image-i-nations trésor

International Archives Day – 9 June

« Everyone keeps archives, in an private or professional setting. Through this universal day, we wish to democratize the profession of archivist and improve the perception of the general public regarding the notion of archive »

David Leitch, Secretary General of the ICA.

Why an International Archives Day?

Since its creation in 2008, the International Archives Day aims to raise awareness …

… among the public, of the importance of archives.

Archives are the memory of nations and societies; they provide the foundation for their identities and are a key element of the information society.

… among the decision makers, of the advantages of good archiving to establish quality governance.

Archives constitute a cultural heritage and a leading source of information. The archival heritage is an important testimony to the economic, political, social and cultural development of mankind.

… among the general public, the public and private sectors, of the need to preserve the archives over the long term, and to facilitate access to them.

By documenting activities and decisions, archives ensure both the continuity of organizations and the justification of their rights, as well as those of individuals and States.

June 9, a day of international celebration.

Archives represent an unparalleled wealth. They are the documentary product of human activity and as such constitute irreplaceable testimonies of past events. They ensure the democratic functioning of societies, the identity of individuals and communities and the defense of human rights.

During the International Congress of Archives in Vienna in 2004, the 2000 participants adopted a resolution calling on the United Nations to create an International Archives Day. At its General Assembly in November 2007, the ICA formalized the International Archives Day on June 9.

This date was obvious: ​​on the 9th of June 1948 the International Council on Archives was created under the auspices of UNESCO. This choice was immediately approved and adopted by the archives community as a whole.

“Archives record decisions, actions and memories. Archives are a unique and irreplaceable heritage passed from one generation to another. Archives are managed from creation to preserve their value and meaning. They are authoritative sources of information underpinning accountable and transparent administrative actions. They play an essential role in the development of societies by safeguarding and contributing to individual and community memory.

Open access to archives enriches our knowledge of human society, promotes democracy, protects citizens’ rights and enhances the quality of life.”

– Universal Declaration on Archives, adopted at the General Assembly of the International Council on Archives, Oslo, September 2010

 

Source: Text: ica.org   Image: VSN

6è dimanche de Pâques, année C – 2022

Il se peut que nous lisions la Bible régulièrement et que nous connaissions certains textes de mémoire.
Cela peut être utile, mais cela peut aussi présenter un piège, ou du moins, un défi:
celui de ne pas toujours porter une attention soutenue à la lecture.
Et pourtant, ces textes ont parfois matière à… nous secouer, littéralement!

C’est le cas pour la 1ère lecture de ce dimanche (Actes 15:1-2,22-29).
On y voit un groupe des premiers Chrétiens rassemblés autour de Paul et Barnabé et quelques autres Anciens.
On doit résoudre un problème qui a surgi dans une communauté chrétienne.

Les délégués adressent l’assemblée et ils utilisent une expression tout à fait hors de l’ordinaire.
Avec conviction, ils disent :
« L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé… »

Une autre traduction exprime leur pensée ainsi :
« Il nous a semblé bon, au Saint-Esprit et à nous-mêmes… »
 
Quelle foi, quelle audace!
Être à ce point à l’écoute de Dieu…
Être totalement imprégné de l’inspiration de l’Esprit…
Être envahi dans tout son être par la présence de Dieu…
Être absolument convaincu que l’on traduit la parole de Dieu lui-même…

Pourrions-nous en dire autant?…
Avons-nous une telle foi?…
Une foi aussi audacieuse?…

Évidemment, cela implique que:

  • les choix que nous faisons,
  • les décisions que nous prenons,
  • les engagements auxquels nous nous adonnons,
  • les plans que nous élaborons,

tout cela est fait… en consultation avec lui, l’Esprit de Dieu…

« L’esprit Saint et nous… »
Évidemment, cette complicité change la perspective de la vie au quotidien!…

 

Note: Une autre réflexion, sur un thème différent, est disponible en anglais à: https://image-i-nations.com/6th-sunday-of-easter-year-c-2022/

 
Source: Image: https://unsplash.com/photos/C7B-ExXpOIE

2nd Sunday of Advent, Year C – 2021

It happens to most of us: we sometimes feel we have too much to do, too many things to see to.
The commitments we have taken on are just too many.
The people relying on us for help, or advice, are too many, and their demand on our time is more than we can afford to give.
We may sit down one night and say: « I can’t go on like this, I must make some choices, take some decisions.”

