image-i-nations trésor

Journée mondiale de la lutte contre les méningites – 24 avril

Journée mondiale de la lutte contre les méningites

Les journées mondiales à thématique médicale sont nombreuses tout au long de l’année, mais ce n’est pas une raison pour négliger la lutte contre la méningite. Cette maladie est une grave infection des fines membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière. Elle peut être foudroyante et est souvent mortelle.

Notons que la journée mondiale contre la méningite, traditionnellemùent célébrée le 24 avril coïncide avec la semaine européenne de la vaccination.

Se faire vacciner contre la méningite

La recherche médicale est en constant progrés et la vaccination contre la méningite est une réalité pour lutter contre les formes bactériennes de la maladie. Se vacciner, un acte citoyen…

Il est important de se souvenir que la méningite est une maladie grave. Elle affecte d’abord les méninges de l’encéphale, mais elle peut ensuite évoluer en septicémie (empoisonnement du sang) et, par conséquent, provoquer la mort du patient. Le taux de létalité de cette maladie est environ de 10 %, ce qui signifie que sur 100 personnes infectées, 10 d’entres elles meurent.

Pour ceux qui en réchappent, le tableau n’est pas plus gai : les séquelles sont importantes. 30 % des enfants ayant souffert d’une méningite présentent ensuite des retards de développement et des convulsions. Dans les cas les plus graves, la perte de certains sens comme la vue ou l’ouïe peuvent être observés.

Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée Mondiale du rein – 10 mars 2022

Une journée pour sensibiliser le grand public

Lancée à l’initiative de l’International Society of Nephrology, la Journée Mondiale du Rein vient à point nommé pour sensibiliser le grand public à l’importance des maladies rénales, affections silencieuses dont le diagnostic tardif multiplie les conséquences. Il arrive souvent que nombre d’entre elles ne soient dépistées qu’à l’approche du stade terminal et, dans ce cas, le recours à la dialyse ou la greffe est rendu obligatoire.

Nos modes de vies actuels, alimentation déséquilibrée, sédentarité, sont des facteurs aggravants et l’augmentation du nombre de patients souffrant de diabète ou d’hypertension artérielle, entraîne « mécaniquement » une augmentation des cas d’insuffisance rénale.

Protéger ses reins, c’est sauver son cœur

Chaque année, un nouveau thème est choisi. En 2011, la thèmatique retenue pour la 6° journée Mondiale du Rein avait pour but le sensibilisation aux relations maladies du rein / maladies du coeur. En 2013, il s’agissait d’attirer l’attention sur les insuffisances rénales aiguës. En 2016, le choix s’est porté sur un thème très volontariste : « Prendre soin de ses reins, c’est sa santé de demain ». En 2020, le mot d’ordre était : « Bougez-vous pour vos reins ».

En 2022, la ligne directrice retenue est le travail sur la connaissance :

La santé rénale pour tous – Comblons les lacunes en matière de connaissances pour un meilleur traitement des maladies rénales.

Un site à visiter : www.worldkidneyday.org    Source: Texte: Journée Mondiale   Images: www.fondation-du-rein.org   worldkidneyday.org

Journée Mondiale du Lymphœdème – 6 mars 2022

Journée Mondiale du LymphœdèmeCette journée, d’origine anglo-saxonne, existe depuis 2016.

En 2022, nous célébrerons donc la 7ème édition.

World Lymphoedema Day

Le lymphœdème est une maladie invalidante qui se caractérise essentiellement par une augmentation de volume d’une partie du corps liée à une accumulation de lymphe dans les tissus. Il se manifeste le plus souvent au niveau des membres inférieurs ou supérieurs, mais d’autres parties du corps humain peuvent être touchées.

Un lymphœdème peut entraîner des lourdeurs au niveau des membres atteints, mais églaement un inconfort et des douleurs. Il modifie l’image corporelle et peut générer un handicap avec un retentissement important sur la vie personnelle, sociale et professionnelle avec altération importante de la qualité de vie.

Le but de la journée mondiale du lymphoedème est de proposer une sensibilisation du grand public à cette maladie.

