image-i-nations trésor

Journée Internationale de la prévention des catastrophes naturelles – 13 octobre

Journée Internationale de la prévention des catastrophes naturelles

La « journée internationale pour la prévention des catastrophes naturelles » a été décrétée par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et existe depuis 1990. Ce jour est consacré chaque année à la sensibilisation du public sur les différentes thématiques liées aux risques naturels, tremblements de terre, ouragans, …

Quelques thèmes traités

  • mieux connaître les risques naturels
  • les prendre en compte dans l’urbanisme et la construction
  • informer, prévenir, éduquer
  • atténuer les risques par des aménagements et travaux préventifs.

Cette journée permet également de rappeler les enjeux de la décennie internationale pour la prévention des catastrophes naturelles 1990-2000, lancée à l’initiative de l’ONU.

138 pays prennent part à cette action concertée, dont l’objectif est de prévenir les pertes en vies humaines, des dégâts matériels et des perturbations sociales et économiques provoqués par les séismes, les éruptions volcaniques, les tempêtes et cyclones, les feux de forêts, les inondations et les glissements de terrain…

Catastrophes naturelles et déréglement climatique

Cela ne fait plus guère de doute aujourd’hui, le réchauffement climatique, quand il ne provoque pas directement les catastrophesn, contribue grandement à en augmenter les effets. N’oublions pas ques les ouragans qui dévastent régulièrement les amériques prennent leur source dans une région d’Afrique dont l’aridité grandissante amplifie le phénomène.

Un site à visiter : www.prim.net   Source: Texte (abrégé) & Image: Journée mondiale

Grève mondiale pour le climat – 19 mars 2021

Grève mondiale pour le climat

Global Strike for Future

L’origine de cette journée nous vient de… Suède. Greta Thunberg, la jeune écolo suédoise révélée au monde entier par son intervention lors de la 24ème conférence mondiale sur le climat, est en effet devenue le visage de cette journée d’action voulue pas les jeunes de plus de 40 pays répartis sur tous les continents.Le réchauffement climatique dépassera à terme les 3°C si nous continuons à ne rien faire et ses conséquences en termes de multiplication des famines, d’épisodes de sécheresse, de cyclones, d’incendies, d’inondations vont aller croissantes, touchant chaque année des populations de plus en plus nombreuses.

Il est temps d’agir !

Les adultes d’aujourd’hui n’ont pas pris la mesure de l’urgence à agir et ne se soucient pas du lendemain. Les jeunes ont décidé de prendre en mains leur propre destin en posant comme principe de base que si les adultes ne sont pas suffisamment « matures » pour décrire la réalité telle qu’elle est, il faut que les enfants s’en chargent !

Le mode d’action choisi, la grève, est justifié par la réponse à cette question : pourquoi faudrait-il étudier pour construire un futur qui ne sera plus si personne ne fait rien pour le sauver ?

Un site à visiter : fr.globalclimatestrike.net    Source: Texte & Image:Journée mondiale

Journée Mondiale du Climat -2020

Journée Mondiale du Climat

Y’a plus d’saisons ma bonne dame… à l’initiative de plusieurs associations écologiques de France et de Belgique, nous célébrons, le 8 décembre, la journée mondiale du climat (ou journée mondiale contre le changement climatique).

Réchauffement climatique

Il ne se passe pas une semaine sans qu’on nous parle du réchauffement climatique et des conséquences qu’il fait peser sur l’avenir de la planète. Il est vrai que la situation que nous vivons actuellement est grave et que les quelques mesurettes prises ici ou là ne sont pas là d’endiguer le phénomène.

Ceci dit, en climatologie comme ailleurs, la simplification à outrance n’aide pas vraiment la réflexion et une étude de la planète sur une très longue période fait apparaître une alternance de périodes chaudes et glaciaires ayant toutes eu des conséquences très importantes sur la survie de nombreuses espèces animales…

Ce qui change aujourd’hui, c’est que la puissance d’action de l’homme s’est considérablement accrue tout au long du siècle dernier, ne serait-ce que par l’augmentation de la population (nous sommes passés de 1 milliard d’humains sur terre en 1900 à plus de 7 milliards aujourd’hui). Au rythme où nous exploitons les richesses de notre terre, il nous en faudrait au moins 3 pour éspérer survivre longtemps…

Il est urgent de prendre conscience que la terre ne nous appartient pas et que nous en sommes comptables auprès des générations qui nous suivront !

