image-i-nations trésor

Grève mondiale pour le climat – 25 mars

Grève mondiale pour le climat

Global Strike for Future

L’origine de cette journée nous vient de… Suède. Greta Thunberg, la jeune écolo suédoise révélée au monde entier par son intervention lors de la 24ème conférence mondiale sur le climat, est en effet devenue le visage de cette journée d’action voulue par les jeunes de plus de 40 pays répartis sur tous les continents.

Le réchauffement climatique dépassera à terme les 3°C si nous continuons à ne rien faire et ses conséquences en termes de multiplication des famines, d’épisodes de sécheresse, de cyclones, d’incendies, d’inondations vont aller croissantes, touchant chaque année des populations de plus en plus nombreuses.

Il est temps d’agir !

Les adultes d’aujourd’hui n’ont pas pris la mesure de l’urgence à agir et ne se soucient pas du lendemain. Les jeunes ont décidé de prendre en mains leur propre destin en posant comme principe de base que si les adultes ne sont pas suffisamment « matures » pour décrire la réalité telle qu’elle est, il faut que les enfants s’en chargent !

Le mode d’action choisi, la grève, est justifié par la réponse à cette question : pourquoi faudrait-il étudier pour construire un futur qui ne sera plus si personne ne fait rien pour le sauver ?

Un site à visiter : fridaysforfuture.org    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée Internationale des enfants victimes innocentes d’agression – 4 juin

Les enfants, partout à travers la planète, n’ont pas tous la même chance. Il arrive que certains d’entre eux soient victimes d’agression(s), c’est pourquoi l’Organisation des Nations Unies a choisi la date du 4 juin qui, depuis 1992, rappelle les violences que subissent des milliers de jeunes.

La majorité des jeunes pratiquant la mendicité risque d’être exploitée de différentes façons par les adultes et, bien que les droits des enfants soient aujourd’hui des droits  » sacrés « , la pauvreté, le travail et les conflits les amènent souvent à accomplir des actes qui les mènent à leur perte.

Comment agir ?
Il est important de penser à ceux qui – au-delà de nos frontières – souffrent, en particulier les enfants. Mais lutter pour que ces enfants du monde entier puissent vivre sans craindre diverses agressions est encore plus important: diverses institutions nationales et internationales ainsi que des Organisations Non Gouvernementales (ONG), mènent des activités de prise en charge et d’encadrement de ces enfants. Chacun, à son niveau, peut décider de parrainer, d’effectuer des dons, de faire du bénévolat… L’association points-cœur répond à cette demande.

L’association Points-cœur
Les bénévoles de cette ONG (France) accueillent, écoutent et soutiennent des enfants, des jeunes et des adultes du monde entier. Ils gèrent également des centres pour lépreux et sidéens, des hôpitaux, des orphelinats…

Un site à visiter : france.pointscoeur.org   Source : Texte : Journée Mondiale    Images: SMART READING PRESS  Upcoming cars

Journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux – 29 octobre

L’accident vasculaire cérébral tue ou peut laisser des séquelles irréversibles…

Agir Vite pour le Cerveau
Tel pourrait être le mot d’ordre de la journée de l’AVC, célébrée chaque 29 octobre.

L’objectif principal de cette journée est essentiellement de sensibiliser le maximum de personnes à cette grande cause de santé publique.

 Connaissons-nous les signes avant-coureurs des AVC ?
Faute d’une prise en charge très rapide, les lésions peuvent devenir irréversibles. Chaque minute compte.
L’ancienne ministre de la santé français, Madame Roselyne Bachelot, avait en son temps rappelé la nécessité de se mobiliser pour réduire la fréquence et la gravité des séquelles fonctionnelles des AVC.

La ministre dressait alors un état des lieux chiffré de la situation française, pour le moins alarmant : Les attaques cérébrales touchent chaque année 150.000 nouvelles personnes, se positionnant ainsi à la troisième place dans les cause de mortalité en France (la deuxième chez les femmes).

Les enfants aussi…
Dans notre inconscient collectif, les AVC touchent essentiellement les adultes et le risque s’accroit avec l’âge. Et pourtant, les enfants aussi sont concernés et on recense de nombreux cas d’AVC chez des nourrissons ou des enfants. L’association AVC de l’enfant s’est créée pour informer les parents sur la maladie, les causes connues, les séquelles et les conduites quand survient un accident vasculaire cérébral chez un enfant.

