image-i-nations trésor

Journée Mondiale du rein – 10 mars 2022

Une journée pour sensibiliser le grand public

Lancée à l’initiative de l’International Society of Nephrology, la Journée Mondiale du Rein vient à point nommé pour sensibiliser le grand public à l’importance des maladies rénales, affections silencieuses dont le diagnostic tardif multiplie les conséquences. Il arrive souvent que nombre d’entre elles ne soient dépistées qu’à l’approche du stade terminal et, dans ce cas, le recours à la dialyse ou la greffe est rendu obligatoire.

Nos modes de vies actuels, alimentation déséquilibrée, sédentarité, sont des facteurs aggravants et l’augmentation du nombre de patients souffrant de diabète ou d’hypertension artérielle, entraîne « mécaniquement » une augmentation des cas d’insuffisance rénale.

Protéger ses reins, c’est sauver son cœur

Chaque année, un nouveau thème est choisi. En 2011, la thèmatique retenue pour la 6° journée Mondiale du Rein avait pour but le sensibilisation aux relations maladies du rein / maladies du coeur. En 2013, il s’agissait d’attirer l’attention sur les insuffisances rénales aiguës. En 2016, le choix s’est porté sur un thème très volontariste : « Prendre soin de ses reins, c’est sa santé de demain ». En 2020, le mot d’ordre était : « Bougez-vous pour vos reins ».

En 2022, la ligne directrice retenue est le travail sur la connaissance :

La santé rénale pour tous – Comblons les lacunes en matière de connaissances pour un meilleur traitement des maladies rénales.

Un site à visiter : www.worldkidneyday.org    Source: Texte: Journée Mondiale   Images: www.fondation-du-rein.org   worldkidneyday.org

World Hypertension Day – 14 May

WorldHypertensionDay_SmallThe WHD was first inaugurated in May 2005 and has become an annual event ever since. The purpose of the WHD is to promote public awareness of hypertension and to encourage citizens of all countries to prevent and control this silent killer, the modern epidemic. The theme for World Hypertension Day is Know Your Numbers with a goal of increasing high blood pressure (BP) awareness in all populations around the world.

Hypertension is very common indeed and hence a major public health issue. The prevalence is expected to increase considerably in the coming years. In 2000, the estimated number of adults living with high blood pressure globally was 972 million. This is expected to increase to 1.56 billion by 2025! Lifestyle factors, such as physical inactivity, a salt-rich diet with high processed and fatty foods, and alcohol and tobacco use, are reasons for this increased disease burden, which is spreading at an alarming rate from developed countries to emerging economies, such as India, China and African countries.

Adequate treatment of high blood pressure lowers this cardiovascular risk towards normal levels. However, the biggest problem for controlling hypertension is compliance with treatment. Despite very effective and cost-effective treatments, target blood pressure levels are very rarely reached, even in countries where cost of medication is not an issue. Sadly, many patients still believe that hypertension is a disease that can be ‘cured’, and they stop or reduce medication when their blood pressure levels fall to normal levels. Despite the availability of effective and safe antihypertensive drugs, hypertension and its related risk factors (obesity, high blood lipids, and diabetes mellitus) remain uncontrolled in many patients. One often talks about ‘the rule of the halves’: Only one half of the patients with high blood pressure in a population have been diagnosed, only half of those detected have been treated, and only half of those treated have been adequately treated to a normal blood pressure.

Source: Text & image: International Society of Hypertension

Journée Mondiale contre l’hypertension – 14 mai

hypertensionLe 14 mai 2005 a été déclaré Journée mondiale de d’hypertension artérielle par la Ligue mondiale contre l’hypertension. Le but de la Journée mondiale de l’hypertension artérielle est de communiquer au public l’importance de l’hypertension et la gravité de ses complications médicales, et de fournir de l’information sur sa prévention, sa détection et son traitement.

Longtemps silencieuse, l’hypertension artérielle peut entraîner des complications très graves : infarctus, attaques cérébrales…Il y a hypertension artérielle lorsque la force du sang contre les parois des vaisseaux sanguins est trop élevée. L’hypertension artérielle peut endommager des organes vitaux comme le coeur, le cerveau ou les reins.

L’hypertension en chiffres
« Un milliard de personnes souffrent d’hypertension dans le monde (40 % dans les pays occidentaux et 60 % dans les pays en voie de développement). Mais dès 2025, à cause du vieillissement de la population et de l’évolution de mode de vie qui favorise l’obésité et la sédentarité nous compterons 1,5 milliards de malades. Et la France n’est pas épargnée par ce phénomène. Selon une étude menée par le CFLHTA et la Sofres, il y aurait 14,4 millions de Français hypertendus et seulement 7,6 millions de malades traités. Une large majorité de ces hypertendus traités (70 %) ont plus de 60 ans. Mais il reste ainsi 6,8 millions de la population de plus de 35 ans qui sont hypertendus mais n’ont pas été dépistés ou ne sont pas suivis !

Et parmi ces malades qui s’ignorent, certaines catégories de personnes sont particulièrement à risque. Parmi les 35-55 ans, 42 % ne connaissent pas leurs chiffres de tension. Par ailleurs, l’hypertension non traitée est plus fréquente chez les hommes. Ainsi, cette affection est une des rares pathologies cardiovasculaires pour laquelle les hommes de moins de 55 ans sont clairement moins bien pris en charge que les femmes.

Dépister l’hypertension de nos jours
Aujourd’hui, la mesure de la tension artérielle est possible en dehors du seul cabinet médical grâce à des appareils d’automesure. A condition d’être validés ces appareils permettent de passer outre le phénomène de l’hypertension blouse blanche (pression élevée au cabinet médical et normale au domicile) et l’hypertension retardée (l’inverse).

Source: Texte & image: Journée mondiale