image-i-nations trésor

Journée mondiale du réfugié – 20 juin 2024

Qu’est-ce que la Journée mondiale du réfugié ? 

La Journée mondiale du réfugié est une journée internationale qui a été établie par les Nations Unies afin de rendre hommage aux réfugiés à travers le monde entier. Célébrée chaque année le 20 juin, elle met en lumière la persévérance et le courage des personnes qui ont été contraintes de fuir leur pays d’origine pour échapper au conflit ou à la persécution. La Journée mondiale du réfugié est l’occasion de favoriser une meilleure compréhension et une plus grande empathie sur le sort des réfugiés et de faire connaître leur résilience alors qu’ils démarrent une nouvelle vie. 

Pourquoi la Journée mondiale du réfugié est-elle importante ? 

Ensemble, nous pouvons défendre leur droit de rechercher la sécurité, renforcer notre soutien en faveur de leur inclusion économique et sociale, et plaider pour trouver des solutions à leur sort.
La Journée mondiale du réfugié met en lumière les droits, les besoins et les rêves des réfugiés, et contribue à sensibiliser la classe politique et à mobiliser des ressources pour que les réfugiés puissent non seulement survivre, mais aussi s’épanouir. S’il est important de protéger et de chercher à améliorer la vie des réfugiés chaque jour, des journées internationales comme la Journée mondiale du réfugié contribuent à attirer l’attention du monde entier sur le sort des personnes qui fuient les conflits ou les persécutions. Les nombreuses activités organisées pour la Journée mondiale du réfugié sont autant d’occasions de soutenir les réfugiés.  

‘En cette Journée mondiale des réfugiés, nous devons tous réfléchir à ce que nous pouvons faire pour aider ces personnes. Pour commencer, nous devons faire preuve d’unité et de solidarité. Je suis profondément préoccupé de voir que de plus en plus souvent, les réfugiés ne bénéficient pas de la protection dont ils ont besoin et à laquelle ils ont droit. Nous devons rétablir le régime international de protection des réfugiés. Aujourd’hui, aucune communauté ni aucun pays offrant refuge aux personnes qui la guerre ou la persécution ne devraient se trouver seuls et sans soutien. »  Antonio Guterres, Secrétaire Général de l’ONU

 

Source: Texte: https://www.unhcr.org/fr/comment-nous-aider/agir-aux-cotes-du-hcr/journee-mondiale-du-refugie  Image: Journée mondiale

L’Alphabet du Carême – Lettre Y

Y pour Yeux

Il y a très peu de mots français commençant par la lettre Y mais il y en a un qui a une signification particulière – c’est le mot: YEUX.
Il nous conduit à une scène de l’évangile qui est révélatrice (Jean 1:40-42).

Un jour, Jean le Baptiste voit Jésus passer et il dit à deux de ses disciples: « Voici l’Agneau de Dieu ».
Les deux hommes suivirent Jésus jusqu’à sa demeure et y passèrent le reste de la journée.

L’un d’eux était André et le lendemain il rencontra son frère, Simon, et lui dit:
« Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire Christ ».
André amena alors Simon à Jésus ».

« Jésus regarda Simon et lui dit:
‘Tu es Simon, fils de Jean; tu t’appelleras Céphas’. »

Chez les Juifs, comme dans différentes cultures, le nom d’une personne a un sens défini.
Il décrit souvent son caractère, ou la mission qui lui est confiée.
Le fait de conférer un nom nouveau indique un changement, une attribution spécifique à la personne.

C’est le cas pour Pierre – le jeu de mots étant évident: la pierre devient l’élément de fondation.
Jésus s’en servira, évidemment, pour ériger la fondation du groupe de ses disciples et des croyants à venir.

Nathanaël, qui allait devenir disciple de Jésus, a fait l’expérience lui aussi de ce regard de Jésus (Jean 1:48).
Il s’étonnait et disait à Jésus: « D’où me connais-tu? »
La réponse lui est donnée: « Quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu ».

