image-i-nations trésor

Journée de la Philosophie à l’UNESCO – 17 novembre 2022

Journée de la Philosophie à l'UNESCO

Cette journée est organisée, chaque année, par l’UNESCO. Elle met en avant le rôle que joue la philosophie dans notre quotidien. Elle permet d’avoir une réflexion au près d’un large public. Et d’autant plus dans des pays où la philosophie n’est pas abordée en études supérieures.

Une réflexion, un monde

Près de 70 pays participent à cette journée, ainsi qu’une centaine de philosophes et de personnalités d’horizons, de langues et de cultures différentes. Une grande variété de thèmes et d’activités sont abordés (tables rondes, conférences, cafés philosophiques, événements artistiques et expositions de livres)…

Pourquoi ?

Par la philosophie, nous avons un esprit critique sur notre société et nous nous interrogeons sur les problèmes auxquels le monde est confronté. Nous luttons contre toutes les sortes de racismes, d’intolérances, de fondamentalismes… Elle nous confère les outils dont nous avons besoin pour développer une pensée indépendante.

Journée à date variable

Cette journée est célébrée le 3ème jeudi de novembre… comme le Beaujolais Nouveau. De là à imaginer une relation de cause à effet, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas… telle est notre philosophie !

Un site à visiter : fr.unesco.org    Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée mondiale de la maladie cœliaque – 13 mai 2022

Journée mondiale de la maladie cœliaque

Vous avez dit « coeliaque » ?Si ce terme ne vous dit rien, lisez la suite…

Intolérance au gluten

Derrière le nom rare de cette journée se cache une maladie très invalidante…
plus connue sous le nom d’intolérance au gluten.

La maladie coeliaque se caractérise par une intolérance aux glutens et protéines assimilées contenus dans de nombreuses céréales (blé, seigle, orge, épeautre, avoine).

Il en résulte une difficulté d’absorption et donc des carences alimentaires. Les personnes atteintes de la maladie cœliaque doivent s’abstenir à vie de consommer les produits contenant ces glutens.

Les journées du sans gluten

A l’origine il y avait une date unique, le 16 mai, fête de la Saint Honoré, le patron des boulangers. ceci explique cela.

En 2021, on change de nom et de format : l’accent mis sur le sans gluten et il ne s’agit plus d’une seule journée mais de 3.

En 2022, on passe à 4 jours et les dates retenues pour les journées du sans gluten s’échelonnent du 13 au 16 mai.

Phénomène de mode ?

Risquer cet intertitre en sachant que des personnes souffrent de cette maladie, c’est s’exposer à leur (juste) agacement.

Ceci dit, force est de reconnaître que le mouvement anti-gluten est devenu depuis quelques années un phénomène de mode et, surtout, un véritable marché pour les industriels de l’agro-alimentaire.

Souhaitons donc qu’à l’occasion de la journée mondiale, la réflexion soit recentrée sur la maladie et ses traitements.

Un site à visiter : because-gus.com   Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée mondiale de la maladie cœliaque – 14 mai

Journée mondiale de la maladie cœliaque

Vous avez dit « coeliaque » ? Si ce terme ne vous dit rien, lisez la suite…

Intolérance au gluten

Derrière le nom rare de cette journée se cache une maladie très invalidante…
plus connue sous le nom d’intolérance au gluten.
La maladie coeliaque se caractérise par une intolérance aux glutens et protéines assimilées contenus dans de nombreuses céréales (blé, seigle, orge, épeautre, avoine).
Il en résulte une difficulté d’absorption et donc des carences alimentaires. Les personnes atteintes de la maladie cœliaque doivent s’abstenir à vie de consommer les produits contenant ces glutens.

Les journées du sans gluten

A l’origine il y avait une date unique, le 16 mai, fête de la Saint Honoré, le patron des boulangers. ceci explique cela.
En 2021, on change de nom et de format : l’accent mis sur le sans gluten et il ne s’agit plus d’une seule journée mais de 3 qui couvriront une période allant du 14 au 16 mai pour 2021.

Phénomène de mode ?

Risquer cet intertitre en sachant que des personnes souffrent de cette maladie, c’est s’exposer à leur (juste) agacement.
Ceci dit, force est de reconnaître que le mouvement anti-gluten est devenu depuis quelques années un phénomène de mode et, surtout, un véritable marché pour les industriels de l’agro-alimentaire.
Souhaitons donc qu’à l’occasion de la journée mondiale, la réflexion soit recentrée sur la maladie et ses traitements.

Un site à visiter : because-gus.com   Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée internationale de prévention des génocides – 9 décembre

Journée internationale de prévention des génocides

En fait, le véritable nom de cette journée est « Journée internationale de commémoration des victimes du crime de génocide, d’affirmation de leur dignité et de prévention de ce crime ». Nous lui avons préfére le nom anglais « genocide prevention Day » qui a tout de même le mérite de la concision, sans perdre pour antant le sens de la journée…

« Les États Membres et la communauté internationale doivent rendre hommage aux victimes du génocide et à leur famille, en mémoire des souffrances qu’elles ont endurées, et pour ce faire lutter encore plus fort contre les manifestations de haine, d’intolérance, de racisme et de xénophobie. »Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU de 2007 à 2016.