Des sites à visiter

Nous avons recherché des sites environnementaux qui nous paraissaient donner des informations fiables et nous vous proposons de les visiter (leurs contenus restant sous la responsabilité de leurs auteurs) .

Un site à visiter : uicn.fr    Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée Mondiale des océans – 8 juin 2021

La Journée des océans, célébrée le 8 juin, vise à nous rappeler le rôle des océans comme source de vie partout dans le monde. Il s’agit d’une célébration internationale proclamée il y a dix ans à l’occasion du Sommet de la Terre et des Nations Unies tenu à Rio de Janeiro.
Après des débuts timides, cet événement a aujourd’hui une grande ampleur dans le domaine de la sensibilisation à la santé des océans et celui d’une meilleure gestion de l’Océan et de ses ressources.

Un évènement international

Simultanément sur les 5 continents, les Aquariums, Centres de Sciences, Musées, Associations et Institutions d’éducation à l’environnement marin du RESEAU OCEAN MONDIAL proposent à leur public des festivités pleines d’animations ludiques et d’actions concrètes, les petits et grands. Ateliers artistiques et pédagogiques, conférences, nettoyage de plages/de ports, films, contes et concours sont organisés simultanément sur l’ensemble de la semaine ou du week-end autour du 8 juin. Des opérations sont prévues sur les cinq continents, aussi bien en France qu’en Mauritanie, Italie, Etats-Unis Australie ou Danemark.Ce que nous faisons au sein de notre communauté peut avoir des effets positifs ou négatifs sur nos océans. L’eau passe de nos océans à l’atmosphère puis aux terres avant de retourner dans les océans. Les ressources en eau sont limitées et nous ne disposons que des quantités existantes sur Terre. La protection de nos océans commence par celle de nos bassins hydrographiques, et nous comptons sur vous pour l’assurer !
Quatre objectifs principaux

  • L’adoption d’une nouvelle perspective en encourageant les individus à réfléchir à ce que l’eau signifie pour eux et aux raisons de lui attacher une grande valeur;
  • La sensibilisation un grand nombre de gens ne réalisent pas la profusion de créatures vivantes et d’habitats dont la beauté n’a d’égale que la diversité, que renferment nos rivières et nos océans, ni l’impact de nos actions sur ces ressources;
  • Le changement de nos habitudes les citoyens doivent être encouragés à devenir les gardiens de nos eaux afin de les préserver pour les générations futures;
  • La célébration que vous habitiez à l’intérieur des terres ou sur la côte, vous pouvez organiser des événements sur le thème de l’eau ou y participer.

Les océans en quelques chiffres
Plus de 90% des 10 espèces de poissons les plus pêchés sont en voie de disparition et près de 50% des autres espèces commerciales sont menacées par l’industrie de la pêche, par ailleurs 80% de la pollution des océans provient des terres.

Par ailleurs, une pétition a été mise en place conjointement avec THE OCEAN PROJECT pour faire du 8 juin la Journée Mondiale de l’Océan officiellement reconnue par l’ONU. Proposée au Sommet de la Terre de Rio en 1992 par le Canada, la Journée Mondiale de l’Océan a, jusqu’à présent, était peu suivie. Or l’Océan recouvre plus des deux tiers de la Terre. Il joue un rôle essentiel dans la régulation des climats, la qualité de l’air et de l’eau.

Un site à visiter : www.worldoceannetwork.org     Source: Texte: Journée Mondiale  Image: YouTube
  

Journée mondiale de la Terrre – 22 avril 2020

JOUR DE LA TERRE 2020 – La 50e Journée de la Terre a lieu ce mercredi 22 avril, en plein confinement lié au Covid-19. Vidéo choc de l’association de Greta Thunberg, programmation… On fait le point sur son actu ! Mais aussi sur l’origine de ce jour spécial…

Depuis 50 ans, tous les 22 avril sont dédiés à des opérations de lutte pour la préservation de la planète et à la sensibilisation des citoyens sur ce point, dans le cadre de la Journée mondiale de la Terre. Le Jour de la Terre a cette année lieu dans des conditions toutes particulières, celles du confinement mis en place pour la moitié environ des habitants de la planète, afin de lutter contre la propagation du Covid-19. Alors que les manifestations XXL habituelles ne peuvent s’organiser, les associations n’ont pas renoncé à frapper fort. « Fridays for future », l’association de la jeune activiste suédoise Greta Thunberg a ainsi publié mardi soir une vidéo choc pour alerter sur le dérèglement climatique :