Un site à visiter : avml.fr      Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale de l’obésité – 4 mars 2022

Journée mondiale de l'obésité

Depuis 2010, date de la création de la journée européenne de lutte contre l’obésité, plusieurs journées (nationales, européennes, …) traitant de l’obésité coexistaient. A partir de 2020, bonne nouvelle, les forces se sont unies et il y a désormais UNE journée mondiale de l’obésité.

En 2022, la Journée mondiale unifiée contre l’obésité (World Obesity Day) se déroule le vendredi 4 mars.

Cette mobilisation apporte une réponse mondiale à une maladie qui gagne du terrain partout sur la planète. Mobilisée, la Ligue contre l’obésité (LCO), association qui fédère 70 associations et réunit 9 000 membres, multiplie les événements en France.

Une définition de l’obésité

L’obésité est définie habituellement comme un excès important de poids par augmentation de la masse graisseuse d’un individu.

Selon l’OMS, on peut définir l’obésité d’une personne en fonction de son IMC (indice de masse corporelle) en divisant son poids (exprimé en kg) par sa taille au carré (exprimée en m²).

A titre d’exemple, une personne mesurant 1,80 m et pesant 78 kg aura un IMC de 24.07

Même si l’IMC nécessite d’être ensuite apprécié suivant le sexe et l’âge de l’individu, on pourra tout de même utiliser la grille d’auto-évaluation suivante:

maigre IMC < 18.5
normal IMC entre 18.5 et 25
en surpoids IMC entre 25 et 30
obèse IMC > 30

L’obésité concernerait actuellement 2 milliards de personnes de plus de 20 ans dans le monde entier et 4 millions de personnes atteintes d’obésité en meurent, chaque année.

Il s’agit d’un véritable fléau pour l’OMS, qui n’hésite pas à parler d’épidémie mondiale.

Des moyens de lutte

Les 192 états membres de l’organisation ont adopté, en 2013, une résolution visant à lutter plus efficacement contre les maladies non transmissibles et faire reculer le nombre de décès causés par l’obésité.

Parmi les mesures concrètes proposées, on retrouve l’amélioration de l’étiquetage dit « nutritionnel » sur les aliments issus de l’industrie alimentaire, la diminution de la teneur en sucres dans les boissons non alcoolisées, la réduction drastique des teneurs en sel dans les plats préparés et l’abandon des acides gras utilisés dans l’industrie agroalimentaire.

On évoque aussi la création d’une taxe spéciale sur les produits jugés néfastes pour la santé… et c’est là que le bât blesse car l’alliance internationale des produits alimentaires et des boissons, qui regroupe les multinationales de l’agro-alimentaire (Coca, Pepsi, Mac-Do, Nestlé, …) ne veut pas en entendre parler. Le bras de fer risque d’être plutôt âpre…

L’OMS demande aux états membres d’avancer rapidement. Souhaitons que nous dépasserons bientôt le stade du « voeu pieux »…

Un site à visiter : journeemondialecontrelobesite.com    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée internationale du cancer de l’enfant – 15 février 2022

Journée internationale du cancer de l’enfant

Le cancer chez l’enfant est la deuxième cause de mortalité dans les pays développés.

Cette journée internationale vise à mieux faire connaître cette réalité et promouvoir les actions de prévention, mes aussi les soins et la recherche.

La stratégie de lutte contre les cancers 2021-2030

Les cancers pédiatriques font de longue date partie intégrante des plans gouvernementeaux, aussi bien au niveau de la recherche que pour la prise en charge des enfants malades et de leurs familles. Cet effort se poursuit avec la nouvelle stratégie mise en place.

En France, 2500 nouveaux cas dénombrés chaque année

Le cancer chez l’enfant est une maladie rare qui représente 1 à 2 % de l’ensemble des cancers. On dénombre près de 2 500 nouveaux cas chaque année en France. Certaines formes de cancers sont spécifiques à l’enfant et, inversement, la plupart des cancers de l’adulte n’existent pas chez l’enfant.