Un site à visiter : sante-medecine.commentcamarche.net.  Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée Mondiale des enseignantes et des enseignants – 5 octobre

Les enseignantes et les enseignants ouvrent les portes vers un monde meilleur*

« Sans les enseignantes et les enseignants, l’éducation ne remplirait pas le rôle qui lui est assigné, car enseigner ne signifie pas uniquement apprendre à l’ élève une série de faits et nombres. C’est inspirer, libérer le potentiel de l’enfant, lui offrir de nouvelles perspectives. Enseigner c’est aider les enfants à concrétiser leurs rêves d’un monde meilleur.

C’est pourquoi l’Internationale de l’Education insiste tellement sur le droit de chaque enfant dans le monde de bénéficier de l’attention de personnels qualifiés.

Tout au long des différentes étapes de la scolarité, du jardin d’enfants à l’éducation supérieure, il faut des enseignantes et des enseignants qualifiés pour guider les élèves et les encourager à cultiver des valeurs fondamentales telles que la paix, la tolérance, l’égalité, le respect et la compréhension. Les enseignantes et les enseignants qualifiés aident les enfants, les jeunes et les adultes à devenir des citoyens critiques, responsables, capables d’agir sur le monde qui les entoure. Ils éveillent aussi leur sens du dialogue et leur sentiment de confiance en eux et envers les autres. Les enseignantes et les enseignants constituent les piliers de l’éducation. Enseigner c’est ouvrir les portes d’un monde meilleur.

De la qualité de l’enseignement dépend la qualité du monde de demain. »

* Thème de la journée mondiale de 2003

Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée Internationale de l’alphabétisation – 8 septembre

Chaque année, le 8 septembre, on célèbre La Journée internationale de l’alphabétisation. Son objectif est de souligner l’importance de l’alphabétisation auprès des citoyens, des collectivités et des associations. Aujourd’hui, près d’une personne sur sept est illettrée, et sur les 860 millions d’illettrés, 500 millions sont des femmes.

Un objectif, l’alphabétisation pour tous
L’alphabétisation est un motif de réjouissance pour l’humanité qui a accompli des avancées spectaculaires en la matière, le monde compte en effet aujourd’hui près de 4 milliards d’alphabètes.

Cependant, l’objectif de l’alphabétisation pour tous – enfants, jeunes et adultes – n’a toujours pas été atteint, et reste une cible mouvante. La conjonction d’objectifs ambitieux, d’efforts insuffisants menés en parallèle, de ressources et de stratégies inadéquates et la sous-estimation permanente de l’ampleur et de la complexité de la tâche, expliquent vraisemblablement cette situation.

Par sa résolution A/RES/56/116, l’Assemblée générale des Nations Unies avait proclamé la période de dix ans débutant le 1er janvier 2003 « Décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation ». Cette échéance passée, il faut bien se rendre compte qu’il reste encore pas mal de travail à accomplir et rendre hommage aux nombreuses associations qui oeuvrent dans le domaine.

Un site à visiter : www.unesco.org   Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée internationale de l’éducation – 7 août

A l’heure actuelle, on estime qu’environ 61 millions d’enfants dans le monde n’ont toujours pas accès à l’éducation, tandis que 796 millions d’adultes sont analphabètes. Sur ces 796 millions d’individus, deux tiers sont des femmes. L’accès universel à l’éducation primaire est un des Objectifs du Millénaire à atteindre pour 2015, mais il reste encore beaucoup de chemin à faire pour que l’éducation pour tous devienne une réalité. Certaines régions du monde ont réalisé ces dernières années d’importants progrès concernant l’accès à l’éducation, comme c’est le cas du continent asiatique. A l’inverse, l’Afrique subsaharienne reste la région où le problème se pose avec le plus d’acuité : en 2010, 31 millions d’enfants étaient encore non scolarisés, et la situation stagne.

En donnant accès à l’eau potable, nous contribuons indirectement à améliorer l’accès à l’éducation : en effet, l’accès à des structures d’assainissement et de distribution d’eau de proximité permet aux bénéficiaires des projets de réinvestir le temps consacré aux corvées d’eau, que ce soit dans une scolarité régulière ou dans une activité économique.

Cette journée internationale de l’éducation est également l’occasion de souligner l’importance que nous accordons à l’éducation au développement au sein de l’association : éclairer les jeunes sur les problèmes d’accès à l’eau potable que connaissent nombre de pays en développement, mais également les conscientiser à l’importance  de la préservation de cette ressource limitée qu’est l’eau constituent des enjeux essentiels à l’heure actuelle et pour l’avenir.

Source: Texte & Image: objectifo.org