perd son mari, la femme ne devrait pas perdre ses droits. Pourtant, 115 millions de veuves vivent dans la pauvreté et 81 millions ont été victimes de violences physiques. Les filles mariées à des hommes beaucoup plus âgés sont particulièrement vulnérables.« 

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

Protéger les personnes fragilisées

On doit cette journée, célébrée depuis 2011, à la Première Dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba. Ell s’est en effet engagée dans la promotion et la protection des droits des personnes fragilisées.

Sous son impulsion, le Gabon a porté aux Nations Unies un projet de résolution qui a été adopté par l’Assemblée Générale des Nations-Unies le 21 décembre 2010.

De nombreux pays, notamment sur le continent africain, ont apporté leur parrainage à cette initiative tant elle rejoint les préoccupations actuelles. Par cet journée, la Communauté internationale s’engage à accorder une attention particulière à la situation des veuves dans le monde.

Journée nationale des peuples autochtones – 21 juin 2021

Le 21 juin 2021 est le 25e anniversaire national de la célébration du patrimoine, des diverses cultures et des réalisations remarquables des Premières Nations, des Inuit et des Métis!

Qu’est-ce que la Journée nationale des peuples autochtones?

Le 21 juin est la Journée nationale des peuples autochtones. C’est une occasion spéciale de souligner, pour tous les Canadiens, le patrimoine unique, la diversité culturelle et les réalisations remarquables des Premières Nations, des Inuitet des Métis. La Constitution canadienne reconnaît ces trois groupes comme peuples autochtones.

Bien qu’il y ait beaucoup de points communs entre ces groupes, chacun d’entre eux a son patrimoine, sa langue, ses pratiques culturelles et ses croyances spirituelles.

En collaboration avec les organisations autochtones nationales, le gouvernement du Canada a choisi le 21 juin, date du solstice d’été, pour célébrer la Journée nationale des Autochtones. Pendant des générations, de nombreux groupes et collectivités autochtones ont célébré leur culture et leur patrimoine à cette date ou à cette période de l’année étant donné la signification que revêt le solstice d’été : le jour le plus long de l’année.

Pourquoi avoir créé la Journée nationale des peuples autochtones?

La Journée nationale des peuples autochtones a été annoncée en 1996 par le gouverneur général de l’époque, Roméo LeBlanc, grâce à la Proclamation désignant le 21 juin de chaque année comme Journée nationale des peuples autochtones. Cette journée a été créée à la suite de consultations auprès de divers groupes autochtones, qui ont fait des déclarations d’appui à cet égard.

  • En 1982, la Fraternité des Indiens du Canada (maintenant l’Assemblée des Premières Nations) a demandé l’établissement de la Journée nationale de la solidarité autochtone
  • En 1995, l’Assemblée spirituelle, conférence nationale d’Autochtones et de non-Autochtones, présidée par Elijah Harper, a proposé la création d’une fête nationale pour souligner la contribution des Autochtones
  • Toujours en 1995, la Commission royale sur les peuples autochtones a recommandé l’adoption d’une journée nationale des Premiers Peuples.

Le 21 juin 2017, le premier ministre a fait une déclaration annonçant son intention de renommer cette journée « National Indigenous Peoples Day »; le nom reste le même en français.

 

Source: Texte: Gouvernement du Canada    Image: CMHA National