Le regard de Jésus au temps de sa vie en Palestine…
Le regard posé sur Simon-Pierre… sur Nathanaël…
Le regard du Christ éternel – reflet même du regard de Dieu…
Le regard qui nous rejoint, personnellement…

Le regard qui voit ce que nous sommes…
Le regard qui anticipe ce que nous pouvons devenir…
Le regard qui invite à le suivre…
Le regard qui incite à une relation au fil des jours…

Puis-je le soutenir en vérité – humblement mais fidèlement…
Il est source d’une révélation en continu…
Il offre une vision qui redonne courage et offre l’assurance que je ne suis jamais seul/e.

 

Source: Image: https://www.cursillos.ca/

L’alphabet du Carême – Lettre I

I pour Invitation

Des invitations – nous en recevons de toutes sortes.
Jadis, elles nous parvenaient par la Poste, ou quelqu’un nous les apportait.
De nos jours, les courriels et les médias sociaux nous les offrent avec une fréquence étonnante!

Invitation à faire partie d’un groupe.
Invitation à se joindre à une célébration.
Invitation à participer à une levée de fonds pour un organisme.
Invitation pour venir en aide à des personnes dans le besoin.
Invitation pour une corvée ici ou là.
Invitation à prendre part à une marche pour, ou contre, une situation quelconque.
Invitation à une rencontre des ancien/nes de tel collège ou association.

Invitations, encore et encore… chacune avec son visage particulier:
réunion de famille, rencontre d’ami/es, assemblée politique, rassemblement à caractère religieux…

Si je vous demandais si vous avais déjà reçu une invitation de… Jésus, quelle serait votre réaction?
Il en a pourtant adressé une qui est présentée clairement dans l’évangile de Matthieu:

« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau,
et moi, je vous procurerai le repos.

Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples,
car je suis doux et humble de cœur,
et vous trouverez le repos pour votre âme.

Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger » (Matthieu 11:28-30).

Une invitation absolument unique!
Et elle nous vient de quelqu’un qui nous connaît bien –
quelqu’un qui sait combien nous avons parfois besoin de repos…

Quelqu’un qui comprend combien nous sommes parfois à bout –
à bout d’énergie, de courage, du désir même de vivre…

Il nous invite à être ses disciples car il sait que c’est ce qui donnera un sens à notre vie.
Le suivre, lui, le Maître, donnera une direction à notre quotidien… une vision pour nos engagements…

Un Maître « doux et humble de cœur » une description rare et combien encourageante!
Il ne faudrait pas manquer une telle invitation…

 

Source: Image: The Church of Latter-Day Saints

 

Nouvel an lunaire – 10 février 2024

Nouvel an lunaire: 2024 sous le signe du dragon

Des milliards de personnes célèbrent cette nuit l’arrivée du Nouvel An lunaire. En 2024, le lapin laisse sa place au dragon, animal mythique, symbole d’optimisme, de courage et de détermination. De nombreux parents pensent d’ailleurs que l’année du dragon est la meilleure pour avoir des enfants. Quand elle revient, chaque 12 ans, on observe une augmentation des naissances.

Source: Texte: https://ici.radio-canada.ca/info

Les célébrations, coutumes et tabous de la fête de printemps varient dans les détails selon les régions ou les époques. La pratique générale veut qu’on s’efforce de repartir sur un nouveau pied après s’être débarrassé des mauvaises influences de l’an passé, accompagné de signes de bon augure. On a recours à des objets ou aliments présentant une homophonie avec un mot de sens auspicieux.

Le « passage de l’année » (过年 / 過年guònián) s’effectue dans la nuit du dernier jour du douzième mois. Le mot signifiant année est considéré comme étant à l’origine le nom d’un monstre, Nian, qui venait autrefois rôder autour des villages une nuit par an, obligeant les habitants à se calfeutrer et à veiller jusqu’à son départ au petit matin. Les célébrations principales comportent un réveillon (年夜饭 / 年夜飯niányèfàn) comprenant des plats aux noms auspicieux, suivi d’une nuit de veille (守岁 / 守歲) gage de longévité, que certains occupent à jouer au mahjong, la distribution d’étrennes (压岁钱 / 壓歲錢yāsuìqián) contenues dans des enveloppes rouges (hóngbāo), l’allumage de pétards à mèches pour chasser les mauvaises influences.