Une résolution adoptée à l’unanimité

C’est en septembre 2015 que l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 9 décembre, Journée internationale de commémoration des victimes du crime de génocide, d’affirmation de leur dignité et de prévention de ce crime.

Cette date n’est pas le fruit du hasard puisque le 9 décembre est précisément la date anniversaire de l’adoption de la Convention de 1948 pour la prévention et la répression du crime de génocide.

Convention sur le génocide

L’objectif de cette Journée Internationale est de faire connaître au grand public les intentions de cette Convention sur le génocide et son rôle dans la lutte contre le génocide et la prévention de ce crime. Elle vise aussi à rendre hommage aux victimes.

En adoptant la résolution sans vote, l’Assemblée de 193 membres a confirmé la responsabilité de chaque État de protéger ses populations du génocide, et renforcer les actions de prévention de ce crime et de l’incitation au génocide.

Un site à visiter : www.un.org    Source: Texte: Journée mondiale      Images: Journée Mondiale   Crif
 

International Day for the Elimination of Racial Discrimination – 21 March

The United Nations’ (UN) International Day for the Elimination of Racial Discrimination is observed with a series of events and activities worldwide on March 21 each year. The day aims to remind people of racial discrimination’s negative consequences. It also encourages people to remember their obligation and determination to combat racial discrimination.

Background
The International Day for the Elimination of Racial Discrimination was established six years after an event, known as the Sharpeville tragedy or Sharpeville massacre, which captured worldwide attention. This event involved police opening fire and killing 69 people at a peaceful demonstration against the apartheid “pass laws” in Sharpeville, South Africa, March 21, 1960.

The UN General Assembly called on the international community to increase its efforts to eliminate all forms of racial discrimination when it proclaimed the day as a UN Day of observance in 1966. It also called on all world states and organizations to participate in a program of action to combat racism and racial discrimination in 1983. It held the World Conference against Racism and Racial Discrimination, Xenophobia and Related Intolerance in 2001. The UN continues its work to fight against all forms of racial intolerance.

Symbols
The UN logo is often associated with marketing and promotional material for this event. It features a projection of a world map (less Antarctica) centered on the North Pole, inscribed in a wreath consisting of crossed conventionalized branches of the olive tree. The olive branches symbolize peace and the world map depicts the area of concern to the UN in achieving its main purpose, peace and security. The projection of the map extends to 60 degrees south latitude, and includes five concentric circles.

Source: Text: timeanddate.com   Image: sdp-vincovci.org

 

Journée internationale de commémoration de l’Holocauste – 27 janvier

Chaque année autour du 27 janvier, l’UNESCO rend hommage à la mémoire des victimes de l’Holocauste et réaffirme son engagement indéfectible à lutter contre l’antisémitisme, le racisme et les autres formes d’intolérance qui peuvent conduire à la violence ciblée sur un groupe. La date marque l’anniversaire de la libération du camp de concentration et d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau par les troupes soviétiques le 27 janvier 1945, et a été officiellement proclamée Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste par l’Assemblée générale des Nations Unies.

Le thème de la commémoration en 2018, « La mémoire et l’enseignement de l’Holocauste : notre responsabilité partagée », souligne le devoir permanent de tirer les leçons et de se souvenir de l’Holocauste.

L’Holocauste a non seulement profondément meurtri les pays dans lesquels les crimes nazis ont été perpétrés, mais il a également eu des implications et des conséquences d’ordre universel en de nombreux autres endroits du monde. Les États membres partagent la responsabilité collective de remédier aux traumatismes résiduels, en maintenant des politiques de mémoire efficaces, en préservant les sites historiques et en encourageant l’enseignement, la documentation et la recherche, soixante-dix ans après le génocide.

Cette responsabilité suppose d’enseigner les causes, les conséquences et la dynamique de ces crimes afin de renforcer la résilience des jeunes face aux idéologies de haine. Alors que des génocides et des atrocités continuent de se produire dans plusieurs régions, et que nous nous apprêtons à célébrer le 70e anniversaire de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, cet enseignement n’a jamais été aussi pertinent qu’aujourd’hui.

Source : Texte & Image : UNESCO

International Holocaust Remembrance Day – 27th January

The International Holocaust Remembrance Day is annually observed on the 27th of January. It’s a solemn commemoration of the Holocaust which is considered to be the darkest period during the Nazi regime wherein millions of Jews including all other cultural minorities are brutally killed in mass concentration camps across the German-occupied Europe. The primary objective of the holiday is to honor both the deceased and surviving victims as well as to promote awareness of the Holocaust worldwide.