Les facteurs favorisant le développement du cancer ont été clairement identifiés chez l’adulte (alcool, tabac, produits toxiques, virus, etc.), mais ces cause sont très rarement présentes chez l’enfant.

Les traitements ont fait des progrès considérables au cours des dernières décennies et on atteint aujourd’hui un taux de guérison de 80%. Les efforts se poursuivent.

Une loi pour le droit à l’oubli

Bonne nouvelle, on guérit du cancer. De plus en plus. Mais la société n’a pas encore adapté son comportement à cette nouvelle donne et les anciens malades souffrent toujours de discriminations. Accès à l’assurance, à lemprunt, discriminations à l’embauche… les anciens enfants malades doivent pouvoir bénéficier du droit à l’oubli et concrètement ne plus devoir mentionner cette maladie dans les déclarations d’assurance.

Un site à visiter : www.ligue-cancer.net    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée internationale de l’épilepsie – 14 février 2022

Journée internationale de l'épilepsie

L’épilepsie reste une maladie encore mal connue. C’est pourquoi, malades et médecins ont décidé de sortir l’épilepsie de l’ombre en organisant, depuis l’an 2000 une Journée nationale dédiée à l’épilepsie. La Journée Internationale de l’Epilepsie se déroule, depuis 2015, le 2ème lundi de février, et ce dans plus de 120 pays.

La plupart d’entre nous confondent l’épilepsie avec sa manifestation la plus spectaculaire, la crise tonico-clonique ou généralisée ; et seulement 20 % savent qu’elle traduit un dysfonctionnement du cerveau.

Il n’y a pas une mais des épilepsies…

L’épilepsie est une maladie neurologique. Elle est l’expression d’un fonctionnement anormal de l’activité du cerveau. Les influx naviguent depuis le corps de la cellule nerveuse via le nerf jusqu’au muscle à activer. Ils peuvent être assimilés à une activité électrique, qui est anormale chez les sujets épileptiques. Cet influx électrique excessif et anormal gagne toutes les cellules nerveuses de proche en proche et provoque la crise d’épilepsie. Cependant compte-tenu des diverses formes de ces crises et de leur évolution, il n’existe pas une mais des épilepsies.

Apprendre les bons gestes

Un des buts de cette journée est d’informer tout un chacun sur les bons gestes devant une personne en crise ; en particulier il est inutile de mettre un objet dans la bouche, ni de l’empêcher de se débattre. La meilleure attitude est de la placer en position latérale de sécurité et de la protéger des regards curieux ou effrayés.

Un traitement efficace

Les épileptologues (médecins neurologues spécialistes de l’épilepsie) se réjouissent de la panoplie de médicaments désormais à la disposition des malades. Une vingtaine de molécules actives ont été mises au point, qui agissent sur les différents types d’épilepsie. Aujourd’hui, 70 % des cas d’épilepsie peuvent être soignés avec succès. Après 2 à 5 ans sans nouvelle crise, environ 70 % des enfants et 60 % des adultes pourront suspendre, sous contrôle médical, le traitement sans risque de rechute.

Un thème pour 2022

« L’épilepsie, parlons-en !« 
pour mieux faire connaître l’épilepsie et ses différentes manifestations
pour combattre la méconnaissance et les préjugés autour de l’épilepsie. 
 

Un site à visiter : www.epilepsie-france.com   Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale des malades – 11 février 2022

La maladie et la souffrance peuvent parfois bouleverser nos vies ou celles de nos proches: pour nous encourager à donner de notre temps, soutenir les malades, être attentif à leurs besoins, une journée mondiale des malades, créée en 1992 par le Pape Jean-Paul II, est célébrée chaque année, le 11 février, jour de la fête de Notre-Dame de Lourdes.

Avoir le souci des malades

Les malades se sentent très rapidement mis à part de la vie des bien portants, c’est pourquoi les liens de solidarité, et tout ce qui permet aux personnes atteintes de maladie de se sentir écoutées, reconnues est extrêmement important. Bien que cette journée ait un sens tout particulier pour les Chrétiens, il n’est pas nécessaire d’avoir des convictions religieuses pour apporter son aide et sa compassion à des personnes souffrantes, un petit geste suffit !