 

Source: Texte: https://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvel_An_chinois     Image: unsplash.com (Thomas Despeyroux)

International Day of the African Child – 16 June 2023

The International Day of the African Child is a significant event that honors the courage, resilience, and potential of African children. Celebrated annually on June 16th, this day raises awareness about the rights, needs, and challenges faced by children across the African continent. In this blog, we will explore the history of this day, its theme for 2023, the importance of celebration, ways to observe the occasion, and inspiring quotes that capture the spirit of the African child.

History of International Day of the African Child:

The International Day of the African Child commemorates the Soweto Uprising that took place on June 16, 1976, in Soweto, South Africa. Thousands of black students marched in protest against the inferior quality of education they were receiving under the apartheid regime. Tragically, hundreds of children lost their lives during the protest. The day symbolizes the brave fight for equal education and serves as a reminder of the ongoing struggle for the rights of African children.

Theme for International Day of the African Child 2023:

The theme for the International Day of the African Child 2023 is “Education for Empowerment: Unlocking the Future.” This theme emphasizes the transformative power of education in shaping the lives of African children. It highlights the need for accessible, quality education that equips children with the knowledge, skills, and opportunities necessary to build a brighter future for themselves and their communities.

Why Do We Celebrate International Day of the African Child?

The celebration of the International Day of the African Child serves several important purposes. Firstly, it raises awareness about the challenges faced by African children, including poverty, lack of education, child labor, and child marriage. It also encourages governments, organizations, and individuals to take action to protect and promote the rights of children across the continent. Moreover, the day provides an opportunity to celebrate the resilience, talents, and potential of African children, who are the future leaders and change-makers of Africa.

 

Source: Text & Image: https://www.allworldday.com/international-day-of-the-african-child/

International Day of United Nations Peacekeepers – 29 May

Background

The General Assembly, in its resolution 57/129, designated 29 May as the International Day of United Nations Peacekeepers. This is the date when in 1948 the first UN peacekeeping mission named the « United Nations Truce Supervision Organization », or UNTSO, began operations in Palestine. On this day, we pay tribute to the professionalism, dedication and courage of all the men and women serving in UN peacekeeping operations, and honour the memory of those who have lost their lives in the cause of peace.

Since the first UN Peacekeeping mission was established in 1948, 3,800 military, police and civilian personnel have lost their lives in the service of peace as a result of acts of violence, accidents and disease. On 29 May, UN offices, alongside Member States and non-governmental organizations, hold solemn events to honour fallen peacekeepers.

At the UN Headquarters in New York, the Secretary-General presides over a wreath-laying ceremony in honour of all peacekeepers who lost their lives while serving under the UN flag. In addition, the Dag Hammarskjöld Medal is awarded posthumously to the peacekeepers who have fallen while serving in the cause of peace, during the preceding year.

UN Peacekeeping operations use the Day to strengthen bonds with the local populations that they have been deployed to serve. For example by holding sporting events, school and orphanage visits, art and essay competitions, photo exhibits, neighbourhood clean ups, tree plantings, concerts, and conferences and workshops on peace issues.

 

Source: Text & Image: https://www.un.org/en/events/peacekeepersday/background

 

3rd Sunday of Advent, Year A – 2022-2023

Reading God’s message week after week, we are sometimes struck by an idea.
A short text perhaps, or even a single verse, can draw our attention and… we remain there.
It seems that we cannot keep on reading…
We are caught by something which has touched us in a special way.

