calendar

Rohingya sad woman

L'actualité qui interpelle

La télévision, la radio, les journaux, l'internet nous rejoignent où que nous soyons.
Ils nous assaillent presque avec des informations de tous genres - information parfois stimulante, parfois choquante, toujours un peu envahissante.

On peut se demander: "Comment réagit-on à une telle invasion de notre espace personnel?"

Les brèves remarques de cette section nous aident à y réfléchir.

   

Crèche de 2016, Place Saint-Pierre

La crèche du Vatican est offerte cette année par l’archidiocèse et le gouvernement de Malte. A l’issue d’un concours, c’est l’artiste Manwel Grech qui a été choisi pour réaliser cette représentation de la Nativité sur fond de paysage maltais, avec architecture, faune et flore de l’île. L’oeuvre mesure 17 mètres de long, 12 mètres de large et sa hauteur s’élève jusqu’à 8 mètres. Les personnages portent des vêtements, des outils et des instruments de musique typiques de Malte.

Au total, 17 figures – dont les animaux – seront représentées par des statues de papier-mâché. La crèche abritera aussi la traditionnelle “croix de Malte” et un ‘luzzu’, embarcation typique de l’archipel de la Méditerranée qui symbolisera à la fois la pêche et la réalité des migrants qui tentent de rejoindre l’Italie dans des embarcations de fortune.

Source: Texte: Union Catholique de la Presse, Liban  Image: tvm.com.mt

Rome, Place Saint-Pierre – 13 novembre

xmas-tree-vaticanLa scène de la Nativité du Vatican représentera les réfugiés, les malades et l’environnement

L’arbre de Noël et la scène de la Nativité du Vatican représenteront des décorations particulières illustrant plusieurs situations chères au Pape François incluant les réfugiés, les malades et l’environnement.

Le sapin (épinette) de 82 pieds de hauteur sera au centre des célébrations de Noël au Vatican, a déclaré un représentant du bureau officiel de la Cité du Vatican. L’arbre sera recueilli le 13 novembre dans la forêt de Lagorai près de Scurelle dans la province nord de Trent et représentera un geste symbolique en accord avec l’invitation du pape à prendre soin de l’environnement. En effet, des élèves d’écoles primaires « planteront près de 40 nouveaux sapins dans une région où des arbres ont été affectés par des parasites pendant l’automne,» a précisé le représentant.

Le Vatican a ajouté que l’arbre serait décoré avec la contribution de dessins réalisés par des enfants hospitalisés dans différents hôpitaux italiens.

Radio Vatican a ajouté que, cette année, la scène géante de la Nativité d’une largeur d’envirn 19 mètres (62 pieds) aura 17 statues revêtues des costumes traditionnels de Malte ainsi qu’une représentation du bateau maltais ‘Luzzu’.

Dans son communiqué, la cité du Vatican a ajouté que ce bateau ne représente pas seulement la vie traditionnelle des pêcheurs de ce pays mais aussi, malheureusement, tous les réfugiés qui ont perdu la vie dans ces eaux tentant de traverser dans des bateaux de fortune pour rejoinde l’Italie.

L’arbre de Noël restera iluminé jusqu’à la fête du Baptême du Seigneur le 8 janvier.

Source: Tradution de http://aleteia.org/blogs/deacon-greg-kandra/vatican-nativity-scene-to-focus-on-migrants-the-sick-environment/#sthash.IhrAkrNo.dpuf       

Rencontre à Assise – 18-20 septembre

Assise s’apprête à accueillir une nouvelle rencontre interreligieuse

assisi1986_gp2Le 20 septembre, la ville d’Assise sera de nouveau le théâtre d’une rencontre interreligieuse, 30 ans après celle historique qui réunit le pape Jean-Paul II et 120 responsables religieux.

« Soif de paix”, c’est le nom de la rencontre internationale organisée du 18 au 20 septembre prochain. Une rencontre à laquelle participera le Pape François pour la dernière journée. Trente ans après la rencontre d’Assise convoquée par Jean-Paul II qui avait réuni environ 100 leaders religieux, près de 500 responsables sont attendus cette année, parmi lesquels Bartholomée Ier, le patriarche de Constantinople, ou encore Justin Welby, l’archevêque de Canterbury.

