image-i-nations trésor

Journée mondiale contre la faim – 15 juin 2024

Instaurée par la FAO (l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), la Journée mondiale contre la faim est célébrée le 15 juin de chaque année.

La lutte contre la faim fait partie des Objectifs de développement durable adoptés en 2015 par les 193 pays membres de l’ONU.

Dans de nombreuses régions du monde, les conflits, les multiples crises, le manque d’infrastructures adéquates et la pauvreté privent des millions de familles d’un accès à l’alimentation de base.

Partout où le droit à l’alimentation est menacé, l’UNICEF fournit des services de nutrition aux enfants les plus vulnérables.

Les chiffres clés de la faim dans le monde

181 millions d’enfants de moins de 5 ans vivent dans une situation de pauvreté alimentaire*

*On parle de pauvreté alimentaire lorsqu’une personne ne parvient pas à se nourrir convenablement en termes de qualité et de quantité pour des raisons financières.

20 pays concentrent à eux seuls, 65% des enfants en situation de pauvreté alimentaire.

46 % des enfants en situation de pauvreté alimentaire sont issus de ménages à revenus faibles.

Comprendre les causes de la faim

En 2022, on estimait que 735 millions de personnes souffraient de la faim dans le monde, un chiffre en hausse depuis 2014. Parmi les causes principales :

  • Les conflits armés
  • Les crises économiques
  • Les multiples chocs climatiques

Crises économiques

Dans plusieurs régions du monde, les agriculteurs sont soumis aux règles d’un marché agroalimentaire de plus en plus concurrentiel. Ils voient leurs moyens de subsistance réduire et peinent à se nourrir convenablement au quotidien.

ussi, les nombreux conflits, dont la guerre en Ukraine, ont eu des répercussions mondiales sur les denrées alimentaires et le coût des matières premières. La flambée des prix et les difficultés d’approvisionnement ont enlisé des millions de familles qui vivaient déjà dans la précarité alimentaire.

Conflits armés

République démocratique du Congo, Soudan, Somalie, Gaza…

Les conflits armés sont responsables de plus de la moitié des crises alimentaires aiguës dans le monde.

Au cœur des guerres, l’accès aux ressources vitales telles que l’eau et la nourriture se fait de plus en plus rare. Les champs sont pillés, les prix explosent et peu à peu, les marchés locaux se vident.

L’aide humanitaire, essentielle à la survie des populations, est parfois insuffisante face à l’ampleur des besoins. Le conflit au Soudan en est l’exemple. Plus d’un an après la reprise des combats, 18 millions de personnes souffrent de la faim.  

Chocs climatiques

On ne saurait parler de la faim sans évoquer les chocs climatiques qui ont un impact direct sur l’alimentation des populations touchées.

Dans la Corne de l’Afrique par exemple, les longs épisodes de sécheresse et les inondations ont détruit de nombreuses cultures et poussé des millions de personnes au bord de la famine.

Au Burundi, les récentes inondations ont détruit 10 % des récoltes du pays.  Au total, plus de 230 000 personnes ont été touchées et des milliers de familles ont perdu leur principal moyen de subsistance.

Réduire la faim dans le monde : un objectif ambitieux mais atteignable

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, les ménages ont gaspillé plus d’un milliard de repas par jour en 2022.

Pourtant, à l’échelle locale ou nationale, chacun pourrait contribuer à réduire la faim dans le monde.

 

Source: Texte: https://www.unicef.fr/convention-droits-enfants/alimentation/journee-mondiale-contre-la-faim/     Image: Santé-dz

L’alphabet du Carême – Lettre O

O pour OUVRIR

Il y a des choses qui nous sont connues – nous avons lu et entendu ces propos.
On nous a adressé ces informations, on nous a répété cesrecommandations, mais…
Mais… il semble que nous ayons besoin qu’on nous rappelle ce qui a été dit.

Cela s’applique précisément à l’enseignement de Jésus sur… la prière.
Il nous assure:

« Demandez, et vous recevrez;
cherchez, et vous trouverez;
frappez, et l’on vous ouvrira.