Dans la vidéo, qui fait référence à la formule « Notre maison brûle » du président Jacques Chirac au Sommet de la Terre de 2002, on voit une maison s’enflammer au sens propre du terme. La famille qui l’habite ne semble pas s’en soucier, poursuivant sa vie quotidienne comme si de rien n’était. « Notre maison brûle. Réagissez », conclut la vidéo. L’association Fridays for future prévoit également un livestream (diffusion de contenus en direct sur internet) d’une durée de 24 heures vendredi 24 avril sur sa chaîne Youtube internationale (plus d’informations sur leur site). Des membres de l’association ainsi que des scientifiques des quatre coins de la planète seront virtuellement présents afin de sensibiliser les internautes à la lutte contre la mise en péril de l’environnement. Une bonne façon de se rallier à la cause depuis chez soi !

Source: Texte & Image: lintern@ute   Image: jourdelaterre.org

Urgence-santé… la Planète en danger!

Le mouvement Youth For Climate appelle à la grève mondiale pour l’écologie, ce vendredi 24 mai.
Leur voix se fait insistante : « On va continuer de mettre de la pression. » 

C’est un appel URGENT que lancent les jeunes à leur manière – avec forte conviction.
Ils invitent – non ils demandent impérieusement:

  • un réveil déjà en retard,
  • une réaction globale,
  • un revirement des politiques inefficaces.

Les jeunes de différents pays se mobilisent et lancent un défi aux dirigeants des nations à l’échelle de la Planète car c’est de sa survie à elle – la Planète –
dont il s’agit et donc… de la nôtre !

 

Source : Image : La Croix: ©Julien Mattia / Le Pictorium/MAXPPP – Julien Mattia / Le Pictorium – 15/03/2019 – France / Ile-de-France / Paris – Manifestation des jeunes et appel a la greve pour le climat a l’initiative de La militante suedoise Greta Thunberg, 16 ans, figure de proue des jeunes pour le climat, pour alerter les politiques sur l’urgence climatique.

 

Journée Mondiale sans téléphone mobile – 6 février

Phil Marso, écrivain indépendant et instigateur de ce rendez-vous citoyen depuis le 6 février 2001 propose 3 jours de réflexion sur le « Mobilou », outil technologique qui a changé le comportement humain dans sa manière de communiquer.

En 2003, une association écologiste a tenté de récupérer ce rendez-vous citoyen, preuve de l’intérêt croissant de l’initiative qui pouvait paraître fantaisiste au départ.

Depuis 2004, cette journée se déroule sur trois jours, les 6, 7 et 8 février… certainement pour se donner le temps de décrocher. Nous parlerons donc désormais des Journées Mondiales sans téléphone.

Un peu d’histoire
Le 6 février est la date symbolique de cette journée car c’est la Saint Gaston ! Rappelez-vous ce couplet de Nino Ferrer : « Gaston y’a l’téléfon qui son, Et y’a jamais person qui y répond ».

Le mode d’emploi initial de lajournée mondiale était radical: ne pas utiliser son téléphone portable le 6 février pour savoir quelle relation on entretient avec son appareil. A l’époque le téléphone était encore un compagnon relativement peu envahissant, il se contentait de téléphoner. Mais cela c’était avant !

et apparurent les premiers smartphones…
La prolifération des téléphones « intelligents » a considérablement changé la donne et les nouvelles générations d’appareils remplissent de multiples tâches. Il serait dés lors inadapté de demander à tout un chacun de ne plus utiliser du tout son ‘smartphone’.

Mais, se poser la question de la relation que l’on entretient avec son matériel et toujours bénéfique. Dis-moi tes addictions, je te dirai qui tu es !

Téléphonie et écologie
Chaque année, la journée sans téléphone portable propose un thème de réflexion. En 2015, il s’agit de l’environnement avec 5 pistes de réflexions:

  • De nombreux métaux lourds et des polluants organiques sont utilisés pour fabriquer votre ‘smartphone’.
  • Ces substances entraînent une course folle à l’extraction, des dégradations de l’environnement et même des guerres (comme en République du Congo).
  • Les employés des usines de production sont exposés aux poisons au moment de leur fabrication.
  • De nombreux enfants sont exploités pour le compte de multinationales peu scrupuleuses qui vous vendront (à prix d’or) ces fabuleux joujoux.
  • Le cycle de vie des ‘smartphones’ n’est pas correctement maîtrisé et de nombreux composants polluants échappent au recyclage.