This is the case, this Sunday, with the words of the prophet Isaiah telling us (Isaiah 35:1-6,10):

        “Courage! Do not be afraid.
        Look your God is coming…
        He is coming to save you.”
 
Salvation is a word with meaning of different kinds:

  • salvation from a painful situation, or a real threat,
  • salvation from a serious disease, or a loss of some kind,
  • salvation from an enemy, an attacker,
  • salvation from crippling feelings – helplessness, guilt, shame…

We often hear the word salvation in relation to our sins – the situation of being estranged from God.
We are aware that we need help…
Where will it come from?

Isaiah assures us that our God is coming.
God HIMSELF is the one who will rescue us from whatever threatens us.

Is this not amazing?
God has not sent an angel, he did not ask a great prophet, or another saintly personage, to save us.
He has chosen to come HIMSELF – in Jesus – to free us from whatever prevents us from:

  • being the people he wants us to be,
  • living in close friendship with him.

God HIMSELF… I keep repeating these words and I marvel at the reality they express…
I can count on him, I can rely on him, for whatever I need to be truly the person he had in mind when he created me.

So, no fear or anxiety, only peace and serenity…
A comforting message in this period of Advent…

 

Note: Another text is available on a different theme, in French at:  https://image-i-nations.com/3e-dimanche-de-lavent-annee-a-2022-2023/

 

Source: Image: Knowledge of Him

 

Ouverture des Jeux Olympiques d’hiver, Pékin – 4 février 2022

Enfin, le jour est arrivé, ce moment tant attendu des athlètes – et de tant de gens qui attendent de s’émerveiller de leurs exploits.
La pandémie avec ses multiples restrictions a retardé et compliqué les procédures pour le déploiement des Jeux mais n’a pas empêché qu’ils prennent place.
La cérémonie d’ouverture de cette période a eu lieu et a donné un avant-goût des moments d’intense jubilation qui nous seront offerts!

Le discours du Président du Comité Olympique International (IOC), Thomas Back, a souligné ce que représente un tel événement.
C’est là une opportunité, non seulement pour démontrer son talent athlétique, mais aussi pour vivre une expérience humaine enrichissante.

Les Jeux ont débuté alors que, depuis le 1er février, les festivités du Nouvel An Chinois se poursuivent en cette année du TIGRE.
Cet animal du zodiac de l’année lunaire symbolise ambition, courage et force. Ces qualités sont celles-là mêmes que les olympien/nes auront à démontrer.

Mais on attend davantage des participant/es. Le Président l’a souligné en leur rappelant: « le rôle que vous jouez dans la promotion de la paix et de l’entente entre les peuples grâce à l’idéal olympique. »
Thomas Back a également interpelé « toutes les autorités politiques du monde entier: respectez votre engagement à observer la Trêve olympique. Donnez une chance à la paix. »

« Donnez une chance à la paix. » C’est l’idéal qui doit être l’inspiration de chacun et chacune d’entre nous pour ‘l’expérience olympique… du quotidien’ là où tous et toutes doivent faire preuve de l’ambition, le courage et la force qui donnent un sens à ce que nous vivons au jour le jour.

Le mont Olympe… il est à notre porte!
 

Source: Images: en.wikipedia.com    Dreamstime

 

 

 

Fête de l’Épiphanie, année C – 2022

   

   

Un signe, une étoile.
Des Mages, des astrologues, en mode ‘recherche’.
Un roi à l’esprit tortueux élaborant un plan malicieux.
Le signe, soudain disparu, cause le désarroi des chercheurs bien intentionnés.
La réapparition du signe-étoile suscite une grande joie.
Et, enfin, la découverte inédite, absolument exceptionnelle, qui dépasse toute attente.

Avez-vous reconnu le texte de l’Évangile de cette fête de l’Épiphanie (Matthieu 2:1-12)?
C’est pourtant bien de cela qu’il s’agit!

Et il y a davantage: l’offrande de cadeaux princiers, symboliques.
Et un songe, une mise en garde qui met en échec la ruse d’un roi cruel.