On November 1, 2005, the United Nations General Assembly has formally designated January 27 as the day of the holocaust commemoration through UN resolution 60/7. 27th of January was also specifically chosen because it was the day of liberation for Auschwitz-Birkenau, the Nazi concentration or extermination camp nicknamed as “The Death Factory.”

All UN member states and offices observe the holiday with their own respective events and activities but from 2010, the UN started designating specific annual themes to focus on.

Holocaust 2017 – Holocaust Remembrance: Educating for a Better Future
The UN charter which established the holiday also stressed the reasons why the annual commemoration is observed. The holiday primarily aims to remember and honor the Holocaust victims. Second is the development of educational programs or materials about the Holocaust and its lessons. Related to this is the establishment of a Holocaust and the United Nations outreach program to be able to achieve said education purpose.

It also rejects any denial about the veracity of Holocaust and urges the preservation of Holocaust or Nazi-related artifacts and sites like the concentration, labor and prison camps. The resolution also condemns ethnic or religious discrimination as it states “Condemns without reserve all manifestations of religious intolerance, incitement, harassment or violence against persons or communities based on ethnic origin or religious belief, wherever they occur.” But ultimately, all these aspects point to the aim of preventing a similar case of genocide today and in the future.

Source: Text & Picture: World Religion News: « 2017 International Holocaust Remembrance Day Events » http://www.worldreligionnews.com/?p=34495

Journée mondiale de la maladie coeliaque – 18 mai

maladie-coeliaqueVous avez dit « coeliaque » ?

Derrière ce nom rare se cache une maladie très invalidante… plus connue sous le nom d’intolérance au gluten la coeliaquie se caractérise par une intolérance aux glutens et protéines assimilées contenus dans de nombreuses céréales (blé, seigle, orge, épeautre, avoine).

Il en résulte une difficulté d’absorption et donc des carences alimentaires. Les personnes atteintes de la maladie cœliaque doivent s’abstenir à vie de consommer les produits contenant ces glutens.

Source: Texte & Image: Journée mondiale

La maladie cœliaque, ou intolérance au gluten, est de nos jours une des maladies digestives les plus fréquentes.
Sa connaissance a beaucoup progressé durant ces vingt dernières années mais le seul traitement connu reste l’éviction totale du gluten de l’alimentation.

La Maladie Cœliaque (MC) est une intolérance permanente à une ou plusieurs fractions protéiques du gluten. Elle provoque une atrophie villositaire (destruction des villosités de l’intestin grêle). Il s’ensuit une malabsorption des nutriments, en particulier du fer, du calcium et de l’acide folique.

On estime qu’une personne sur 100 peut développer cette maladie en Europe. La prévalence semble identique dans le continent nord-américain. En France, seulement 10 à 20% des cas seraient aujourd’hui diagnostiqués.

Source: Texte: Un site à visiter : www.afdiag.org

International Day for the Elimination of Racial Discrimination – 21 March

2016 Theme: Challenges and Achievements of the Durban Declaration and Programme of Action – 15 years after

The International Day for the Elimination of Racial Discrimination is an opportunity to renew our commitment to building a world of justice and equality where xenophobia and bigotry do not exist. We must learn the lessons of history and acknowledge the profound damage caused by racial discrimination. »       Secretary-General Ban Ki-moon

We need to fight racism everywhere, every day. But on 21 March – proclaimed by the General Assembly as the International Day for the Elimination of Racial Discrimination – all eyes are on the issue. This year, the International Day is devoted to challenges and achievements of the Durban Declaration and Programme of Action – 15 years after the landmark document was adopted at the 2001 World Conference Against Racism, Racial Discrimination, Xenophobia and Related Intolerance in South Africa.

The Durban Declaration and Programme of Action is the most comprehensive framework for fighting racism and related forms of intolerance and discrimination. It represents the firm commitment of the international community to tackle these issues, and serves as a basis for advocacy efforts worldwide.

It contains a broad range of measures aimed at combating racism in all of its manifestations, and underscores the human rights of all groups suffering from racial discrimination, emphasizing their right to participate freely and equally in political, social, economic and cultural life.

2016

« Fifteen years after the Durban Conference very little progress has been made in tackling racism, afrophobia, racial discrimination, xenophobia and related intolerance, » three human rights experts said.  There is a clear need for putting into practice what was agreed to in Durban. This year’s anniversary, following the 10-year anniversary observed in 2011, provides the opportunity to recommit to taking the actions outlined in the Durban Declaration and Programme of Action, and for all countries, individually and collectively, to intensify efforts aimed at reducing instances of racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance.

Photo: “People of African descent have for centuries been victims of racism, racial discrimination and enslavement and of the denial by history of many of their rights… they should be treated with fairness and respect for their dignity and should not suffer discrimination of any kind.” – Durban Declaration and Programme of Action, 2001. UN Photo/Logan Abassi, Haiti 2012
Source: Text & Photo: UN website