image-i-nations trésor

Journée Mondiale du Climat – 8 décembre 2021

Journée Mondiale du Climat

Y’a plus d’saisons ma bonne dame… à l’initiative de plusieurs associations écologiques de France et de Belgique, nous célébrons, le 8 décembre, la journée mondiale du climat (ou journée mondiale contre le changement climatique).

Réchauffement climatique

Il ne se passe pas une semaine sans qu’on nous parle du réchauffement climatique et des conséquences qu’il fait peser sur l’avenir de la planète. Il est vrai que la situation que nous vivons actuellement est grave et que les quelques mesurettes prises ici ou là ne sont pas là d’endiguer le phénomène.

Ceci dit, en climatologie comme ailleurs, la simplification à outrance n’aide pas vraiment la réflexion et une étude de la planète sur une très longue période fait apparaître une alternance de périodes chaudes et glaciaires ayant toutes eu des conséquences très importantes sur la survie de nombreuses espèces animales…

Ce qui change aujourd’hui, c’est que la puissance d’action de l’homme s’est considérablement accrue tout au long du siècle dernier, ne serait-ce que par l’augmentation de la population (nous sommes passés de 1 milliard d’humains sur terre en 1900 à plus de 7 milliards aujourd’hui). Au rythme où nous exploitons les richesses de notre terre, il nous en faudrait au moins 3 pour espérer survivre longtemps…

Il est urgent de prendre conscience que la terre ne nous appartient pas et que nous en sommes comptables auprès des générations qui nous suivront !

Des sites à visiter

Nous avons recherché des sites environnementaux qui nous paraissaient donner des informations fiables et nous vous proposons de les visiter (leurs contenus restant sous la responsabilité de leurs auteurs) .

Un site à visiter : uicn.fr    Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Grève mondiale pour le climat – 19 mars 2021

Grève mondiale pour le climat

Global Strike for Future

L’origine de cette journée nous vient de… Suède. Greta Thunberg, la jeune écolo suédoise révélée au monde entier par son intervention lors de la 24ème conférence mondiale sur le climat, est en effet devenue le visage de cette journée d’action voulue pas les jeunes de plus de 40 pays répartis sur tous les continents.Le réchauffement climatique dépassera à terme les 3°C si nous continuons à ne rien faire et ses conséquences en termes de multiplication des famines, d’épisodes de sécheresse, de cyclones, d’incendies, d’inondations vont aller croissantes, touchant chaque année des populations de plus en plus nombreuses.

Il est temps d’agir !

Les adultes d’aujourd’hui n’ont pas pris la mesure de l’urgence à agir et ne se soucient pas du lendemain. Les jeunes ont décidé de prendre en mains leur propre destin en posant comme principe de base que si les adultes ne sont pas suffisamment « matures » pour décrire la réalité telle qu’elle est, il faut que les enfants s’en chargent !

Le mode d’action choisi, la grève, est justifié par la réponse à cette question : pourquoi faudrait-il étudier pour construire un futur qui ne sera plus si personne ne fait rien pour le sauver ?

Un site à visiter : fr.globalclimatestrike.net    Source: Texte & Image:Journée mondiale

Journée mondiale du climat – 8 décembre

Le climat change à cause de nous
La journée mondiale du climat créée à l’initiative de plusieurs ONG est célébrée le 8 décembre. Cette journée peu connue du grand public est pourtant l’occasion de rappeler la menace bien réelle du réchauffement climatique et la nécessité d’agir pour en limiter les effets.

Aujourd’hui, dans la communauté scientifique, plus personne ne conteste que notre planète se réchauffe. Les « climato-sceptiques » représentent moins de 3% de la communauté des climatologues et contestent uniquement l’origine humaine de ce phénomène. La majorité des spécialistes reconnaissent que le changement climatique est lié aux activités humaines et qu’il est désormais urgent d’agir pour en limiter les conséquences.

Les faits sont éloquents
La journée mondiale du climat est aussi l’occasion de rappeler quelques chiffres et d’alerter l’opinion sur les conséquences prévisibles du réchauffement climatique. Selon Réseau Action Climat – France (http://www.rac-f.org/), depuis 1870, la température mondiale a augmenté de 0,8°C en moyenne. Grâce à des mesures indirectes (étude des calottes glaciaires notamment), nous savons aussi que la dernière décennie a été la plus chaude depuis au moins mille ans.

De nombreux changements concernant le climat mondial ont d’ores et déjà été constatés au cours du XXe siècle : une augmentation des évènements de fortes précipitations sur la planète, des sécheresses plus intenses et plus longues dans les régions tropicales et subtropicales, dans le Sahel, en Méditerranée, en Afrique australe et en Asie du sud.

Les conséquences sont déjà visibles sur les écosystèmes. Non seulement les glaciers du Groenland et d’une partie de l’Antarctique fondent de plus en plus vite, mais les glaciers de montagne et la couverture neigeuse reculent. En conséquence, le niveau moyen de la mer s’est élevé de 17 cm au XXe siècle. De nombreuses espèces animales et végétales se déplacent vers les pôles et vers des altitudes supérieures.

Que peut-on faire ?
Plusieurs décisions politiques ont été prises au niveau international comme au niveau local pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et se préparer aux changements climatiques.

En 1988, le GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) a été créé par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) et le Programme pour l’Environnement des Nations Unies (PNUE) afin de suivre l’évolution du climat. Depuis 1995, la communauté internationale se réunit chaque année afin de débattre et de décider d’une politique mondiale de lutte contre les changements climatiques.

Cependant, la réduction actuelle des émissions de CO2 est très loin d’être suffisante. Or, chaque citoyen peut agir pour limiter ses propres émissions de gaz à effet de serre au quotidien. Pour découvrir ou redécouvrir les écogestes à adopter, vous pouvez consulter le site de l’ADEME (lien ci-dessous).

http://ecocitoyens.ademe.fr/   Source: Texte & Image: Vacances Vertes