?

De ceci... de cela...

Sous cette rubrique vous trouverez des mots, des idées, des propos, des pensées

se voulant une avenue pour aider à réfléchir, à découvrir, à franchir - peut-être -

une nouvelle étape vers... ce que vous désirez, espérez, anticipez!

Journée Mondiale contre l’esclavage des enfants – 16 avril

Journée Mondiale contre l'esclavage des enfants

Parallèlement à la journée de lutte pour l’abolition de l’esclavage (2 décembre) ou la commémoration de l’abolition de l’esclavage en france métropolitaine (le 10 mai), on « célèbre » aussi une Journée de lutte contre l’esclavage des enfants.

Cette journée a été instituée en 1995 après la mort d’un jeune pakistanais de 12 ans qui avait tenté de dénoncer les mauvais traitements subis depuis qu’il avait été vendu pour rembourser une dette familiale. Ce n’est pas une coquille, vous avez bien lu « vendu » !

10 % de la main d’oeuvre potentielle

Les enfants représenteraient plus de 10% du potentiel de la main-d’œuvre mondiale, c’est dire les enjeux. Les enfants esclaves contribuent chaque année pour plus de 13 milliards d’euros au PIB mondial.

Un instrument de guerre commerciale

L’esclavage des enfants est devenu un instrument de la guerre commerciale planétaire qui voit arriver dans nos linéaires habillement, chaussures de sports et autres objects manufacturés.

Certaines grosses entreprises, diffusant des marques connues dans le monde entier, exploitent des jeunes filles et jeunes garçons dans les pays les plus pauvres. Les enfants constituent ainsi le groupe de travail le plus vulnérable et le moins protégé.

Fort heureusement, d’autres entreprises s’engagent aussi dans des combats éthiques pour tenter d’éradiquer ce fléau.

Un site à visiter : www.fides.org    Source: Texte & Image: Journée mondiale

La date du 16 avril a été retenue en l’honneur du pakistanais Iqbal Masih, qui après avoir lui-même échappé à l’esclavage, est devenu, pendant les années 1980-90, un fervent défenseur des droits des enfants, et le visage de la lutte contre l’esclavage moderne.

En 1995, alors qu’il n’avait que 12 ans, Iqbal Masih a été retrouvé assassiné dans des circonstances douteuses.  
 
Depuis, le 16 avril est devenu l’occasion de se pencher sur le sort des quelques 8.5 millions d’enfants esclaves et des 215 millions d’enfants qui travaillent dans le monde.  
 
Joost Kooijmans, conseiller principal d’UNICEF en matière de travail des enfants.

Source: Texte & Image : http :ici.radiocanada.ca (2015)

 

Journée mondiale de la voix – 16 avril

Journée mondiale de la voix

Organisée pour la première fois au Brésil le 16 avril 1999 par la Sociedade Brasiliera de Laringologia e Voz, elle s’est perennisée ensuite dans différents pays comme l’Argentine, la Belgique, les Etats-Unis, la France et l’Espagne, avec comme objectif des rencontres entre professionnels de la voix venant d’horizons multiples.

L’information du grand public et des professionnels de la voix (qu’ils soient spécialisés dans l’éducation vocale au sens large ou directement concernés par les problématiques de prévention et de prise en charge) permet une prise de conscience plus large des questions touchant à la voix humaine.

Faîtes entendre votre voix !

En protégeant sa voix des agressions, en adaptant sa manière de parler aux besoins spécifiques liés à son utilisation, de nombreuses difficultés et altérations de la voix peuvent être facilement évitées.

Le projet Common Voice

Il s’agit d’une initiative de la fondation Mozilla dans le but de produire une base de données libre pour la reconnaissance automatique de la parole. Il est soutenu par des volontaires qui enregistrent des phrases avec un microphone et vérifient les enregistrements d’autres utilisateurs.

Un site à visiter : commonvoice.mozilla.org.   Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée Mondiale de l’Art – 15 avril

Journée Mondiale de l'Art

Il y a des journées mondiales sur des thèmes graves et d’autres sur des thèmes beaucoup plus futiles… mais un observateur averti se sera rendu compte que la sphère artistique est particulièrement délaissée. Juste une journée mondiale de la poésie célébrée le 21 mars de chaque année…

Une journée essentielle

Ces derniers temps, on a beaucoup essayé de trier l’essentiel du non-essentiel… Souvenons-nous de Winston Churchill à qui un député reprochait – en temps de guerre – d’avoir maintenu le budget de la culture et qui s’était entendu répondre : « Si on néglige la culture, à quoi bon tout cela ? » (ndlr: l’effort de guerre).