Nous avons interrogé Marco Impagliazzo, le président de la communauté Sant’Egidio, qui fait partie des organisateurs de cette rencontre, avec le diocèse d’Assise et la Famille Franciscaine. Pour lui, l’esprit d’Assise est de se désolidariser de la violence des religions, dans un contexte marqué par le terrorisme. La rencontre veut être l’écho des peuples qui souffrent, et non seulement des leaders.

Source: Texte: Église \ Dialogue Interreligieux |  (RV) Entretien (CV-SB) 13/09/2016  Image: www.sanegidio.org

– – – – – – – – – – – –
Six Prix Nobel de la paix participeront à la rencontre internationale. Le pape François et les chefs religieux présents partageront aussi un déjeuner avec 25 réfugiés, qui seront les hôtes particuliers de cet évènement.

Source: Texte: Anne Kurian, Pape François, 14 septembre 2016    

Les étoiles du ciel…

Il y a bien des siècles, par la bouche du prophète Isaïe, Dieu proclamait : « Levez les yeux là-haut et voyez : Qui a créé ces astres? Il déploie leur armée en bon ordre, il les appelle tous par leur nom » (Is.40 :26).

The Milky Way blazes above the European Southern Observatory (ESO) facilities at Mount Paranal in northern Chile’s Atacama Desert. Paranal hosts the world’s most advanced ground-based astronomical observatory, the Very Large Telescope (VLT), and is home to two new telescopes for large imaging surveys currently under construction, the VLT Survey Telescope (VST) and the Visible and Infrared Survey Telescope for Astronomy (VISTA). Both are expected to “take up duty” in the 2009-2010 timeframe. This photograph shows an edge-on view of the Milky Way’s glowing plane slicing across the night sky, laced by bands of dust and dark gas. Taken with a digital camera using a three-minute exposure, the photograph also reveals a bit of action on the ground. To the left, a vehicle with its parking lights on stops lets out a passenger. Though bathed by the light of the Milky Way, the high-altitude desert remains quite dark. To illuminate the rightward path to the underground entrance ramp of the ‘Residencia’, where staff and visitors stay, the passenger takes along a small flashlight, seen as a squiggly bright line. In the lower right, the glass dome on the Residencia’s roof reflects the starry sky overhead. One of our Milky Way’s galactic satellites, the Large Magellanic Cloud, is seen hanging above the Residencia in the lower right corner of the image.

Et voilà que cette ‘armée’ se révèle d’une multitude inimaginable! En effet, il y a trois jours (14 septembre 2016), le département de la Science et de l’Environnement de la BBC nous informait que les astronomes travaillant avec le télescope GAIA on publié une première sélection de data donnant la position et la luminosité de plus d’un milliard d’étoiles. L’article publié ajoutait qu’il s’agit là d’une réalisation dont l’ampleur n’a encore jamais été atteinte. On précise que 400 millions de ces sources lumineuses n’avaient jamais été répertoriées jusqu’à maintenant.

On répète facilement que Dieu est grand, que sa majesté dépasse notre entendement et même notre imagination la plus audacieuse. Mais nos répétitions fréquentes ne nous amènent pas toujours à une réalisation plus juste de ce qu’est Dieu!
La louange nous vient en aide : « Il a fait les grands luminaires, car éternel est son amour! Le soleil pour gouverner sur le jour… la lune et les étoiles pour gouverner sur la nuit, car éternel est son amour! » (Ps.136 :7-9).

Source : Texte : BBC News By Jonathan Amos, BBC Science Correspondent, 14 September 2016, Science & Environment;  Image : Gaia mapping the stars of the Milky Way,sci.esa.int

Une ‘Première’… prometteuse

L’actualité nous apporte souvent de tristes nouvelles et les messages qu’elle nous livre sont souvent décourageants. Mais il arrive que de bonnes nouvelles nous rejoignent et ont tout pour nous réjouir – comme c’est le cas pour cette ‘Première’!