We see it: in such a situation, what is needed is to set some priorities.
What is the most important, to what should I first give my attention, my time, my energy?
In fact, what we need to do is… to discern.

This is exactly what the apostle Paul tells the Philippians to do.
In the 2nd reading of this Sunday, we hear his words (Ph.1:4-6,8-11):

“This is my prayer: (…) that you may be able to discern what is best.”
 
In this period of Advent, this may be what we, too, are called to do: see what is best.
Find out what is really important in life, what we should invest ourselves in.

  • Which are the commitments we can take on at the moment?
  • What are the causes that are worth giving our time and efforts to?
  • Who are the people really in need of assistance?
  • What are the values that should prompt us to act, or withdraw?

And… would God approve of my selection?
Is he the one inspiring me to move in this or that direction?

Discerning what is best… is all about that, and Advent is a good period to reflect on this.

 

Note: Another text is available on a different theme, in French at: https://image-i-nations.com/2e-dimanche-de-lavent-annee-c-2021/

And in a short video, also in French, Ghislaine Deslières offers us another reflection on this 2nd Sunday of Advent at: https://youtu.be/jN7uIU0V9-E

 

Source: Images: Dreamstime.com

21è dimanche de l’année B – 2021

Des choix – nous en faisons tous les jours et de toutes sortes
L’heure du lever, les vêtements à porter pour un rendez-vous, le cadeau d’anniversaire pour la fille aînée, l’endroit pour les prochaines vacances, etc.
De multiples autres choix s’imposent à nous au fil des jours.

Il y a des choix plus sérieux: le choix d’un emploi et, bien sûr,
celui d’un conjoint, ont beaucoup plus de poids et… de conséquences.

Et il y a LE choix, unique, primordial, essentiel…
C’est la décision d’accepter Dieu dans ma vie, ou… de ne pas lui laisser de place chez moi.

C’est justement ce choix auquel réfèrent la 1ère lecture et l’évangile de ce dimanche
(Jos.24:1-2,15-17,18b) (Jn.6:60-69).

Dans la 1ère lecture, c’est Josué qui invite le peuple à prendre une décision en ce qui concerne leur engagement envers Dieu.
« Choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir…
Moi et les miens, nous voulons servir le Seigneur. » 

Le moment est venu pour eux de choisir si, oui ou non, ils entreront en alliance avec Dieu qui veut justement être LEUR Dieu.

 

Dans l’évangile, c’est Jésus lui-même qui confronte ses apôtres en leur demandant:
« Voulez-vous partir vous aussi? »

C’est ce qu’ont fait nombre de ses auditeurs
et c’est à eux maintenant de faire le choix de continuer à accompagner Jésus ou… de l’abandonner.

Il s’agit de choisir d’être avec lui ou… sans lui.
Il leur faut accepter ce qu’il dit – ce qu’il est – ou… refuser de s’en remettre à lui.

 

Et le même choix s’impose à nous…
Lui faire confiance pour tout ce qui nous touche –
notre présent, notre avenir,
nos activités, nos projets,
nos décisions, nos relations,
notre vie au quotidien et tout ce que cela comporte…

Un choix… en continu… jusqu’à la fin…

 

Une autre réflexion sur un thème différent est disponible en anglais à: https://image-i-nations.com/21st-sunday-of-year-b-2021/

 

Source: Images: Empresarios Nacionales   Vox

3rd Sunday of Lent, Year B – 2021

The Scripture texts offered to our reflection for Sundays and Feast days come in different… ‘attires’.
Some interesting, some encouraging, some quite challenging.

The 2nd reading of this Sunday gives us a short text of the first letter of Paul to the Corinthians (1 Cor.1:22:25).
According to me, the message we find there belongs to the last category – it is indeed quite challenging

It is focused on four words:
WISDOM, FOOLISHNESS, WEAKNESS, STRENGTH.
 
“The foolishness of God is wiser than men,
and the weakness of God is stronger than men.”
 
Paul did not mince his words and this text calls on those he was writing to – and on all of us – to do some… soul-searching!
It asks of us to do some… re-vision, yes, to have a second look, at ourselves:

  • our thoughts and ideas
  • our values and preferences
  • our choices and decisions
  • our options and refusals
  • our plans and projects
  • our actions, reactions and… interactions…

A checklist to help us find out if we are guided by God’s wisdom or… our own foolishness.
Quite a project for Lent… in fact, it may serve us for a life-time!

