?

De ceci... de cela...

Sous cette rubrique vous trouverez des mots, des idées, des propos, des pensées

se voulant une avenue pour aider à réfléchir, à découvrir, à franchir - peut-être -

une nouvelle étape vers... ce que vous désirez, espérez, anticipez!

Carnaval de Rio – 21 février 2020

L’excitation s’accumule alors que le Carnaval de Rio est proche. Le spectacle annuel célébré dans le pur style brésilien mène au mercredi des Cendres, le début du Carême, qui est une période de jeûne et de repentance pratiquée par des millions de chrétiens dans le monde entier. Le Carnaval de Rio attirera près d’un million de personnes du monde entier dans la ville plage où la samba donne le tempo. Une des principales caractéristiques qui font du Carnaval une fête si vivante est l’ensemble des costumes créatifs et colorés portés par les fêtards dans les bals masqués et les fêtes de rue qui rendent le véritable esprit du Carnaval. 

Un peu d’histoire du Carnaval
Le terme Carnaval est probablement dérivé du portugais Carne Vale, qui signifie « Adieu à la viande. » Ce devait être une fête qui précède la privation de viande, d’alcool, et d’autres plaisirs mondains pendant les 40 jours qui précèdent Pâques et la résurrection de Jésus-Christ. Alors que le Carnaval de Rio commence officiellement une semaine avant le mercredi des Cendres, les fêtes débutent dès le mois de décembre. En savoir plus sur l’histoire du Carnaval.

Influences européennes et africaines
Le premier Carnaval remonte à l’année 1640 où les célébrations de masse eurent lieu en l’honneur du dieu grec du vin. Les réjouissances d’ivresse faisaient partie des célébrations que les Romains tenaient en l’honneur de Bacchus et des Saturnales. Les soldats et les maîtres échangeaient leurs vêtements alors qu’ils se livraient à des nuits d’ivresse et de débauche sauvage. L’Église catholique romaine plus tard donna le ton pour les fêtes de carnaval qui précédèrent alors le mercredi des Cendres, premier jour du Carême dans le calendrier chrétien.

Les Portugais introduisirent le carnaval au Brésil avec un festival appelé « Entrudo » qui est considéré comme la principale origine du carnaval brésilien contemporain. Le premier bal masqué à Rio eut lieu en 1840, où la polka et la valse étaient les principales formes de danse. Les Africains plus tard eurent une forte influence sur le Carnaval avec l’introduction de la samba en 1917, qui est aujourd’hui considérée comme le style musical national brésilien.

 

Source: Texte & Image: riocarnaval.org

 

 

Journée mondiale pour la justice sociale – 20 février

S’il est bien une notion aussi peu et mal partagée sur les différents continents, c’est bien celle de la justice sociale. Et quand l’assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 20 février, Journée mondiale de la justice sociale, elle a certainement mesuré la distance qui séparait le voeu de certaines réalités…

Elle invite les États Membres à célébrer cette journée mondiale en menant à l’échelon de leur pays des activités concrètes visant à promouvoir les buts et les objectifs proclamés lors du sommet mondial pour le développement social.

Cette journée existe depuis 2009 et doit rappeler à tous que les gouvernements se sont engagés à faire de l’élimination de la pauvreté et du chômage une de leurs priorités. Le renforcement de la justice, la promotion de l’équité, la démocratie, la participation et la transparence sont les axes de travail proposés par l’assemblée.

Un site à visiter : www.un.org    Source: Texte: Journée Mondiale 

Le Québec a les moyens d’assurer une société plus juste

Après des années d’austérité, le gouvernement québécois a cumulé d’importants surplus depuis trois ans.  Puisque nos services publics et les programmes sociaux sont toujours sous-financés, on peut clairement affirmer que ces surplus ont été réalisés au détriment de la majorité de la population et au prix de l’affaiblissement de notre filet social.

Avec les surplus anticipés de 5 milliards $ cette année et des mesures fiscales plus progressistes, nous avons les moyens de réinvestir massivement dans l’ensemble des services publics, de financer plus adéquatement les programmes sociaux, de planifier une transition juste basée sur le respect des droits et de mieux soutenir les organismes d’action communautaire autonome.

Un filet social fort : c’est la meilleure manière de s’assurer que notre société soit la plus juste possible et que les droits humains et la dignité des personnes soient respectés! C’est une question de CHOIX politiques.

Dans son budget du 10 mars, le gouvernement doit prendre les moyens d’améliorer les conditions de vie dans nos communautés, d’améliorer l’accès et la qualité des services publics et de lutter contre les inégalités sociales…

Ça passe notamment par plus de justice fiscale et un meilleur partage de la richesse.