La prolifération des ondes électromagnétiques venant des ‘smartphones’ aura-t-elle une incidence sur le climat ?

Pour le moment, le ministère de l’écologie n’a pas encore inventé la vignette verte qui vous permettra d’utiliser votre téléphone portable dans les grandes villes… vous voyez, la situation n’est pas désespérée.

 

Note: Certain/es d’entre vous aimeront peut-être l’article sur la NOMOPHOBIE…

VOIR: https://image-i-nations.com/souffrez-vous-de-nomophobie/

Un site à visiter : www.mobilou.info     Source: Texte & Image: Journée mondiale     

 

Journée internationale de la paix – 21 septembre

Paix et développement durables

La Journée internationale de la paix est observée chaque année, partout dans le monde, le 21 septembre. L’Assemblée générale a consacré cette Journée au renforcement des idéaux de paix, tant au sein des nations et des peuples qu’entre ceux-ci.

En 2015, constatant qu’il ne sera pas possible de construire un monde pacifique sans prendre des mesures pour parvenir au développement économique et social de tous partout dans le monde et pour garantir que les droits de tous seront protégés, les États Membres de l’Organisation des Nations Unies ont adopté les 17 objectifs de développement durable. Les objectifs de développement durable couvrent un large éventail de questions, notamment la pauvreté, la faim, la santé, l’éducation, les changements climatiques, l’égalité des femmes et des hommes, l’eau, l’assainissement, l’énergie, l’environnement et la justice sociale.

L’objectif 16 des objectifs de développement durable, dénommé « Paix, justice et institutions efficaces », met l’accent sur la promotion de sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable, l’accès à la justice pour tous et le renforcement des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux.

Une société pacifique est une société où la justice et l’égalité existent pour tous. La paix permettra à un environnement durable de voir le jour et un environnement durable contribuera à promouvoir la paix.

Message du Secrétaire général
Le droit à la paix: 70 ans après la Déclaration universelle des droits de l’homme

Le thème 2018 célèbre le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

La Déclaration universelle des droits de l’homme est un document de référence dans l’histoire des droits fondamentaux. Élaborée par des représentants issus de différents milieux juridiques et culturels à travers le monde, la Déclaration a été proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies à Paris le 10 décembre 1948 comme l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations.

La Déclaration universelle, le document le plus traduit au monde et disponible dans plus de 500 langues, est aussi pertinente aujourd’hui qu’elle l’était au moment de sa proclamation.

« Il est temps que toutes les nations et tous les peuples respectent les engagements de la Déclaration universelle des droits de l’homme qui reconnait la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et leurs droits égaux et inaliénables. Cette année marque le 70e anniversaire de ce document majeur. » — António Guterres, Secrétaire général de l’ONU

Source : Texte & Image : ONU

 

Journée Mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse – 17 juin

Le 17 juin 1992, l’ONU a adopté la convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD). Cette journée a pour but de nous rappeler les dangers de la désertification et de la sécheresse dans le monde.

Tout d’abord, il est important de souligner que les déserts ne sont pas uniquement des lieux où l’on trouve des dunes de sables et des nomades les parcourant (et Tintin aussi ! Mais là c’est une autre histoire). Ainsi l’Antarctique, ou le grand Nord, sont des espaces désertiques, parce que l’eau y est prise en glace. Deuxièmement, l’homme n’est pas responsable, à l’origine, des déserts mais aujourd’hui il y contribue.

Selon les critères de l’UNCCD, la désertification est la dégradation des sols dans les zones arides et semi-arides. Quand les sols sont fragilisés, le couvert végétal s’amenuise et le climat impitoyable fait le reste.

Cela représente 4 milliards d’hectares de terres émergées (soit 1/3 de la surface du globe) ou encore 1/5ème de la population mondiale. Chaque année, ce sont des milliers d’hectares de sols fertiles qui disparaissent. 30% du territoire des États-Unis est affecté par la désertification. Le nombre de personnes touchées directement par le problème est en forte croissance et on estime que 280 000 personnes sont mortes des suites de la sécheresse entre 1990 et 2000.

Quels impacts ?
Les impacts les plus visibles se situent au niveau de l’environnement, car la désertification rend les terrains inondables, ce qui entraîne une salinisation des sols, et donc une détérioration de la qualité de l’eau.