Note: Another reflection on a different theme is available in French at: https://image-i-nations.com/3e-dimanche-du-careme-annee-b-2021/

 

Source: Image: Heartlight

2nd Sunday of Advent, Year B – 2020

 We know well about spring cleaning, or autumn cleaning – a time when we clear and clean many things around our houses.

The city council also knows much about road repair – it must be done again and again at the end of a season.

In both cases there is a need for change and improvement.
These two pictures came to my mind as I read the 1st reading and the gospel of this Sunday (Is.40:1-5,9-11; Mk.1:1-8).

We might not get involved in house cleaning or road repair but it may be that… some areas of our lives need change and improvement of some kind for us to welcome the Lord…Our values may need to be upgraded…

  • Our choices may benefit from being more other-centered…
  • Our decisions may gain from being more inspired by lasting concerns…
  • Our attitude to other people may be improved with respect and acceptance…
  • Our commitments may need an increase of generosity…
  • Our faith may want to be deepened…

During this period of Advent, this could be OUR straightening of paths and lowering of mountains.
It may look, at first, as a formidable task but we are not expected to do it on our own.
The Holy Spirit within us is always willing to enable us to do what is asked of us.

Note: Another reflection on a different theme is available in French at: https://image-i-nations.com/?p=16658&preview=true

 

Source: Images: Space-O Technologies   Be HBG!

6è dimanche de Pâques, année C – 2019

Les gens disent souvent des choses surprenantes, parfois même déroutantes.
On peut questionner leurs propos, ou les ignorer, ou même s’en moquer.
Mais quand c’est l’un ou l’autre texte de la Bible qui nous est adressé,
alors d’ordinaire on prête attention et, idéalement, on y réfléchit.

Aujourd’hui, c’est une courte phrase de la 1ère lecture (Ac.15:1-2,22-29) qui m’interpelle.
Les Apôtres et les Anciens d’Antioche, en Syrie, écrivent aux chrétiens d’autres communautés et disent :

« L’Esprit-Saint et nous-mêmes avons décidé… »
 
« L’Esprit-Saint et nous-mêmes…
Une affirmation assez audacieuse! Peut-être…
Mais une affirmation qui révèle une prise de conscience de la présence de quelqu’un –
quelqu’un qui inspire et qui guide – l’Esprit Saint lui-même.

Vous pensez sans doute : Ce sont des paroles qui conviennent au Pape et aux évêques.
Vous vous dites que cette façon de parler est propre au ‘magistère’, autrement dit : à l’Église enseignante.
Vous ne faites pas erreur.
Mais faut-il exclure ‘les autres’ – tout un chacun, vous et moi?

Personnellement, je suis convaincue que chacun/e non seulement peut, mais devrait, s’approprier ces paroles.
Évidemment pas pour s’arroger le pouvoir de dire aux autres quoi faire, ou ne pas faire, mais…

  • avant de prendre des décisions,
  • avant de faire des choix,
  • avant de privilégier telle ou telle option,

j’ose croire qu’il est bon de consulter celui que le Père et Jésus nous ont envoyé comme Conseiller –
lui, l’Esprit-Saint.
Par la suite, ayant perçu son inspiration et l’ayant suivie, alors en toute vérité, on peut alors se dire à soi-même :
« L’Esprit-Saint et nous-mêmes avons décidé… »
 
Note : Une autre réflexion est disponible sur un thème différent en anglais à : https://image-i-nations.com/6th-sunday-of-easter-year-c-2019/
 
 

Source : Image : Rembrandt de.wahooart.com
 

Journée Internationale de la jeunesse – 12 août

L’objectif de la Journée internationale de la jeunesse est de promouvoir, tout particulièrement auprès des jeunes, le Programme d’action mondial pour la jeunesse à l’horizon 2000 et au-delà.

« La jeunesse est l’avenir de l’homme »
Ce programme encourage l’action en faveur des jeunes dans dix domaines prioritaires : éducation, emploi, malnutrition et pauvreté, santé, environnement, toxicomanie, délinquance juvénile, loisirs, petites filles et jeunes femmes et pleine et entière participation des jeunes à la vie de la société et à la prise de décisions. Une action de mise en oeuvre du Programme aux niveaux national, régional et mondial y est également recommandée.