À l’occasion de la Journée mondiale pour la justice sociale 2020, la Coalition Main rouge lancera la 2ème édition du document 10 milliards $ de solutions

 

Source: Texte & Image: https://www.nonauxhausses.org/journee-mondiale-justice-sociale/

 

Journée mondiale de la radio – 13 février 2020

Proclamée en 2011 par les États membres de l’Unesco et adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2012 en tant que Journée internationale, le 13 février est devenue la Journée mondiale de la radio (JMR). Et, à l’occasion de la JMR 2020, l’Unesco invite les stations de radio à promouvoir la diversité, à la fois dans leur salle de rédaction et sur les ondes.

« La radio est un outil puissant pour célébrer l’humanité dans toute sa diversité et constitue une plate-forme pour le discours démocratique. Au niveau mondial, la radio reste le média le plus consommé. Cette capacité unique de toucher le public le plus large signifie que la radio peut façonner l’expérience de la société dans la diversité, être l’arène où toutes les voix peuvent s’exprimer, être représentées et entendues. Les stations de radio devraient desservir des communautés diverses, leur offrir une grande variété de programmes, de points de vue et de contenu. Les radios doivent être capable, dans leurs organisations et leurs opérations, de refléter la diversité de leurs publics » rappelle l’Unesco. 

 

Source: Texte & Image: La lettre .PRO de la radio

 

Journée mondiale des malades – 11 février 2020

La maladie et la souffrance peuvent parfois bouleverser nos vies ou celles de nos proches: pour nous encourager à donner de notre temps, soutenir les malades, être attentif à leurs besoins, une journée mondiale des malades, créée en 1992 par le Pape Jean-Paul II, est célébrée chaque année, le 11 février, jour de la fête de Notre-Dame de Lourdes.

Avoir le souci des malades
Les malades se sentent très rapidement mis à part de la vie des bien portants, c’est pourquoi les liens de solidarité, et tout ce qui permet aux personnes atteintes de maladie de se sentir écoutées, reconnues est extrêmement important. Bien que cette journée ait un sens tout particulier pour les Chrétiens, il n’est pas nécessaire d’avoir des convictions religieuses pour apporter son aide et sa compassion à des personnes souffrantes, un petit geste suffit !

Message du Pape François pour la journée 2020
« Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai. » (Mt 11,28).
Les paroles que Jésus prononce indiquent le mystérieux chemin de la grâce qui se révèle aux simples et qui offre un soulagement à ceux qui peinent et qui sont fatigués.

C’est le thème choisi pour la célébration de cette année. (Note de l’éditrice)

 

Source : Texte : Journée Mondiale Images : diocesevalleyfield.org   FarodiRoma

 

 

 

 

 

 

 

 

Journée mondiale de prière et de réflexion sur la traite des êtres humains – 8 février 2020

 Cette journée mondiale a été instituée en 2015 à l’initiative du Pape François.
Le choix du 8 février ne doit rien au hasard puisque cette date correspond à la fête de Sainte Joséphine Bakhita, une Soudanaise qui a été vendue comme esclave, maltraitée puis rendue libre.

Des millions de personnes concernées
Lors de la première édition, le Cardinal Peter Turkson, Président du Conseil pontifical Justice et Paix, avait rappelé que des millions de personnes de par le monde sont privées de liberté et contraintes à vivre pratiquement en esclavage.

Pour ces hommes et ces femmes, sainte Joséphine Bakhita est un modèle d’espérance et l’Eglise Catholique encourage les fidèles à suivre les pas de cette sainte.

De la prise de conscience à l’action
Le Pape désire que les hommes de tous pays et toutes origines prennent conscience d’un phénomène global qui dépasse la responsabilité de tel ou tel état. Il appelle à une véritable mobilisation contre ce fléau:

Nous devons tous mieux analyser la situation et mobiliser les consciences:
De la conscience à la prière, de la prière à la solidarité, de la solidarité à l’action, afin que la traite et les nouvelles formes d’esclavage disparaissent.

 

Source : Texte : Journée mondiale Image : Religious of the Sacred Heart

 

 

 

 

 

 

 

 

Journée Mondiale contre le cancer – 4 février 2020

Le cancer constitue encore aujourd’hui la première cause de mortalité dans le monde, bien avant les guerres et autres catastrophes naturelles. Il fait beaucoup moins parler de lui, mais il tue. Pourtant, il se soigne et l’intérêt de cette journée est aussi de faire prendre conscience de l’utilité d’un dépistage précoce permettant d’arriver à une guérison.

Le cancer en chiffres
En 2020, on estime que le nombre de personnes qui vont recevoir un diagnostic de cancer dépasse les 18 millions et que plus de 9 millions en décéderont. Les cancers les plus fréquents seront ceux du sein, de la prostate, du poumon et du côlon.

Une initiative intéressante a été prise par l’ARC récemment, à savoir la création d’un site internet entièrement dédié au cancer et permettant aux internautes de trouver des réponses à leur questions : www.arc-cancer.net

Hémisphère nord vs hemisphère sud
Les différentes régions du globe ne sont pas à égalité devant le cancer et si l’hémisphère nord bénéficie de moyens importants dans la détection et le traitement des cancers, les pays du sud, comme à l’accoutumé ne bénéficient pas de telles attentions.

