image-i-nations trésor

Célébration de Diwali – 2021

 Le festival de DIWdiwaliALI est la fête la plus importante dans  le calendrier hindou. Ce nom est dérivé du sanskrit signifiant ‘rangée de lampes’. C’est en fait un festival de lumières en l’honneur de la déesse LAKSHMI. Les célébrations s’étendent sur une période de cinq jours, (cette année du 2 au 6 novembre) le troisième marquant la fin de l’année; en effet, la nouvelle année commence le lendemain pour les adeptes de cette religion.    (Information: Wikipedia)

« Dans l’hindouisme, les hommes scrutent le mystère divin… Ils cherchent la libération des angoisses de notre condition humaine soit par les formes de la vie ascétique, soit par la méditation profonde, soit par le refuge en Dieu avec amour et confiance. »

(Vatican ll, Déclaration sur Les relations de l’Église avec les religions non-chrétiennes, no. 2)

Nouvel An Hindou – 19 mars

Hindouisme :

Cheti Chand (चेटी चन्ड) est un festival qui marque le début du Nouvel An hindou pour le groupe des croyants Sindhi. La date de ce festival est fixée selon les cycles du calendrier lunisolaire Hindou. C’est le premier jour de l’année du mois Sindhi nommé Chet (Chaitra). Cette célébration prend place vers la fin de mars ou début d’avril du calendrier grégorien environ à la même période que Gudi Padwa dans la région de  Maharashtra et Ugadi dans d’autres secteurs de la région de Deccan en Inde.

Source: Texte: Wikipedia Image: Happy New Year

 

 

Diwali

 Le festival de DIWdiwaliALI est la fête la plus importante dans  le calendrier hindou. Ce nom est dérivé du sanskrit signifiant ‘rangée de lampes’. C’est en fait un festival de lumières en l’honneur de la déesse LAKSHMI. Les célébrations s’étendent sur une période de cinq jours, (cette année du 11 au 15 novembre) le troisième marquant la fin de l’année; en effet, la nouvelle année commence le lendemain pour les adeptes de cette religion.    (Information: Wikipedia)

« Dans l’hindouisme, les hommes scrutent le mystère divin… Ils cherchent la libération des angoisses de notre condition humaine soit par les formes de la vie ascétique, soit par la méditation profonde, soit par le refuge en Dieu avec amour et confiance. »

(Vatican ll, Déclaration sur Les relations de l’Église avec les religions non-chrétiennes, no. 2)