Hôpital d’Oxford: Chirurgie de l’oeil : une première mondiale réalisée avec un robotoeil
Pour la première fois, des médecins ont utilisé un robot pour opérer à l’intérieur d’un œil. Une intervention particulièrement précise.
Les robots, ces outils qui nous veulent du bien. Alors que le recours à ces instruments technologiques se généralise en médecine, des chirurgiens britanniques viennent d’annoncer avoir réalisé, avec l’aide d’un robot, la toute première opération chirurgicale à l’intérieur d’un œil. Le patient a été opéré avec succès et a retrouvé une vue normale.

« Nouveau chapitre »
Cette première mondiale a été menée à l’hôpital John Radcliffe (Oxford). « Les technologies actuelles, avec les lasers, les scanners et les microscopes, nous permettent de surveiller les maladies de la rétine à des échelles microscopiques », explique l’équipe médicale, citée par le Guardian.
« Mais les choses que nous voyons avec le robot vont au-delà des limites physiologiques de l’être humain et de sa capacité manuelle. Avec le système robotique, on ouvre un nouveau chapitre dans la chirurgie oculaire, avec des interventions que nous ne pouvons pas réaliser seuls », poursuit-elle.


Le robot a été utilisé pour retirer une membrane d’environ un centième de millimètres d’épaisseur qui s’était formée sur la rétine du patient, provoquant d’importantes distorsions visuelles. L’objectif était de dissocier cette membrane de la rétine sans abîmer cette dernière.
Une opération particulièrement méticuleuse pour une main humaine. « Opérer à l’arrière de l’œil nécessite une grande précision. Le défi consistait à faire réaliser l’acte par le robot, introduit par un trou très fin percé dans la paroi interne de l’œil – le tout, sans causer de dommages autour », ont commenté les praticiens.
A l’aide d’un « joystick », le chirurgien a dirigé ce robot à l’intérieur de l’œil du patient, en atteignant un niveau de précision inégalable. Selon les chirurgiens, le recours à ces robots chirurgicaux pourrait se généraliser afin de réaliser les actes les plus complexes et les plus précis.

Source : Texte & Image : www.pourquoi docteur.fr.  Questions d’actualité, www.pourquoidocteur.fr/Auteurs/58-Suzanne-Tellier » Publié le 10.09.2016   Image: fotomt/epictura

Mère Teresa canonisée par le pape François dimanche 4 septembre

mother teresa, catholicmoms.comLe pape François s’apprête à canoniser dimanche mère Teresa de Calcutta, la religieuse au sari blanc bordé de bleu devenue une icône mondiale, et controversée, de l’engagement en faveur des plus pauvres. Prix Nobel de la paix en 1979, cette femme tenace et pragmatique, d’une immense tendresse envers les rejetés, s’était aussi faite l’avocate obstinée de la morale de l’Eglise, tout en souffrant dans sa foi la majeure partie de sa vie. « Rendons hommage à cette petite femme amoureuse de Dieu, humble messager de l’Evangile et infatigable bienfaitrice de l’humanité », avait lancé Jean Paul II lors de sa béatification en 2003.

La cérémonie, dernier rendez-vous de ces deux monstres sacrés du XXe siècle, avait attiré 300.000 fidèles à Rome. Mais l’extrême rapidité de la procédure avait suscité des réserves au sein de l’Eglise. Ralenti sous Benoît XVI, le dossier a été relancé sous François, qui voit dans Mère Teresa une incarnation de son idéal d’une « Eglise pauvre pour les pauvres »… même s’il a déclaré qu’il aurait eu « peur » si cette petite femme tenace, déterminée et empreinte d’absolu avait été sa supérieure.