Un site à visiter : www.ligue-cancer.net

 

Source : Texte : Journée mondiale Image : Facebook

 

 

 

 

 

 

 

2020: Année de l’infirmière et de la sage-femme

2020, Année de l’infirmière et de la sage-femme : hommage du pape François

L’anniversaire de Florence Nightingale

Le dimanche 19 janvier 2020, après l’angélus, Place Saint-Pierre, en présence de dizaines de milliers de visiteurs le pape François a salué le « travail précieux » des infirmières et des sages-femmes en mentionnant que l’Année 2020 leur est dédiée, .

« J’ai le plaisir de rappeler a dit le pape en italien, que l’année 2020 a été désignée au niveau international comme « l’Année de l’infirmière et de la sage-femme. »

Incluant aussi les infirmiers à sa salutation, le pape a souligné leur importance au service de la santé, dans le monde: « Les infirmiers sont les agents de santé les plus nombreux et les plus proches des malades, et les sages-femmes accomplissent peut-être la plus noble des tâches parmi les professions. »

Le pape a invité à prier pour ce personnel de santé: « Prions pour eux tous, afin qu’ils puissent exercer au mieux leur précieux travail. »

En effet, le Conseil exécutif de l’Organisation mondiale de la santé a désigné  2020 comme « Année des infirmières et des sages-femmes », indique le site Infirmiers.com . La recommandation a été faite à Genève par le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

L’année 2020 est aussi celle du 200e anniversaire de la naissance de Florence Nightingale: en reconnaissant sa contribution à la santé et à l’humanité, le Dr Tedros a déclaré que les infirmières et les sages-femmes jouent un rôle vital dans la réalisation de la santé pour tous. C’est une occasion privilégiée de rendre hommage, en 2020, à la contribution des soins infirmiers à la santé de notre monde.

Florence Nightingale est née le 12 mai 1820 à Florence (Italie), et elle est décédée à 90 ans, le 13 août 1910, à Londres (Grande Bretagne). Cette infirmière britannique est considérée comme une pionnière des soins infirmiers modernes.

 

Source : Texte : Anita Bourdina, Rome, 19 janvier 2020   Image : rcni.com

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche de la Parole

Ce dimanche 26 janvier, l’Église célèbre pour la première fois un « Dimanche de la Parole de Dieu ».

Le Pape a institué cette fête par une lettre apostolique qui commence par cette citation de l’Évangile selon saint Luc : «Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures » (Lc 24, 45). Ce texte est celui de Jésus qui rencontre en chemin les disciples d’Emmaüs.

Le Dimanche de la Parole de Dieu sera désormais célébré le 3è dimanche de l’année.

Le Pape François a clairement indiqué l’optique de ce dimanche «consacré à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu; afin que les croyants puissent «comprendre l’inépuisable richesse qui provient de ce dialogue constant de Dieu avec son peuple» (Misericordia et misera, n. 7).

Saint Jérôme affirmait : « Ignorer les Écritures c’est ignorer le Christ. » Oserions-nous demeurer… dans l’ignorance?…

 

Source: Image: Vatican News

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journée mondiale de la Paix – 1er janvier 2020

Journée mondiale de la Paix 2020: le Pape invite à «rompre la spirale de la vengeance»

Le thème qu’a choisi le Pape François pour la journée mondiale de la Paix est : “La paix, chemin d’espérance: dialogue, réconciliation et conversion écologique”. Il donne des pistes pour parvenir à la paix. Il assure que celle-ci est possible à condition, bien sûr, de l’espérer et d’ouvrir son cœur à des relations qui sont à la fois fraternelles et respectueuses.

Il ajoute : «La paix est un bien précieux, objet de notre espérance auquel aspire toute l’humanité».

 

Source: Image: Vatican News

 

La crèche: une tradition inspirante

 Il y a quelques jours, la crèche du Vatican pour cette année faisait son apparition sur la Place Saint-Pierre.
Lors de sa récente visite au lieu où cette tradition a pris place, le Pape François a parlé, de la signification de ce symbole. Récemment, il a même écrit un document sur le sujet. (Introduction par Webmestre)

« Dans ce monde nouveau inauguré par Jésus, il y a de la place pour tout ce qui est humain et pour toute créature », écrit le pape François à propos de la crèche : « Du berger au forgeron, du boulanger au musicien, de la femme qui porte une cruche d’eau aux enfants qui jouent… tout cela représente la sainteté au quotidien, la joie d’accomplir les choses de la vie courante d’une manière extraordinaire. »
 
« En naissant dans la crèche, Dieu lui-même commence la seule véritable révolution qui donne espoir et dignité aux non désirés, aux marginalisés : la révolution de l’amour, la révolution de la tendresse », peut-on lire dans sa lettre apostolique « Admirabile signum » signée le 1er décembre 2019 à Greccio.

 

Source : Texte : Anne Kurian, Pape François, 10 décembre 2019 Image : LifeSite