Alors, une journée mondiale consacrée à l’art est en soi une bonne nouvelle. Et pas seulement pour les artistes. Pour nous tous, citoyens de base, aptes à nous laisser attirer par l’art, quelle que soit sa forme d’expression !

La première journée mondiale de l’art a été organisée en 2012, à l’initiative de l’International  Asso­ciation of Art (IAA) appuyée par l’UNES­CO.

En pratique, de nombreuses manifestations sont organisées dans de nombreux pays, autour de l’art et des artistes. Il est difficile de les relayer toutes, aussi nous laissons chaque internaute faire le tour des expositions organisées dans sa région !

Un site à visiter : fr.unesco.orgppoésie    Source: Texte & Image: Journée mondiale

 

Journée mondiale de la maladie de Chagas – 14 avril

Journée mondiale de la maladie de Chagas

La première célébration de cette journée est intervenue en 2020, en pleine pandémie mondiale de covid et c’est peu dire qu’elle est passée inaperçue…

Cela n’empêche pas de perésévérer et la journée de la maladie de Chagas est désormais fixée au 14 avril de chaque année. L’un de ses objectifs est de rendre plus visibles les personnes atteintes et d’informer le grand public sur les ressources nécessaires pour prévenir la maladie, la combattre et l’éliminer.

Trypanosomiase américaine

La maladie de Chagas, aussi appelée trypanosomiase américaine, est qualifiée de « maladie silencieuse qui passe inaperçue ». Elle progresse lentement, est souvent asymptomatique, touche surtout les populations pauvres, celles qui n’ont accès ni aux médias ni aux soins…
Autrefois endémique dans les pays d’Amérique latine uniquement, la maladie de Chagas est désormais présente dans beaucoup d’autres pays, ce qui en fait un problème de santé mondial.

Le Docteur Carlos Ribeiro Chagas

Si vous vous demandiez l’origine du nom de cette maladie, voici la réponse. C’est le 14 avril 1909 que le Dr Carlos Ribeiro Justiniano Chagas a diagnostiqué la maladie pour la première fois, chez une jeune brésilienne qui s’appelait Berenice Soares de Moura. 

Devenez incollables

  • La maladie de Chagas sévit principalement dans les populations pauvres de l’Amérique latine continentale et touche 6 à 7 millions de personnes.
  • Au cours des dernières décennies, elle a été de plus en plus souvent détectée aux États-Unis d’Amérique, au Canada et dans de nombreux pays d’Europe et du Pacifique occidental.
  • C’est une maladie à transmission vectorielle : transmission par contact avec les excréments ou l’urine de triatomes (sorte de punaises) infectés.

Non traitée, la maladie de Chagas peut provoquer de graves troubles cardiaques et digestifs aboutissant au décès.

L’OMS invite les pays à prendre des mesures et à faire entendre leur voix en faveur de la lutte contre cette maladie et d’autres maladies tropicales négligées.

 

Un site à visiter : www.who.int    Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée mondiale du scrabble – 13 avril

Journée mondiale du scrabble

Il est parfois difficile de retrouver l’origine exacte de la journée mondiale consacrée au Scrabble et pourtant, le journal Le Soir (www.lesoir.be) annonçait déjà, dans son édition du 19 octobre 1988, que la 6ème journée mondiale du célèbre jeu de lettres s’était tenue en octobre de cette année là. Le temps passe…

Plus près de nous, le 13 avril 2020 pour être précis, on pouvoit lire sur le compte Twitter d’une plateforme de vente en ligne : 

@Cdiscount
Journée mondiale du Scrabble
Le but : trouver le mot le plus long à poser !
Voici les lettres sur votre chevalet : A E F L M I R

Ou encore, sur le site de France Inter, en date du 14 avril 2020 : Le Scrabble – La chronique de Constance
Difficile après tous ces éléments concordants d’affirmer que cette journée n’existe pas !

Mot compte triple

Nous ne chercherons donc pas à en savoir plus et nous ne bouderons pas notre plaisir. Rendons hommage à ce jeu qui a remué les méninges de nombreuses générations et qui continue à le faire chaque jour. Bon, je vous quitte, j’ai Scrabble !

Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée internationale du vol spatial habité – 12 avril

Journée internationale du vol spatial habité

Le 12 avril 1961, le cosmonaute soviétique Youri Gagarine réalisait pour la première fois au monde un vol spatial habité. Cet exploit technique et humain ouvrait alors la porte à une aventure spatiale mondiale qui allait permettre (et permet encore) de nombreuses découvertes scientifiques.

50 ans de conquête spatiale

Le 12 avril 2011, on célébrait le cinquantième anniversaire du premier vol spatial habité et l’ONU a souhaité faire de ce jour une commémoration internationale de l’événement.

« J’ai la conviction que la Journée internationale du vol spatial habité nous rappellera notre humanité commune et la nécessité de travailler ensemble pour vaincre nos problèmes communs. J’espère qu’elle incitera aussi les jeunes en particulier à tout mettre en œuvre pour réaliser leurs rêves et faire que le monde découvre des espaces inexplorés de savoir et de compréhension. »

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU (le 7 avril 2011)

Un site à visiter : www.un.org   Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée internationale des frères et sœurs – 10 avril

Journée internationale des frères et sœursLa Journée des frères et sœurs nous vient des USA. Il s’agit d’une date commémorative où on honore et célèbre les frères et sœurs. Son nom outre-atlantique, Siblings day, est devenu une fête annuelle reconnue dans certains États des États-Unis. Elle a traditionnellement lieu le 28 juin.

Siblings day

Depuis ses débuts, la journée est devenue internationale et s’étend désormais jusqu’en Inde et en Australie, sans oublier les pays européens.

En France, la Journée des frères et sœurs se célèbre parfois le 31 mai à l’initiative de la Confédération Européenne des Familles Nombreuses.

Nous avons retenu dans notre calendrier la date du 10 avril car c’est celle qui a été choisie par la Siblings day foundation. Elle a été validée par un grands nombre de gouverneurs d’états américains comme étant la date « officielle » de l’événement.

Un site à visiter : siblingsday.org    Source: Texte: Journée mondiale   Images: Journée mondiale    pinterest.com

Journée mondiale de la licorne – 9 avril

Journée mondiale de la licorne

À l’origine, la licorne était un cheval blanc à tête de bouc et aux pieds fourchus. Pas très glamour comme figure de proue… en tous cas très très loin de l’animal mignon à crinière multicolore qu’on retrouve aujourd’hui dans les livres d’enfants.

Mais pourquoi cet animal féerique plaît-il tant ?

Cette journée est née il y a 5 ans dans les pays anglo-saxons, et elle est aujourd’hui devenue mondiale. La licorne est devenue tendance. Ces créatures s’invitent partout, dans le monde des enfants mais pas seulement. D’où vient ce succès ?

La dame à la licorne…

La licorne fait sa première apparition dans la célèbre série de tapisseries « La Dame à la Licorne », réalisée vers 1500. Cette tenture représente une femme, accompagnée d’une créature imaginaire : un cheval blanc à la barbichette de bouc, aux pieds fourchus et portant une corne sur la tête. Plus anciennes encore, on trouve des mentions de cet animal dans l’Antiquité où elle est alors un symbole de pureté.
La métamorphose de la licorne en symbôle enfantin est beaucoup plus récente et on la doit aux créateurs de jeux et dessins animés. Sa crinière a désormais les couleurs de l’arc-en-ciel et l’animal fait partie d’un univers pailleté aux couleurs vives. 

Récuperation commerciale ?

Cette « bonne image » ne pouvait pas échapper aux marchands de toutes sortes et plusieurs marques s’en sont emparées : du frappuccino licorne chez Starbucks au pyjama-combinaison, en passant par les coques de téléphone. Les marques d’habillement ont aussi décliné l’imprimé licorne sous toutes ses formes : être une licorne, c’est être unique. Vous êtes uniques. Cqfd.

Un site à visiter : www.rtl.fr    Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée Mondiale de la santé – 7 avril 2021

Journée Mondiale de la santé
Chaque année, le 7 avril, des centaines d’organisations célèbrent la Journée Mondiale de la Santé. Des manifestations de sensibilisation sont organisées dans le monde entier, visant à mieux informer les opinions publiques à propos de la morbidité, la mortalité et la souffrance.Les souffrances inacceptables de la mère et de l’enfant avaient d’ailleurs été choisies comme thème pour la journée de 2005. L’OMS est partie prenante de cette journée et organise des manifestations aux niveaux mondial, régional et national pour marquer la Journée mondiale de la Santé.