En second lieu, l’impact est aussi économique. En effet, au niveau planétaire le manque à gagner s’élève, selon la banque mondiale, à 42 milliards de dollars pour les régions touchées par la désertification (paradoxalement, le coût annuel de la lutte contre la désertification est seulement de 2.4 milliards)

Enfin, la dégradation des sols entraîne la pauvreté et la migration de masse à cause des famines qu’elle génère. (environ 60 millions de personnes partiront des zones désertifiées de l’Afrique sub-saharienne pour le Maghreb et l’Europe entre 1997 et 2020).

Des pistes de solutions ?
En la matière, la panacée n’existe pas mais des solutions locales peuvent -et doivent- être mises en oeuvre rapidement pour faire bouger les choses. Parmi elles, et pas forcément très coûteuses, nous pouvons relever la régénération des sols et sa fertilisation grâce au compost et sa matière organique. Le reboisement est aussi une solution car les arbres permettent de fixer les sols, renforcer la fertilité et absorber l’eau lors des fortes précipitations. La technique ancestrale de la jachère constitue aussi une alternative intéressante…

Un site à visiter : www.notre-planete.info      Source : Texte & Image : Journée Mondiale

Journée Mondiale des océans – 8 juin

La Journée des océans, célébrée le 8 juin, vise à nous rappeler le rôle des océans comme source de vie partout dans le monde. Il s’agit d’une célébration internationale proclamée il y a dix ans à l’occasion du Sommet de la Terre et des Nations Unies tenu à Rio de Janeiro.

Après des débuts timides, cet événement a aujourd’hui une grande ampleur dans le domaine de la sensibilisation à la santé des océans et celui d’une meilleure gestion de l’Océan et de ses ressources.

Un évènement international
Simultanément sur les 5 continents, les Aquariums, Centres de Sciences, Musées, Associations et Institutions d’éducation à l’environnement marin du RESEAU OCEAN MONDIAL proposent à leur public des festivités pleines d’animations ludiques et d’actions concrètes, les petits et grands. Ateliers artistiques et pédagogiques, conférences, nettoyage de plages/de ports, films, contes et concours sont organisés simultanément sur l’ensemble de la semaine ou du week-end autour du 8 juin. Des opérations sont prévues sur les cinq continents, aussi bien en France qu’en Mauritanie, Italie, Etats-Unis Australie ou Danemark.

Ce que nous faisons au sein de notre communauté peut avoir des effets positifs ou négatifs sur nos océans. L’eau passe de nos océans à l’atmosphère puis aux terres avant de retourner dans les océans. Les ressources en eau sont limitées et nous ne disposons que des quantités existantes sur Terre. La protection de nos océans commence par celle de nos bassins hydrographiques, et nous comptons sur vous pour l’assurer !

Quatre objectifs principaux
L’adoption d’une nouvelle perspective en encourageant les individus à réfléchir à ce que l’eau signifie pour eux et aux raisons de lui attacher une grande valeur;

La sensibilisation un grand nombre de gens ne réalisent pas la profusion de créatures vivantes et d’habitats dont la beauté n’a d’égale que la diversité, que renferment nos rivières et nos océans, ni l’impact de nos actions sur ces ressources;

Le changement de nos habitudes les citoyens doivent être encouragés à devenir les gardiens de nos eaux afin de les préserver pour les générations futures;

La célébration, que vous habitiez à l’intérieur des terres ou sur la côte, vous pouvez organiser des événements sur le thème de l’eau ou y participer.

Les océans en quelques chiffres
Plus de 90% des 10 espèces de poissons les plus pêchés sont en voie de disparition et près de 50% des autres espèces commerciales sont menacées par l’industrie de la pêche, par ailleurs 80% de la pollution des océans provient des terres.

Par ailleurs, une pétition a été mise en place conjointement avec THE OCEAN PROJECT pour faire du 8 juin la Journée Mondiale de l’Océan officiellement reconnue par l’ONU. Proposée au Sommet de la Terre de Rio en 1992 par le Canada, la Journée Mondiale de l’Océan a, jusqu’à présent, était peu suivie. Or l’Océan recouvre plus des deux tiers de la Terre. Il joue un rôle essentiel dans la régulation des climats, la qualité de l’air et de l’eau.

Un site à visiter : www.worldoceannetwork.org   Images : nationofchange.org  www.cybelle-planete.org

Nettoyons nos océans
En 2018, la Journée mondiale de l’océan sera centrée autour du thème: « océans propres », et portera sur des initiatives qui visent à prévenir la pollution par le plastique.

Source: Texte: www.un.org