Car celui qui demande reçoit;
celui qui cherche trouve;
et l’on ouvre à celui qui frappe ». (Matthieu 7:7-12).

 

Une affirmation répétée trois fois d’une manière différente.
Un commandement ‘martelé’, dirait-on, avec trois exemples de la vie courante.
Serait-ce que Jésus connaît trop bien notre hésitation à présenter nos besoins à Dieu?…

Il cite même en exemple notre propre comportement, nous parents, envers nos enfants:
 
« Si donc, méchants comme vous l’êtes,
vous savez donner de bonnes choses à vos enfants,
à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux
donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent ».

Nous hésitons, nous remettons à plus tard, nous avons des doutes…
Même ces paroles de Jésus ne suffisent pas à nous convaincre – qu’attendons-nous d’autre?…

«On ouvre à celui qui frappe »… pourvu qu’on frappe, évidemment…
 

Source: Image: auteure

 

 

L’étoile des Mages et… les vôtres!


LES ÉTOILES…

Il y en a de toutes les sortes –
Il y a, bien sûr, le firmament étoilé qui attire nos regards et nous fascine.

Il y a toutes ces étoiles suspendues à nos sapins de Noël qui enchantent les enfants.
L’étoile fixée avec grand soin au-dessus de la crèche pour montrer le chemin aux Rois Mages de plâtre ou de papier mâché.

Il y a aussi, comment les oublier? Ces étoiles du monde des sports et les vedettes de cinéma que l’on qualifie de ‘stars’!

Mais mon ciel quotidien me révèle d’autres ‘étoiles’…

  • Le sourire de l’enfant qui illumine ma journée.
  • Le service rendu par cette voisine qu’on ne dérange jamais.
  • L’accueil de la caissière qui me sert avec empressement.
  • Le travail assidu du concierge toujours prêt à aider.
  • La remarque positive de cette dame paraplégique qui ne se plaint jamais.
  • La conversation agréable avec une collègue de travail.
  • Le conseil judicieux du médecin, du comptable, de la préposée aux soins…

Des étoiles… parfois fugitives comme… une étoile filante!
Vite disparue, effacée de mon souvenir, et pourtant…
La lumière de ces ‘étoiles’ me rejoint par une journée de grisaille ou de déprime…

Et si, en cette nouvelle année qui s’amène, je devenais… une ‘étoile’ pour ceux et celles qui m’entourent…

Source: Images: cscgr.geekabit.co.za;  Freepik

Le fil d’unité…

 

On dit souvent qu’une image vaut mille mots. Cette affirmation vaut certainement pour cette illustrastion intitulée: « Le fil d’unité » fabriqué par les enfants de survivants comme symbole d’unité. À droite : dans ce pot, les participants peuvent placer des symboles de qualités qu’ils souhaitent voir en eux-mêmes.

L’image se retrouve sur le site des Nations Unies pour la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture, 26 juin.

 

Source: PHOTO: ONU/Sergii Kharenko

Journée mondiale pour un internet plus sûr – 7 février

Cette journée mondiale est d’origine anglo-saxonne et elle se nomme au départ « Safer Internet Day ». Elle existe depuis 2004. L’objectif 2023 de cette journée s’interesse particulièrement à nos chères têtes blondes (ou brunes, ou autres, …) 

#SID2023 : Que vivent nos enfants sur internet ? Et demain ?

L’interpellation des jeunes internautes et de leurs familles sur les droits, les devoirs et les responsabilités des internautes en ligne reste bien entendu une priorité absolue. Nos enfants et nos adolescents ne maitrisent pas toutes les règles de base sur internet et se mettent facilement en danger dans leur utilisation des réseaux sociaux, messageries, sites de jeux et autres sites marchands.

Les souvenir des événements survenus en France en janvier 2015 ne peut que nous inciter à maintenir une nécessaire vigilance par rapport à la diffusion des contenus douteux, racistes, incitant à la haine…

Un nécessaire travail d’éducation

Ce sont au final les parents et les éducateurs qui sont surtout concernés par cette journée: ai-je donné les moyens aux jeunes dont je suis responsable de bien se comporter sur la toile?

