image-i-nations trésor

Journée internationale des monuments et des sites – 18 avril

Journée internationale des monuments et des sites

En 1982, l’UNESCO a désigné le 18 avril comme étant la Journée internationale des monuments et des sites.

Chaque année, un thème est choisi pour soutenir cette célébration et orienter les diverses manifestations et la promotion du patrimoine culturel à travers le monde.
En 2012, le thème retenu était Le patrimoine mondial. La convention du patrimoine mondial a été lancée en 1972 et nous célébrions alors le 40° anniversaire !
En 2021, c’est la 40ème édition de cette journée et le thème retenue est « passés complexes, futurs divers ».
Le but de cette journée internationale est d’explorer le patrimoine culturel de l’humanité sous ses différentes formes et encourager les communautés locales à prendre conscience de l’importance de leur patrimoine culturel.Il est difficile de choisir une illustration pour cette journée des monuments et des sites et,
en choisissant la basilique de Saint Denis (France), nous assumons la subjectivité de notre choix !

Un site à visiter : www.icomos.org     Source: Texte & Image: Journée mondiale

NOËL… en pandémie

NOËL ! Décorations et célébrations!
Les cadeaux, les voeux, les visites.
Oui, tout cela faisait partie de nos Noëls du passé.
Celui de cette année sera différent, évidemment,
car le Noël de maintenant n’est pas celui d’antan!
C’est… NOËL… en pandémie!

La courte vidéo qui suit nous aide à recevoir le message que ce Noël nous réserve.

 

 

 

Les Psaumes… toujours actuels, toujours ponctuels – 8è épisode

Le présent peut être lourd, pénible, il paraît parfois… sans issue.
Une période de pandémie, ça nous semble un peu comme ça –
sans issue immédiate, pas de vaccin, la guérison se fait attendre…
Mais en regardant le passé, on trouve parfois des pistes…
des pistes du passage de Dieu et de son intervention.
Le Psalmist en parle d’expérience.

Fête de Marie, Mère de Dieu, année C

A la fin d’une année et au début d’une nouvelle année, notre mémoire est souvent bien active. On revoit les événements qui ont pris place. On se rappelle ce que l’on a fait, les endroits visités et les personnes rencontrées. Il arrive même que des souvenirs surgissent d’un passé plus lointain.

C’est ce qui s’est produit alors que je préparais cette réflexion. Le visage de l’une de mes professeures m’est apparu soudainement. Il s’agit de celle qui nous enseignait ‘l’écriture créative’ et elle se plaisait à répéter : « Dans un texte, repérez les mots d’action… »

C’est ce que j’ai fait en lisant l’évangile de cette célébration (Fête de Marie, Mère de Dieu – Lc.2:16-21). J’ai concentré mon attention, oui, sur ‘les mots d’action’ décrivant l’attitude des bergers. Ce que j’ai découvert vous intéressera sûrement.

« Les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem,
et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire.
Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant…
Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu. »

Se hâter… pour faire une découverte unique… la partager… et en louer Dieu !

Tout un programme pour la Nouvelle Année qui s’ouvre devant nous !…

Note : Une autre réflexion est disponible sur un thème différent en anglais à : https://image-i-nations.com/feast-of-mary-mother-of-god-year-c/

 

 

Source : Image : moineruminant.com

 

 

Remettre les pendules à l’heure…

Remettre les pendules à l’heure…      

L’expression peut sembler désuète…

« On change d’heure, » vous entendrez ces mots sur la rue, à l’épicerie, à la sortie de votre bureau.
« Oui, oui, c’est aujourd’hui », certains insisteront pour s’assurer que vous en êtes bien conscient/es.
Mais ça veut dire quoi, au juste?
« C’est remettre les pendules à l’heure », direz-vous.

C’est vrai, c’est ce que nous ferons ici ce soir dans notre coin de la planète.
Nos instruments plus performants, les appareils ‘intelligents’,
eux se corrigeront d’eux-mêmes sans notre intervention.

Mais changer d’heure, est-ce changer… le temps?
Le temps, la température, elle, se déroule selon les prévisions – ou, à l’encontre des pronostiques –
nous n’y pouvons rien; il faut ‘faire avec’ selon l’expression populaire.
 
Mais le temps qui… s’envole, le temps qui fuit comme les poètes le disent,
Le temps perdu qui ne reviendra plus…
Et le temps… à venir, qu’en est-il?
Lui non plus, on ne peut pas le changer mais… peut-être faut-il s’y ajuster… en s’ajustant au présent!

Ajuster nos façons de voir et de concevoir la réalité..
Réajuster, peut-être, nos manières d’agir et de réagir…
Tempérer’, justement, nos emportements, nos essoufflements…

Dernièrement, une publicité à la télévision a retenu mon attention.
On nous enjoignait :
« Partez à la recherche des moments qui font de vous ce que vous êtes… »
 
Une pensée salutaire en ce jour où… on remet les pendules à l’heure.
Et… soit dit en passant, il se peut que la publicité présente parfois des messages qui vont sans doute au-delà de ses prévisions…

Source: Image: Walmart

5è dimanche de Pâques, année B

Quand quelqu’un répète quelque chose une 2è, et une 3è fois, on comprend que, pour cette personne, la chose est importante.
Quand on répète, quand on insiste, quand on rappelle à l’attention des autres un sujet quelconque,
c’est que ce sujet a une importance particulière à nos yeux.

Il est intéressant – et plus qu’étonnant – de noter que dans l’évangile de ce dimanche (5è dimanche de Pâques, année B – Jn.15:1-8)
on retrouve le mot ‘demeure’ 8 fois.

Oui, vous avez bien lu : 8 fois et ce n’est pas un parent ou ami/e qui prononce le mot mais c’est… Jésus lui-même qui répète!
C’est lui qui nous exprime ce que Dieu désire de nous, ni plus ni moins!
Étonnamment, c’est Dieu qui veut qu’il en soit ainsi : que lui demeure en nous et que nous demeurions en lui!
 
Une question surgit : Qu’est-ce que cela veut dire en fait?…
Chacun/e trouvera sa réponse personnelle, personnalisée par son expérience quotidienne où Dieu rejoint cette personne et l’accompagne.
Une ébauche de réponse pourrait dire que vivre en Dieu et lui permettre (!) de vivre en nous c’est :

  • prendre, peu à peu, sa manière de penser, de voir les situations, d’agir et de réagir;
  • nous mettre à l’écoute de son Esprit et le laisser nous guider dans les situations de notre quotidien;
  • accepter qu’il nous indique le chemin dans la réalisation de nos plans et nos projets, dans nos excursions et nos aventures;
  • lui faire confiance, absolument, sans réserve;
  • s’en remettre à lui pour tout ce qui est du passé et… de l’avenir.

« Je demeure… Il demeure… » Au présent et… en continu!

Note: Voir aussi: https://image-i-nations.com/un-shack-ou-un-chateau/ et https://image-i-nations.com/demeurer-et-porter-du-fruit/

Une autre réflection est disponible en anglais sur un thème différent à: https://image-i-nations.com/5th-sunday-of-easter-year-b/

Source: Image: Collection personnelle