Source: Texte: Journée Mondiale   Image: 123RFcom

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS POUR LA XXXème JOURNÉE MONDIALE DU MALADE

« Soyez miséricordieux, comme votre père est miséricordieux » (Lc 6, 36).
Se tenir à côté de celui qui souffre sur le chemin de la charité

Chers frères et sœurs,

Il y a trente ans, saint Jean-Paul II institua la Journée Mondiale du Malade pour sensibiliser le peuple de Dieu, les institutions sanitaires catholiques et la société civile à l’attention envers les malades et envers tous ceux qui prennent soin d’eux. (…)

Le thème choisi pour cette trentième Journée : « Soyez miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux » (Lc 6, 36), oriente avant tout notre regard vers Dieu « riche en miséricorde » (Ep 2, 4), qui regarde toujours ses enfants avec un amour de père, même lorsqu’ils s’éloignent de lui. De fait, la miséricorde est, par excellence le nom de Dieu, qui exprime sa nature, non pas à la manière d’un sentiment occasionnel, mais comme une force présente dans tout ce qu’il accomplit. Il est à la fois force et tendresse. Voilà pourquoi nous pouvons dire, avec stupeur et reconnaissance, que la miséricorde de Dieu comporte à la fois la dimension de la paternité et celle de la maternité (cf. Is 49, 15), car il prend soin de nous avec la force d’un père et avec la tendresse d’une mère, toujours désireux de nous donner la vie nouvelle dans l’Esprit Saint.

Le témoin suprême de l’amour miséricordieux du Père envers les malades est son Fils unique. Combien de fois les Évangiles nous rapportent-ils les rencontres de Jésus avec des personnes frappées par différentes maladies. Il « parcourait toute la Galilée, enseignant dans leurs synagogues, proclamant la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissant toute maladie et toute langueur parmi le peuple » (Mt 4, 23). Nous pouvons nous demander : pourquoi cette attention particulière de Jésus à l’égard des malades, au point que celle-ci devient même l’œuvre principale dans le cadre de la mission des apôtres, envoyés par le Maître annoncer l’Évangile et guérir les malades ? (cf. Lc 9, 2).

Journée internationale de la préparation aux épidémies – 27 décembre

Journée internationale de la préparation aux épidémies

Il s’agit d’une journée décrétée par l’ONU. Elle a été décidée le 11 décembre 2020. C’est peu dire que l’épidémie de la Covid est passée par là.

Les grandes épidémies

les grandes maladies infectieuses et les épidémies ont eu de tous temps des effets dévastateurs sur la vie humaine, mais aussi des conséquences néfastes sur le développement social et économique des territoires.

Aujourd’hui encore, les crises sanitaires menacent de submerger des systèmes de santé déjà surchargés, et perturber les approvisionnement en moyens de subsistance de certaines populations, notamment des femmes et des enfants. Comme souvent ce sont les économies des pays les plus pauvres qui s’avèrent les plus vulnérables.

Une urgence

Il est urgent que la communauté mondiale se dote de systèmes de santé résilients et robustes, capables d’atteindre les personnes vulnérables partout où elles se trouvent.

Faute d’attention de la part de la communauté internationale, les futures épidémies pourraient dépasser les précédentes en termes d’intensité et de gravité. Il y a actuellement un grand besoin de sensibilisation, d’échange d’informations, de connaissances scientifiques et de bonnes pratiques, d’une éducation de qualité et de programmes de plaidoyer sur les épidémies aux niveaux local, national, régional et mondial, en tant que mesures efficaces pour prévenir et répondre aux épidémies futures.

Un site à visiter : www.un.org    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée Mondiale du psoriasis – 29 octobre

Journée Mondiale du psoriasis

Maladie peu connue du grand public, le psoriasis est une dermatose et, à ce titre, elle a des répercussions importantes sur la vie sociale du malade. Une association de patients s’est créée en 1983 pour lutter contre le psoriasis et nous avons reproduit ci-dessous leurs objectifs :

Favoriser un mouvement d’entraide

Entraide envers les patients atteints de psoriasis et de leur famille. En effet, le développement une dermatose est toujours perturbant car elle se voit ! Soit s’instaure une sorte d’acharnement thérapeutique pour faire disparaître les lésions à tout prix, soit le patient refuse de communiquer et choisit l’isolement pour ne plus avoir à souffrir des regards et remarques désobligeantes… Le psoriasis « s’affiche », et il est parfois difficile d’avoir à expliquer sans cesse le pourquoi de ces plaques disgracieuses.

