image-i-nations trésor

L’actualité: Covid-19, tempête de neige, et…

L’actualité, c’est un sujet qui couvre bien des choses: des événements importants, des faits divers et quoi encore?
Bien souvent, ce qu’on nous présente sous ce titre n’a rien pour nous encourager ou nous stimuler.
Mais il arrive que, parmi bien d’autres informations, une nouvelle a de quoi nous inspirer, littéralement.
C’est ce qui s’est produit avec le bulletin de nouvelle à l’antenne de TVA hier.
Le texte qui suit vous donne plus de détails.

Le cadran montre 6 h 30. Après une première journée éreintante, Donald Hargray est de retour dans le stationnement des employés de l’hôpital de Saint-Jérôme avec tout son équipement. Sa mission? Déneiger le plus de véhicules possibles pour remercier les travailleurs de la santé de leurs sacrifices en ces temps difficiles.

Le retraité de 65 ans avait déneigé plus de 200 véhicules dimanche en milieu d’après-midi. Une besogne amorcée la veille qui lui a valu toutes sortes de remerciements de la part des employés, comme des pourboires ou des cartes-cadeaux.

«Je ne les accepte pas parce que ce n’est pas le but du tout, dit-il. Ce qui fait mon bonheur, c’est quand ils me disent merci avec un petit sourire.»

Il encourage maintenant tous ceux qui, comme lui, sont en bonne forme et ont un peu de temps libre, à trouver une façon de remercier le personnel de la santé. 

«On ne sait jamais, c’est peut-être à eux qu’on va laisser le soin de nous traiter», rappelle-t-il.

Note: Un blogue sur le même thème a aussi de quoi inspirer et encourager à penser aux autres. On le retrouve à: https://image-i-nations.com/je-suis-atteinte/

 

Source: Texte: TVA Nouvelles, publié le 17 janvier 2021 à 15:02 Image: tvanouvelles.ca
 

Journée Internationale des enfants victimes innocentes d’agression – 4 juin

Les enfants, partout à travers la planète, n’ont pas tous la même chance. Il arrive que certains d’entre eux soient victimes d’agression(s), c’est pourquoi l’Organisation des Nations Unies a choisi la date du 4 juin qui, depuis 1992, rappelle les violences que subissent des milliers de jeunes.

La majorité des jeunes pratiquant la mendicité risque d’être exploitée de différentes façons par les adultes et, bien que les droits des enfants soient aujourd’hui des droits  » sacrés « , la pauvreté, le travail et les conflits les amènent souvent à accomplir des actes qui les mènent à leur perte.

Comment agir ?
Il est important de penser à ceux qui – au-delà de nos frontières – souffrent, en particulier les enfants. Mais lutter pour que ces enfants du monde entier puissent vivre sans craindre diverses agressions est encore plus important: diverses institutions nationales et internationales ainsi que des Organisations Non Gouvernementales (ONG), mènent des activités de prise en charge et d’encadrement de ces enfants. Chacun, à son niveau, peut décider de parrainer, d’effectuer des dons, de faire du bénévolat.

Source: Texte: Journée Mondiale Image: notihoy.com

Journée mondiale du bénévolat – 5 décembre

Happy guys and girls expressing happiness by showing thumbs while smilingLa Journée internationale des volontaires (JIV) célèbre le bénévolat à l’échelle mondiale. Elle a lieu chaque année le 5 décembre pour attirer l’attention sur le travail formidable accompli partout dans le monde par des bénévoles.

Les bénévoles sont à l’avant-garde du changement social dans le monde. Cette journée est l’occasion offerte aux organisations et aux bénévoles de promouvoir leur contribution au développement, que ce soit au niveau local, national ou international.

L’Assemblée générale des Nations Unies a établi la JIV avec l’adoption d’une résolution le 17 décembre 1985.

Source: Texte: Réseau canadien des volontaires

Bénévoler ? C’est consacrer son temps libre en mettant au service des autres son énergie et ses compétences. C’est donc bénévolement que je vais vous présenter  cette journée. (si, si je vous le jure)

Valeur républicaine ?
En effet, c’est le 17 décembre 1985 à New York que l’ONU a décidé de créer la journée mondiale du bénévolat afin de promouvoir le travail des bénévoles pour le développement économique et social aussi bien au niveau local, national et international. Mais c’est aussi pour mettre en avant le rôle joué par les structures associatives qui s’efforcent de répondre aux divers besoins de la vie sociale, principalement au près des jeunes, et des quartiers difficiles.

L’ONU souhaiterait voir les sociétés et les gouvernements reconnaître et promouvoir le volontariat comme activité indispensable.

Bénévolat ou volontariat ?
Pour être tout à fait précis, nous nous devons de dire que la résolution des Nations Unies dont il est fait mention (la 40/212) est plus exactement consacrée au volontariat. Et dans ce cas, on parle volontiers de la Journée Internationale du Volontariat. Mais ne nous leurrons pas, il s’agit bien d’une seule et même journée. La nuance n’existe d’ailleurs qu’en France et son origine est plutôt à rechercher dans les méandres du dictionnaire. Ne traduit-on pas « bénévolat » par « Voluntary work »?

Championne d’Europe
La France peut se vanter d’être championne d’Europe du bénévolat et du volontariat (ça fait toujours plaisir). Effectivement 4 associations sur 5 sont exclusivement gérées par des bénévoles.

Soit 190 associations créées par jour (70 000 par an, 1 million d’associations en activité), ainsi que 12 millions de bénévoles (dont 3,5 millions de bénévoles réguliers qui accordent au moins deux heures par semaine à une association) qui sont reconnus au niveau du gouvernement par le ministère chargé de la vie associative. Mais hélas, le nombre de bénévoles ne semble pas augmenter.

Chez certain de nos voisins, le bénévolat est considéré comme une matière éducative, c’est à dire qu’il fait partie dans de nombreux pays du cursus universitaire, mais la France devrait d’ici quelques temps se mettre au niveau de ses voisins.

Un site à visiter : www.unicef.fr    Source: Texte & Image: Journée Mondiale