Deux miracles
La cérémonie sera un temps fort du Jubilé de la miséricorde voulu par le pape argentin. Une douzaine de chefs d’Etat et de gouvernement, peut-être 100.000 fidèles sur la place Saint-Pierre… et 3.000 policiers et militaires mobilisés pour la sécurité. Une canonisation constitue la déclaration officielle qu’une personne décédée est au paradis. Pour cela, le futur saint doit avoir obtenu deux miracles, l’un pour la béatification, l’autre pour la canonisation, signes de sa proximité avec Dieu.

Dans le cas de Mère Teresa, il s’est agi de la guérison en 1998 d’une Indienne qui souffrait d’un cancer, puis celle en 2008 d’un Brésilien atteint de tumeurs au cerveau. Même si pour les membres de sa congrégation, elle était déjà sainte depuis le jour de sa mort le 5 septembre 1997. « Pour nous, la canonisation ne change pas grand-chose. Ce que nous faisions avant, nous allons continuer de le faire. Mais c’est une occasion de renouveler notre engagement », explique à l’AFP Brian Kolodiejchuk, membre des pères missionnaires de la Charité et avocat de la cause en canonisation.

Source: Texte: MSN Actualités Metrotime Laura Sengler 2 septembre 2016  Image: catholicmoms.com

Le Pape François et… Facebook

Zuckenberg

D’aucuns prennent Mark Zuckerberg pour  un geek hautain et égocentré, d’autres prennent le pape François pour  un vieux bigot totalement déconnecté de la vraie vie. En réalité, le premier a déjà montré à plusieurs reprises combien il était tourné vers les autres, le second, son  sincère attachement à la modernité. Leur rencontre lundi au Vatican, ne fait que confirmer que ces deux-là, faits pour s’entendre, sont capables de grandes choses. C’est en tous cas ce à quoi ils s’attachent, selon un communiqué de la papauté.

L’objet de cette entrevue à laquelle était également conviée Madame Zuckerberg, alias Priscilla Chan, était de réfléchir à la façon dont on peut faire usage de “la technologie des communications pour soulager la pauvreté, encourager la culture de la rencontre, faire parvenir un message d’espoir aux personnes les plus défavorisées”. Pour mettre toutes les chances de son côté et appuyer son propos, le géant de Facebook avait apporté au souverain pontife un exemplaire de son drone à énergie solaire, Aquila, grâce auquel il envisage de relier les lieux les plus inaccessibles à internet.

Le pape François, 79 ans, qui avait déjà rencontré le directeur d’Apple, Tim Cook ainsi que celui de Google, Eric Schmidt, serait déjà complètement accro à son nouveau gadget. Un moyen de s’assurer de rester toujours connecté à ses dizaines de millions de followers sur Twitter et récupérer quelques milliers d’abonnés supplémentaires pour son compte Instagram. Reste à savoir si ce pape moderne va enfin céder aux sirènes de Facebook et se créer un compte.

G  GALA   Prisma Media     http://www.gala.fr/mode/les_stars_et_la_mode/mark_zuckerberg    Actualités MSN 30 août 2016

Jeux Olympiques, Rio – 2016

rio-de-janeiro-olympic-games-brazil-31913395Tweet quelques heures avant l’ouverture à Rio de Janeiromumbai.itamaraty.gov.br
 « Félicitations aux athlètes de #Rio2016 ! 
Soyez toujours des messagers de Fraternité et d’esprit sportif authentique. » C’est le tweet du pape François le 5 août 2016, quelques heures avant l’ouverture des Jeux olympiques de Rio de Janeiro au Brésil.

Deux jours plus tôt, lors de l’audience générale au Vatican, il avait adressé un message aux participants à la 31e édition des JO d’été : « Dans un monde qui a soif de paix, tolérance et réconciliation, a déclaré le pape, je souhaite que l’esprit des Jeux olympiques puisse inspirer tous, participants et spectateurs, à combattre “le bon combat” et terminer ensemble la course (cf. 2 Tm 4, 7-8) ».

Le pape François a encouragé les sportifs à désirer remporter « non pas une médaille, mais quelque chose de beaucoup plus précieux » : « la réalisation d’une civilisation où règne la solidarité ».