  • respect de la vie privée
  • diffamation
  • pédophilie
  • pornographie

autant de thématiques qui méritent des connaissances de bases sérieuses et documentées. La loi s’applique à tous, même sur internet !

Un site à visiter : www.saferinternet.fr   Source: Texte: Journée mondiale    Image: Unsplash

Et pour 2024…

Le Safer Internet Day est la journée mondiale pour un Internet sans crainte, à destination des jeunes, de leurs familles, des professionnels de l’éducation et de la protection de l’enfance.

Cette édition sera l’occasion d’explorer et de partager les bonnes pratiques en matière de responsabilité en ligne… pour soi, pour sa communauté et pour la planète !

Le programme national de sensibilisation Internet Sans Crainte est l’organisateur en France du Safer Internet Day pour le Safer Internet France.

Source: Texte: https://www.internetsanscrainte.fr/sid

Journée Internationale de l’alphabétisation – 8 septembre

Journée Internationale de l'alphabétisation

Chaque année, le 8 septembre, on célèbre La Journée internationale de l’alphabétisation. Son objectif est de souligner l’importance de l’alphabétisation auprès des citoyens, des collectivités et des associations. Aujourd’hui, près d’une personne sur sept est illettrée, et sur les 860 millions d’illettrés, 500 millions sont des femmes.

Un objectif, l’alphabétisation pour tous

L’alphabétisation est un motif de réjouissance pour l’humanité qui a accompli des avancées spectaculaires en la matière, le monde compte en effet aujourd’hui près de 4 milliards d’alphabètes.

Cependant, l’objectif de l’alphabétisation pour tous – enfants, jeunes et adultes – n’a toujours pas été atteint, et reste une cible mouvante. La conjonction d’objectifs ambitieux, d’efforts insuffisants menés en parallèle, de ressources et de stratégies inadéquates et la sous-estimation permanente de l’ampleur et de la complexité de la tâche, expliquent vraisemblablement cette situation.

Par sa résolution A/RES/56/116, l’Assemblée générale des Nations Unies avait proclamé la période de dix ans débutant le 1er janvier 2003 « Décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation ». Cette échéance passée, il faut bien se rendre compte qu’il reste encore pas mal de travail à accomplir et rendre hommage aux nombreuses associations qui oeuvrent dans le domaine.

Un site à visiter : www.unesco.org       Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale du cerf-volant – 16 août 2022

Journée mondiale du cerf-volant

En espérant tout de même que vous n’êtes pas devant votre ordinateur mais sur la plage avec votre cerf-volant, nous vous souhaitons à tous une excellente Journée Mondiale du Cerf-Volant…Cette journée a pour but, selon ses promoteurs, de faire découvrir le cerf-volant (bien entendu, avant on ne connaissait pas le cerf-volant, mais ça, c’était avant !) et partager l’art de la fabrication et de la manipulation du cerf-volant avec le plus grand nombre.

L’important, c’est de participer

Des manifestations ont lieu un peu partout dans le monde et le site dédié à cette journée propose une carte interactive où vous pourrez en retrouver près de votre lieu de résidence (ou de vacances).

Un peu d’histoire

Le mot cerf-volant tout d’abord, qui n’aura pas manqué d’intriguer les plus observateurs qui savent bien que les cerfs ne volent pas… en réalité le mot provient de « serp-volante » dans lequel on retrouve une forme ancienne du serpent. Ceci dit, les serpents ne volent pas non plus, mais ce n’est pas grave, l’imagination se charge du reste.

L’objet ensuite. Il nous est arrivé de Chine, probablement aux alentours du 4ème siècle avant Jésus-Christ. Les sources qui le mentionnent sont cependant assez peu précises pour avoir des certitudes fortes en la matière. Aujourd’hui, les cerfs-volants arrivent toujours de Chine et s’ils réjouissent les enfants de nos contrées, ce n’est pas forcément le cas pour ceux qui les fabriquent.

Cela se passe dans le Pas-de-Calais

Nous voulons bien sûr parler des rencontres internationales du cerf-volant. Elles se tiennent tradiionnellement en avril et, pour des raisons évidentes, les éditions 2020 et 22021 n’ont pas eu lieu.

