image-i-nations trésor

Nativité du Seigneur, année C – 2021

Le dernier verset de l’évangile de Luc pour la messe de la nuit de Noël (Luc 2:1-14)
exprime quelque chose qui risque de passer inaperçu.
Ce serait bien dommage car ces mots soulignent une réalité qu’il est bon de nous approprier.

« Paix sur la terre aux hommes (êtres humain) que Dieu aime. »

Plusieurs d’entre nous ont lu le livre, ou vu le film, intitulé: THE SHACK (traduction française: ‘La Cabane’).
Une scène s’est imprimée dans ma mémoire – c’est celle où Mackenzie demande à Dieu:
« Y a-t-il des personnes que vous n’aimez pas? »
Après une courte pause de réflexion Dieu répond:
« Non, je ne pense pas, non vraiment, il n’existe pas une seule personne que je n’aime pas. »

Ces hommes et ces femmes que Dieu aime, mais… c’est NOUS-MÊMES, chacun/e de nous!
Pourquoi avons-nous tant de mal à le reconnaître, LUI et l’amour qu’il nous porte?

L’évangile de Luc donne aux bergers ce signe :
« Vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »
 
C’est là une image que nous aimons retrouver chaque année durant cette période de Noël:
un poupon enveloppé de langes…
Mais… se pourrait-il que le Dieu qu’il incarne est aussi, à nos yeux, ‘emmailloté’ –
‘emmailloté’ de nos idées fausses, de nos représentations qui sont plutôt une caricature de Lui…
Les expressions qui le décrivent sont parfois souvent bien imparfaites…

Nous n’osons pas nous en remettre à ce qu’il veut être:
un Dieu qui aime ses enfants aussi rebelles soient-ils/elles parfois!
Un Dieu qui s’est fait l’un de nous – c’est ce qu’il a choisi de devenir –
ce que nous célébrons à Noël.

Un Dieu qui aime chacun/e d’entre nous –
C’est aussi ce que nous célébrons à Noël –
si seulement nous sommes prêt/es à accepter jour après jour cette extraordinaire réalité!
 
« Une bonne nouvelle » s’il en est une!
 

Note: Une autre réflexion, sur un thème différent, est disponible en anglais à: https://image-i-nations.com/nativity-of-the-lord-year-c-2021/ 

 

 

Source: Image: blogsbible.org   lionsgate.com    Pinterest

Librairie Vaticane

Des bonnes nouvelles, on n’en a jamais assez.
En voici une qui vaut son pesant d’or!

La librairie vaticane offre maintenant ses trésors en format numérique.
Plus d’un million de livres et de nombreux documents de références sont disponible en ligne.

Pour votre plaisir, votre intérêt et votre avantage : Avis aux intéressé/es!
 

Source : Image : Littera Carolina

5è dimanche du Carême, année B

En nous adressant à Dieu, nous lui demandons souvent de se souvenir –
se souvenir de nous, de nos besoins, de notre misère.
De nombreux Psaumes nous font répéter ces demandes.
Et le Psalmiste ose même demander à Dieu de se souvenir de son amour! (Ps.25:6)

Il y a pourtant une chose dont nous espérons que Dieu ne gardera pas le souvenir : ce sont nos fautes.
Nos faiblesses, nos manquements, nos infidélité multiples –
si seulement Dieu pouvait ne pas les garder en mémoire!

La bonne nouvelle c’est que justement c’est l’attitude de Dieu à ce sujet bien sombre de nos péchés.
Et c’est lui-même qui nous en assure dans la 1ère lecture de ce 5è dimanche du Carême (Jer.31:31-34) :

« Je pardonnerai leurs fautes,
je ne me rappellerai plus leurs péchés. »

C’est presque trop beau pour être vrai mais c’est la RÉALITÉ –
Oui, la réalité d’un Dieu miséricordieux.

