image-i-nations trésor

La Journée Mondiale de l’intelligence animale – 26 mai

Les découvertes récentes de l’éthologie et de la science nous ouvrent un nouvel horizon de pensée : les animaux seraient intelligents, voire – dans certains cas – plus intelligents que les hommes !

D’après les promoteurs de cette journée, il s’agit d’une révolution scientifique, écologique, économique et philosophique qui mérite bien sa Journée Mondiale.

Quelle époque épique
Ce doit être un signe des temps, on retrouve à l’origine de cette initiative la journaliste Yolaine de la Bigne qui s’était fait un nom sur les ondes de France Inter avec une chronique souvent savoureuse « Quelle époque épique ». Elle est aussi la fondatrice de « L’animal et l’Homme » qui milite pour la cause animale et, notamment, la reconnaissance de l’intelligence propre aux animaux.

Souhaitons lui bonne chance dans ce nouveau combat et que la 1ère journée mondiale de l’intelligence animale ne reste pas une première !

Un site à visiter : Source : Texte & Image : Journée Mondiale

Minute pour la paix…

 3e anniversaire de la rencontre dans les Jardins du Vatican

Le pape François a invité à participer à la « Minute pour la paix », jeudi 8 juin 2017, à 13h, en sou-venir de la rencontre, dans les jardins du Vatican, des présidents israélien Shimon Peres et palestinien Mahmoud Abbas, avec le pape lui-même et avec le patriarche Bartholomée Ier, pour prier ensemble pour la paix, le 8 juin 2014.

« Demain, à 13h, a dit le pape en italien lors de l’audience de ce mercredi 7 juin 2017, place Saint-Pierre, on renouvelle dans différents pays l’initiative « Une minute pour la paix », c’est-à-dire un petit moment de prière en l’anniversaire de la rencontre au Vatican entre moi, le regretté président israélien Peres et le président palestinien Abbas », a rappelé le pape.

On a tellement besoin à notre époque de prier – chrétiens, juifs et musulmans – pour la paix »,  a insisté le pape.

Source: Texte: Anita Bourdin ZENIT Audience générale, Pape François, 7 juin 2017  Image: Osservatore Romano