Source: Texte: Anne KUurian, Pape François, 5 AOUT 2016  Images: www.dreamstime.com   mumbai.itamaraty.gov.br

29 juillet 2016: Le pape François à Auschwitz

1236048-pape-traverse-pied-seul-silence-2Le pape a traversé à pied, seul et en silence, le célèbre portail orné des mots « Arbeit macht frei » (Le travail rend libre), arrivant au camp nazi allemand d’Auschwitz, près de Cracovie.

«Seigneur, aie pitié de ton peuple, Seigneur pardon pour tant de cruauté»: comme il l’a promis, le pape François a gardé le silence vendredi à Auschwitz, mais a exprimé ses émotions dans le livre d’or du camp de la mort. Solitaire et recueilli, le visage grave, le souverain pontife a traversé à pied le célèbre portail orné des mots «Arbeit macht frei» («Le travail rend libre»), arrivant à l’ancien camp nazi, près de Cracovie.

Ayant à peine franchi l’entrée, il s’est assis sur un banc et s’est plongé dans une prière silencieuse, la tête penchée, les yeux parfois fermés, pendant plus de dix minutes. Une voiture électrique l’a transporté à proximité du Mur de la mort, où les Allemands nazis avaient exécuté des milliers de prisonniers d’une balle dans la tête. Un groupe de douze rescapés du camp de la mort, Polonais, Juifs et Roms, dont la violoniste de l’orchestre du camp, Helena Dunicz-Niwinska, 101 ans, l’y attendait.

Le pape a échangé quelques mots avec chacun d’entre eux, puis a allumé un cierge devant le Mur de la mort, qu’il a touché de la main. Une des rescapées, Janina Iwanska, 86 ans, a déclaré à l’AFP qu’elle était «très émue». «Je voulais m’agenouiller devant lui, mais il m’a pris dans les bras et embrassé sur les deux joues», a-t-elle confié à l’AFP par téléphone quelques minutes après la rencontre.

Le pape lui a paru «non seulement très triste, mais également très fatigué». La veille, elle avait déclaré à l’AFP avoir le sentiment que le pape venait avant tout pour voir les rescapés. «Les autres papes venaient visiter le site du camp, et par la même occasion rencontrer les survivants, et celui-ci vient pour rencontrer les rescapés», a-t-elle dit. «Je lui ai dit que cette rencontre avec lui, c’est un cadeau pour tout ce qui m’est arrivé dans la vie. On le lui a traduit et il m’a souri».

Un autre rescapé, Alojzy Fros, qui aura cent ans en décembre prochain, aurait souhaité que le pape lui dise ce qu’il pense de la situation en Europe et de la question des réfugiés. «Des choses horribles se passent aujourd’hui dans le monde. Parfois ce sont des horreurs pires qu’à Auschwitz, comme la mort du prêtre égorgé dans son église» en France, a-t-il estimé. Mais il se souvient aussi très nettement des horreurs vues au camp nazi. «Peu après mon arrivée, je suis allé à l’infirmerie. J’ai vu derrière une porte entrouverte des corps nus empilés l’un sur l’autre comme des bûches de bois, un tas d’un mètre de haut environ. C’étaient des gens que la SS considérait comme inaptes au travail et qui ont été tués avec une piqûre dans le coeur. Quand je ferme les yeux, j’ai toujours cette image devant les yeux».

François est allé prier dans la cellule de la mort du saint polonais Maximilian Kolbe, un prêtre qui a offert sa vie pour sauver celle d’un père de famille.

Source: Texte: ELLA IDE, BERNARD OSSER, Agence France-Presse OSWIECIM, Pologne    PHOTO KACPER PEMPEL, REUTERS

Semaine du 22-28 juillet 2016

AlzhiemerCette semaine, une conférence internationale prend place à Toronto, Ontario, avec plus de 5,000 participants.

Leurs délibérations portent sur la maladie d’Alzheimer.

44 millions de personnes en sont atteintes à travers le monde dont 600,000 au Canada.

Source: Image: Alzheimer Association