N’y a-t-il pas de conditions pour que cela se produise ?
Évidemment ! C’est que NOUS nous souvenions de nos péchés pour les lui abandonner…
Les lui abandonner ‘enveloppés’, si on peut dire, de notre regret sincère et nos efforts pour lui être fidèle à l’avenir.
Et alors ils disparaissent un peu comme l’écriture ‘lavée’ d’une vieille carte postale !

C’est cela « apprendre à connaître » Dieu – le vrai –comme en parle Jérémie…
Pas de meilleur moment que cette période de Carême pour NOUS souvenir et apprendre !

Note: Une autre réflexion sur un thème différent est offerte en anglais à: https://image-i-nations.com/5th-sunday-of-lent-year-b/

Source : Image : Fiveprime

 

3è dimanche de l’Avent, année B, avec Ghislaine

Ghislaine Deslières allume une 3è chandelle de la couronne de l’Avent.

Elle est prête à nous partager ses réflexions

sur les textes de ce dimanche qui nous rapproche de la fête

que nous préparons et anticipons.

La publicité…

LA PUBLICITÉ…

On ne peut pas y échapper!
Elle attire… elle fascine… elle convainc…
Et elle nous a même emprunté…
Emprunté? Oui, emprunté le vocabulaire et les thèmes familiers… autrefois réservés aux sujets d’un… ‘univers parallèle’ vous diront les gurus de ce siècle!

Vous êtes étonné! Perplexe? Mais voyez par vous-même…

Il y a quelques jours, je me promenais parmi les magasins d’un Centre d‘achats.
Et voilà que je me retrouve devant ce magasin aux fragrances aphrodisiaques – il y en a même une nommée: fragrance PERFECTION!
Oui, je fais face à: la PHARMACIE ÉTERNELLE – rien d’autre!

Assise dans l’abribus pour le retour chez moi, un autobus passe devant moi avec un panneau visuel où la Société de transport m’invite : PARTAGEZ LA BONNE NOUVELLE – et il ne s’agit évidemment pas de l’évangile!

Peu après mon retour, je reçois un appel d’un courtier d’ASSURANCE-VIE qui, à grand renfort arguments, m’assure la SÉCURITÉ si je fais affaire avec leur firme.
Alors que la semaine dernière un autre courtier m’avait venté la FIABILITÉ de leur entreprise.

La télé nous présente les multiples annonces des concessionnaires d’automobiles qui eux nous promettent… vous l’avez deviné : le POUVOIR DE CONTRÔLE!
Durant la pause publicitaire suivante, on m’assure que telle auto – unique, il faut le dire – me conduira à l’infini : INFINITÉ est justement son nom !

Ceux qui offrent de planifier vos vacances en vous libérant de tout souci recommandent un hôtel : ‘Pour faire le vide, ou faire le plein!…’ selon vos désirs.

Plusieurs d’entre vous connaissez les moines bénédictins dont la devise séculaire est : ‘Ora et labora’ – ‘Prie et travaille’.
Eh bien oui, il y a maintenant une résidence moderne, répondant à toutes vos attentes et des plus accueillantes. Son nom? ORA! Une invitation à la prière? Permettez-moi d’en douter!…

J’arrête ici ce répertoire recueilli récemment.
Il m’a fait réfléchir… et m’a fait me poser des questions sérieuses…

  • Quelle est mon… assurance pour la vie?
  • La fiabilité et la sécurité, je les trouve avec qui?
  • L’infini et l’éternité font-ils partie de mon paysage quotidien, ou sont-ils bien loin à l’horizon?
  • Qu’est-ce qui est vraiment ‘bonne nouvelle’ pour moi?
  • Où en suis-je… À faire le plein, ou à faire le vide…? De quoi?
  • La prière… Saint-Benoît s’y connaissait… et moi?
  • Quant à la perfection… j’ose croire que l’Esprit m’y achemine, jour après jour…

Des questions bien sérieuses pour cette saison estivale mais… qui sait?
Les réponses pourraient devenir ‘rafraîchissantes’…

Source: Images: Colourbox.com   123RF.com   Dreamstime.com   valiryo.com