Les jeunes, qui selon les critères des Nations Unies correspondent à la tranche d’âge 15 à 24 ans, représentent un sixième de la population mondiale. La majorité de ces jeunes hommes et femmes vit dans des pays en développement et leur nombre devrait augmenter substantiellement au XXIè siècle.

C’est en 1991 que les jeunes réunis à Vienne (Autriche) pour le premier Forum mondial de la jeunesse organisé par le système des Nations Unies ont proposé d’instaurer une Journée internationale de la jeunesse. Le Forum recommandait qu’une telle Journée soit célébrée en partenariat avec des associations de jeunes dans l’objectif plus particulier d’organiser des activités promotionnelles et d’appels de fonds pour soutenir le Fonds des Nations Unies pour la jeunesse.

En 1998, par une résolution adoptée lors de la première Conférence mondiale des ministres de la jeunesse – tenue par le Gouvernement portugais en collaboration avec les Nations Unies à Lisbonne du 8 au 12 août 1998 – le 12 août a été déclaré Journée internationale de la jeunesse.

Cette recommandation a ensuite été entérinée lors de la cinquante-quatrième session de l’Assemblée générale par l’adoption de la résolution A/RES/54/120, en date du 17 décembre 1999 et intitulée « Politiques et programmes mobilisant les jeunes ».

Un site à visiter : www.un.org       Source : Texte : Journée mondiale   Image : istockphotos.com

 

16è dimanche de l’année B

En marchant sur la rue, assise dans le métro, en attente dans la salle de la clinique, je regarde les visages des gens qui m’entoure et je me dis que…
Sans doute, plusieurs d’entre eux, la majorité peut-être… aimeraient entendre les paroles de Jésus,
paroles qu’il adresse à ses apôtres dans l’évangile d’aujourd’hui (16è dimanche, année B – Mc.6:30-34) :

« Venez à l’écart… et reposez-vous un peu. »

Après des jours de marche de village en village,
après des heures d’écoute du message de Jésus adressé à la foule,
les apôtres sont fatigués et Jésus en est conscient.
Mais ils ne sont pas les seuls à ployer sous le fardeau…
 
« En débarquant, Jésus vit une grande foule.
Il fut saisi de compassion envers eux. »

On comprend facilement leur détresse…
Le rythme de la vie et les demandes répétées qu’on nous adresse,
nous sommes à court de souffle, la proie du stress.
Bien souvent, on voudrait dire : ‘C’en est trop’ !

Cette fatigue sous le poids du quotidien,
cette lassitude sous la contrainte de multiples tâches,
ce dégoût devant les platitudes, les mesquineries, les lâchetés de l’entourage –
tout cela conduit souvent à se sentir débordé et découragé.
On n’en peut plus, on ne peut faire un pas de plus.

Le travail à accomplir, la décision à prendre, l’aide à apporter,
Impossible ! Nos ressources sont épuisées…
Mais… il nous reste toujours – trésor inoui – la COMPASSION DE JÉSUS.

Lui qui, un jour, a dit :
« Venez à moi vous tous qui ployez sous le fardeau,
je vous soulagerai…
Vous trouverez le repos. » (Mt.11:28)

Note: Une autre réflexion est disponible en anglais sur un thème différent à: https://image-i-nations.com/16th-sunday-of-year-b/

Source: Images: no.wikipedia.org   commons.wikimedia.org

World Day of Altruism – 26 May


The day of those who want to create a better and more respectful world
No matter what your culture, your social status, your education level, your age, your desires, and your aspirations are, you are concerned by your future and the future of the planet you live on; this is the reason for the World Day of Altruism.

Because we are aware that our future relies on us and only us, on the choices we make today, and on our actions. Because we are aware that what will happen to-morrow depends on what we do today, and what we get today is the result of what we have done yesterday. We have decided not to make the same mistakes and to:

“Create something different”

   Our leitmotiv : “Life respect above all”

Because we think that you and me, all together, will succeed in giving our future a happier direction that the one we have chosen until today. Because it’s now time to take responsibilities for our planet and our future by making constructive decisions carrying the seeds of the results we want for tomorrow.

Source: Text & Image: www.planète-altruiste.com