Patrimoine mondial de l’humanité

Notre capital inaliénable le plus précieux est notre santé. Mais le constat mondial est alarmant : les pays en voie de développement ne bénéficient toujours pas des conditions de vie nécessaires au maintien d’une bonne santé. Les infrastructures sont déficientes et l’accès aux médicaments difficile, sans parler des trafics de médicaments frelatés…

Dans les pays dits développés, l’égalité devant la santé n’est pas non plus de mise. Si une majorité des citoyens de ces pays bénéficient d’infrastructures de santé performantes et accessibles, d’autres sont obligés de renoncer à certains soins, faute de pouvoir payer la mutuelle qui prendra en charge leurs dépenses.

Un site à visiter : www.who.int      Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée Internationale de réflexion sur le génocide de 1994 au Rwanda – 7 avril 2021

Journée Internationale de réflexion sur le génocide de 1994 au Rwanda

En 2004, 10 ans après le génocide au Rwanda… Le secrétaire général des Nations Unies lançait un plan d’action de prévention du génocide et attirait l’attention sur les situations en Ituri et au Darfour.

La Commission des droits de l’homme a observé le 7 avril 2004, lors d’une séance d’une heure qui s’est tenue dans la Salle des Assemblées du Palais des Nations, à Genève, la Journée internationale de réflexion sur le génocide de 1994 au Rwanda, dont l’Assemblée générale avait décidé, en décembre 2003, qu’elle serait commémorée le 7 avril de chaque année.

Se souvenir pour être capable d’agir

Lors de son discours, le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, a souligné que la communauté internationale ne doit jamais oublier que nous avons échoué collectivement à protéger les plus de 800 000 hommes, femmes et enfants sans défense qui ont péri au Rwanda il y a 10 ans. « Nous devons tous assumer nos responsabilités et reconnaître que nous aurions dû faire plus pour empêcher le génocide ou y mettre fin », a-t-il affirmé, ajoutant que nul ne saurait plaider l’ignorance.

Relevant que le spectre du génocide demeure hélas bien réel, le secrétaire général des Nations unies a indiqué qu’il lançait un plan d’action de prévention du génocide axé sur la prévention des conflits armés, la protection des civils dans les conflits armés, la fin de l’impunité, la mise en place d’un système d’alerte précoce et claire, ainsi que sur l’action rapide et décisive lorsque, en dépit de tous ces efforts, le génocide se produit ou est sur le point de se produire. Il a indiqué qu’il avait décidé de créer un nouveau poste de conseiller spécial sur la prévention du génocide.

Kofi Annan a, par ailleurs, attiré l’attention sur la situation actuelle dans la province d’Ituri en République démocratique du Congo, « où les conflits ethniques pourraient de toute évidence aller jusqu’au génocide ». Il a également dit partager la vive inquiétude qu’ont exprimée, la semaine dernière, les huit experts indépendants que la Commission a nommés pour s’informer sur les violations massives des droits de l’homme et la crise humanitaire qui serait en train de se produire dans la région du Darfour au Soudan. Il a proposé d’envoyer au Soudan une équipe pour mieux prendre la mesure et mieux comprendre la nature de la crise.

15 ans plus tard, avons-nous réellement avancé ?

La situation en Afrique centrale, qu’il s’agisse du Congo ou de la Centrafrique notamment, ne s’est pas réellement améliorée et les manifestations organisées au Rwanda pour célébrer le vingtième anniversaire du génocide montrent à quel point les blessures sont toujours présentes.

Les déclarations de président de la République du Rwanda, Paul Kagamé, portées à l’encontre du rôle de la France dans le déroulement du génocide de 1994, ont suffit à raviver les tensions et portent un coup rude à une démarche d’apaisement pourtant souhaitée par de nombreuses parties…

Le rapport Duclert

En 2021, un rapport (lien ci-dessous) remis au président de la République [ndlr: française] fait état dans ses conclusions « d’un ensemble de responsabilités, lourdes et accablantes pour la France ». L’article paru dans « Le monde » explique en détail les tenants et aboutissants de toute l’affaire.

Un site à visiter : www.vie-publique.fr    Source: Texte & Image: Journée mondiale