Ainsi ‘décodé’, le texte de l’évangile revêt des aspects assez… contemporains!
Des signes, des recherches assidues, des plans sadiques de persécution, des mises en garde –
tout cela, le quotidien en fournit à tant de gens sous toutes les latitudes.

Mais… qu’en est-il de la joie intense de la découverte –
découverte de celui qui nous attend, qui nous rejoint,
s’étant fait l’un-de-nous, Dieu-avec-nous?

Cela aussi devrait devenir contemporain!
Que manque-t-il donc pour que cela devienne réalité pour NOUS?

La lassitude nous gagne-t-elle en route?
La crainte surmonte-t-elle notre courage?
Manquons-nous de suivre NOTRE étoile?

Peut-être suffit-il simplement de nous tourner vers LUI, lui, qui a promis :
“Je t’instruirai, je t’apprendrai la route à suivre,
Les yeux sur toi, je serai ton conseil.” (Psaume 32:8)

Promesse de sa présence, source de joie indicible,
à notre portée sur la route, où que nous mène notre cheminement…

 

Note: Une autre réflexion, sur un thème différent, est disponible en anglais à: https://image-i-nations.com/feast-of-the-epiphany-year-c-2022/

 

Source: Images: istockphotos.com   Church of Jesus Christ

Journée internationale de la démocracie – 15 septembre

La démocratie et les Nations UniesVoting begins on the first day of polling in Sudan's first multi-party elections for 24 years. Voting was scheduled to last for three days from 11-13 April but has been extended by two days by the National Elections Commission because of technical and logistical delays. Voters will choose their national and regional presidents, governors and legislative representatives in the complex poll.
La Journée internationale de la démocratie est l’occasion de réexaminer l’état de la démocratie dans le monde. La démocratie est un processus autant qu’un objectif, et seule la pleine participation etl’appui de la communauté internationale, des organes de gouvernance nationaux, de la société civile et des individus, permettront de faire de l’idéal démocratique une réalité universelle.

La liberté, le respect des droits de l’homme et le principe de la tenue d’élections honnêtes et périodiques au suffrage universel sont des valeurs qui constituent des éléments essentiels de la démocratie. A son tour, la démocratie devient un environnement naturel pour la protection et la réalisation effective des droits de l’homme. Ces valeurs sont incarnées par la Déclaration universelle des droits de l’homme et développées plus avant dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui consacre toute une série de droits politiques et de libertés civiles qui sont les piliers d’une véritable démocratie.

Le lien entre la démocratie et les droits de l’homme est clairement défini dans l’article 21(3) de la Déclaration universelle des droits de l’homme :

« La volonté du peuple est le fondement de l’autorité des pouvoirs publics; cette volonté doit s’exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote. »

Les droits inscrits dans le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et les instruments subséquents relatifs aux droits de l’homme portant sur les droits des groupes (par exemple les peuples autochtones, les minorités, les personnes handicapées) sont tout aussi essentiels à la démocratie car ils garantissent une répartition équitable de la richesse et un accès égal et juste aux droits civils et politiques.

Source: Texte: ONU Image: Le personnel électoral colle une affiche à l’entrée d’un bureau de vote de Khartoum, au Soudan, lors du 1er jour des élections nationales (2010). Photo ONU/Mohamed Siddig
Journée internationale de la démocratie

Le courage est mis à l’épreuve quand on est dans la minorité,
la tolérance est mise à l’épreuve quant on est dans la majorité.

Le choix de la date du 15 septembre pour célébrer cette journée a été effectué par l’Organisation des Nations Unies et correspond à l’adoption, en septembre 1997, de la Déclaration universelle sur la démocratie.

Cette Déclaration pose les principes constitutifs d’une démocratie et définit les caractéristiques et les fonctions d’un gouvernement démocratique.

Un site à visiter : www.ipu.org   Source: Texte & Image: Journée Mondiale

 

Photo: le parlement anglais (débat sur le Brexit, septembre 2019