image-i-nations trésor

L’évangile… dérangeant?

Trouvez-vous l’évangile… dérangeant?
Autant dire : Trouvez-vous Jésus dérangeant?…

Certains textes de l’évangile sont encourageants, réconfortants.
Mais il y en a d’autres qui sont positivement, oui, dérangeants – parce qu’ils nous posent un défi.
Ils nous font sortir de notre zone de confort et… pas à peu près!
Ils exigent que nous donnions TOUT ce dont nous sommes capables – et même plus!

C’est le cas de l’évangile de ce dimanche (31è de l’année B – Mc.12:28-34) qui nous dit justement « d’aimer Dieu de TOUT notre esprit, de TOUT notre cœur, de TOUTES nos forces ».
Et la 2è partie de la réponse de Jésus semble encore plus exigeante : « Et notre prochain COMME nous-mêmes! »

En réfléchissant à ce texte, une anecdote me revient à l’esprit.
Un groupe de pèlerins s’est rendu à Rome pour une cérémonie de canonisation.
Ils se tiennent sur la Place Saint-Pierre et, tout en observant ce qui se passe, l’un d’eux demande à ses voisins :

« Est-ce que vous le connaissiez le saint qu’on va canoniser? »
Les gens à ses côtés secouent négativement de la tête.
« Je pensais l’avoir vu dans notre quartier, je pensais même l’avoir aperçu frappant aux portes. »
« Oui, il était souvent dans les environs… »
« Vous ne lui avez jamais ouvert la porte? »
« Euh… Non… »
« Et maintenant… c’est lui qu’on canonise! »

Et la répartie ne se fait pas attendre :
« Ah, mais si on avait su que c’était un saint, nous lui aurions ouvert la porte, bien sûr »!

Si on avait su…

  • Le mendiant toujours là sur notre chemin…
  • Le voisin importun…
  • Le jeune bruyant et pas toujours poli…
  • La cousine quémandeuse…
  • Le visiteur qui s’amène au mauvais moment…

On est parfois prêt à venir en aide à des personnes de notre choix.
Qu’en est-il des personnes… du choix de Dieu – ceux et celles qu’il nous envoie sans révéler son identité?!

Si on savait…………

Source: Images: seletlumieretv.org   vegasimmigrationlawyer.com

5th Sunday of Year B – 2021

When the name ‘JESUS’ is mentioned, everyone hearing the word tries to picture the one known as ‘the Man of Nazareth’.
Pictures of him abound in books, magazines, and now the web offers also countless representations of him.

I, personally, think that the best way to know him is to look at how he shows himself in the gospel.
In the text of this Sunday (Mk.1:29-39), three ‘pictures’ of him are given to us.

  We see him healing people, praying, and preaching.

These three images represent the main aspects of his personality:

a man of compassion,
a man of God,
a messenger of God.

In him, we meet God and we experience the compassion of God,
we receive God’s message and God’s healing.

Of course… we need to ask for it…

Note: Another reflection on a different theme is available in French at: https://image-i-nations.com/5e-dimanche-de-lannee-b-2021/

 

Source: Images: www.thechurchofjesuschrist.org   freepik.com

4th Sunday of Year B – 2021

Recently, I watched a webinar, a seminar on the web, it is popular nowadays.
There are all kinds of them on different topics.

Of course, in this time of pandemic, many of them are about the virus causing havoc in our lives.
The doctor giving the lecture I listened to was a specialist in epidemics.
His manner was simple and he spoke in such a way that everyone could follow what he was explaining.
When the presentation was over, I said to myself: ‘That man knows what he is talking about!’

Later in the day, I took my Bible to read the gospel of this coming Sunday (Mk.1:21-28).
There, I met a group of people who could have said exactly the same words I spoke about the lecturer I watched on the web.

The text says:
“When the sabbath came, he (Jesus) entered the synagogue and taught. 
The people were astounded at his teaching,
for he taught them as one having authority, and not as the scribes.”
 
In today’s language, these people could have said of Jesus:
‘He knows what he is talking about.’

If we look at our own lives, when we are in need, this is the kind of person we look for.
In need of a lawyer for a judicial case,
in need of a financial counselor for a transaction,
in need of a doctor for some health matter,
in every situation, we want the best, someone who knows what our need is and how to remedy it –
in other words: someone who knows what he is talking about.

I personally think that, when it comes to my very life – now and… the life after this life…
I need, I really do, someone who knows what he is talking about,
someone who knows from experience what life means, and what death means as well.

I know the very Person I can address myself to…
You probably know Him also?…

Note: Another reflection on a different theme is available in French at: https://image-i-nations.com/4e-dimanche-de-lannee-b-2021/

  

Source: Image: lisu.rvasia.org

La tempête… la peur… le calme…

La Covid-19 – simplement prononcer ce mot éveille de l’anxiété.
La mention du Coronavirus, comme on le nomme aussi,
évoque restrictions, perturbations, distanciation,
pire encore: il présente l’image de souffrance et de mort.

Le 27 mars dernier, le Pape François a donné
une bénédiction spéciale ‘à la Ville et au Monde’ – urbi et orbi.
Il a alors fait une homélie riche de signification pour notre temps.
Ses paroles portaient sur un texte de l’évangile (Marc 4:35-41)
qui nous rejoint en cette période où nous connaissons
notre ‘tempête’ et la peur bien particulière qui est la nôtre.

Dans la vidéo qui suit, Teresa Penafiel, revoit cette scène de l’évangile…

20è dimanche de l’année C – 2019  

Les lectures de la célébration de ce dimanche présentent le tableau plus sombre de notre quotidien :
tentative d’homicide, horreur, supplice, hostilité, lutte, divisions, angoisse. 
Tous ces termes – tous ces aspects de la réalité se retrouvent dans les textes proposés à notre lecture.

Proposés à notre lecture et… à notre réflexion car ces mêmes aspects de la réalité se retrouvent dans le bulletin quotidien de nouvelles à la radio, ou à la télé.
Les descriptions peuvent varier mais les faits demeurent tristement les mêmes.

On entend souvent la question :
‘Pourquoi un Dieu bon permet-il toutes ces manifestations du mal?
Pourquoi lui, qui est tout-puissant, n’intervient-il pas pour empêcher tous ces actes mauvais?’

On peut poser la question, et la réponse nous sera donnée… un jour.
Pour le moment, il doit nous suffire de constater que Jésus lui-même ne s’est pas soustrait à cet ordre des choses dans notre univers.

La 2è lecture affirme :
« Jésus… renonçant à la joie qui lui était proposée, a enduré la croix » (He.12:1-4).

Lui connaît la raison… la réponse à notre question…
Oui, un jour elle nous sera révélée.

Pour le moment, le dernier verset du Psaume demeure notre inspiration :
« Je suis pauvre et malheureux, mais le Seigneur pense à moi.
Tu es mon secours, mon libérateur : mon Dieu, ne tarde pas ! » 
(Ps.40:18)

Note : Une autre réflexion est disponible sur un thème différent en anglais à : https://image-i-nations.com/20th-sunday-of-year-c-2019/
 
 

Source : Image : 1736 Family Crisis Center
 

27 décembre

Au calendrier liturgique, pour le 27 décembre, on inscrit la fête de Saint Jean, l’apôtre et évangéliste,

celui-là même que l’on nommait: « Le disciple que Jésus aimait. »

Dans la vidéo qui suit, il se présente et nous parle du Maître qui l’avait choisi…