La 34ème édition s’est tenue du 23 avril au 1er mai 2022. Vivement 2023 !

 

Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale du Petit Prince – 29 juin

Journée mondiale du Petit Prince

Le Petit Prince est né le 29 juin 1900. Euh, non, ce jour là, c’est Antoine de Saint-Exupéry, l’auteur du Petit Prince, qui voyait le jour. Cela vous explique déjà pour quelle raison c’est la date du 29 juin qui a été retenue pour cette journée.

Des initiatives nombreuses pour Le Petit Prince

Les journées consacrées au Petit Prince sont nombreuses, on en retrouve des traces en 2011 à New-York, en 2014 en France, et elle est célébrée en Chine depuis 2016. L’idée de la Journée Mondiale du Petit Prince, dont la première éditiona été célébrée en 2020, est donc de fédérer toutes ces initiiatives avec une date symbolique.

La journée mondiale du Petit Prince est célébrée partout dans le monde à travers des activités pour les enfants et une campagne médiatique pour promouvoir les valeurs et les associations partenaires de cette campagne. La fondation Antoine de Saint Exupéry pour la jeunesse mène de nombreuses actions en faveur de l’enfance et le Petit Prince change la vie de milliers de personne chaque année : il amène un message d’espoir, de paix, d’amour et de respect. 

Un phénomène mondial

Depuis sa sortie en libriaire, le Petit Prince collectionne les records. Mais là n’est pas notre propos. Qui est donc ce Petit Prince ? C’est l’histoire de la rencontre d’une « grande personne » avec l’enfant qui l’habite, figuré par un petit prince. Venu d’un astéroïde, celui-ci a laissé là « sa rose ». Avant de visiter La Terre, il a connu d’autres planètes dont les habitants, toutes des « grandes personnes », incarnent les défauts des hommes. Lorsqu’un renard lui apprend que l’essentiel est invisible pour les yeux et que l’on est responsable pour toujours de ce qu’on a apprivoisé, Le Petit Prince repart retrouver sa Rose.

Vous n’avez pas encore lu « Le petit prince » ? Il n’est jamais trop tard…  

Un site à visiter : www.lepetitprince.com    Source: Texte & Image: Journée Mondiale   2è image: abebooks,it

Journée internationale du cancer de l’enfant – 15 février

Le cancer chez l’enfant est la deuxième cause de mortalité dans les pays développés.

Cette journée internationale vise à mieux faire connaître cette réalité et promouvoir les actions de prévention, mes aussi les soins et la recherche.

La stratégie de lutte contre les cancers 2021-2030

Les cancers pédiatriques font de longue date partie intégrante des plans gouvernementeaux, aussi bien au niveau de la recherche que pour la prise en charge des enfants malades et de leurs familles. Cet effort se poursuit avec la nouvelle stratégie mise en place.

En France, 2500 nouveaux cas dénombrés chaque année

Le cancer chez l’enfant est une maladie rare qui représente 1 à 2 % de l’ensemble des cancers. On dénombre près de 2 500 nouveaux cas chaque année en France. Certaines formes de cancers sont spécifiques à l’enfant et, inversement, la plupart des cancers de l’adulte n’existent pas chez l’enfant.

Les facteurs favorisant le développement du cancer ont été clairement identifiés chez l’adulte (alcool, tabac, produits toxiques, virus, etc.), mais ces cause sont très rarement présentes chez l’enfant.

Les traitements ont fait des progrès considérables au cours des dernières décennies et on atteint aujourd’hui un taux de guérison de 80%. Les efforts se poursuivent.

Une loi pour le droit à l’oubli

Bonne nouvelle, on guérit du cancer. De plus en plus. Mais la société n’a pas encore adapté son comportement à cette nouvelle donne et les anciens malades souffrent toujours de discriminations. Accès à l’assurance, à l’emprunt, discriminations à l’embauche… les anciens enfants malades doivent pouvoir bénéficier du droit à l’oubli et concrètement ne plus devoir mentionner cette maladie dans les déclarations d’assurance.

Un site à visiter : www.ligue-cancer.net    Source: Texte: Journée Mondiale    Image: Fondation Bomoko