Informer et éduquer

Par des actions concernant les malades et relatives à l’origine, l’évolution possible et les types de traitements, une certaine hygiène de vie, au stress et aux conflits ou autres problèmes psychologiques, à la prise de médicaments non prescrits par le médecin, la prise de remèdes plus ou moins fantaisistes.

Chaque patient a « son » psoriasis, différent de celui de son voisin; un traitement qui agit pour l’un, n’agira pas forcément pour l’autre.

Un site à visiter : www.francepsoriasis.org   Source: Texte (abrégé) & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale contre le cancer du sein – 19 octobre 2021


Journée mondiale contre le cancer su sein

Plusieurs sites espagnols mentionnent son existence mais la date en semble assez variable. Nous avons retenu le 19 octobre qui semble recueillir le maximum de suffrage. N’oublions pas que le 19 octobre tombe en plein dans la mobilisation Octobre Rose.

Race for the Cure®

Signalons une initiative belge pour cette cause : soutenez les personnes touchées par le cancer du sein en paricipant à une épreuve de course à pieds, la Race for the Cure®, organisée en collaboration avec Think Pink Europe. Il s’agit d’un événement annuel, le plus grand événement sportif en Europe qui soutient la lutte contre le cancer du sein, selon les organisateurs. Alors, vous participez ?

Octobre Rose

En réalité l’événement le plus médiatique concernant le cancer du sein est Octobre Rose. En fait, il ne s’agit pas d’un mais de nombreux événements répartis sur tout le mois d’octobre. Découvirez-en plus dans le site cancerdusein.org (ci-dessous).

Octobre Rose est une occasion de mettre en lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la sensibilisation et de réunir des fonds pour aider les chercheurs et les soignants. De grands évènements ont marqué les différentes campagnes d’Octobre Rose, et le plus spectaculaire est l’illumination (en rose bien entendu) de la Tour Eiffel.

En 2021, nous célébrons la 28ème campagne d’Octobre Rose.

Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Description

Le sein féminin est composé de glandes mammaires et de canaux galactophores (servant à acheminer le lait vers le mamelon) qui sont entourés de tissu graisseux et de tissu conjonctif. Une croissance anarchique des cellules dans l’un ou l’autre de ces tissus peut provoquer le cancer du sein.

Le cancer du sein est la forme de cancer féminin la plus répandue. 

Il survient généralement à un âge plus précoce que les autres formes de cancer, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. La probabilité de cancer du sein augmente de façon spectaculaire avec l’âge : 13 femmes sur 1 000 femmes quadragénaires; 23 femmes sur 1 000 femmes quinquagénaires; 29 femmes sur 1 000 femmes sexagénaires; 31 femmes sur 1 000 femmes septuagénaires.

Les cas de cancer du sein masculin sont rares et représentent moins de 1 % de tous les cas. Par contre, le cancer du sein féminin occupe le 2e rang parmi les causes de décès lié au cancer.

Causes

Les cellules de l’organisme se reproduisent tout au long de la vie afin de remplacer de façon ordonnée les cellules des tissus qui se sont détériorés. Le cancer du sein, comme toutes les formes de cancer, survient lorsque ce processus est compromis et que les cellules commencent à se diviser à un rythme inhabituellement rapide.

Il n’y a pas une cause unique ni un seul déclencheur du cancer du sein.

(…) En fait, pour la plupart des femmes, le seul facteur de risque est leur âge, quand elles ont plus de 50 ans. Toute inquiétude à ce sujet doit être abordée avec le médecin.

 

Source: Texte: https://ressourcessante.salutbonjour.ca/condition/getcondition/cancer-du-sein   Image: FDA