bible

Hier et aujourd'hui . . .

parchment

Ce que cette page vous réserve . . .

     

Les lectures bibliques des dimanches et jours de fête de l'année liturgique offrent un trésor dont la richesse est toujours actuelle.

De semaine en semaine, elles nous donnent l'occasion de faire de nouvelles découvertes.

La parole de Dieu devient alors signifiante et active dans nos vies et nous permet de rencontrer celui qui est lui-même Parole de Vie.

24è dimanche de l’année B – 2021

Dans chaque personne, il y a le moi et… le moi!
Non, je ne fais pas allusion à la condition psychologique de personnalités multiples.
Cette affirmation m’est suggérée par l’évangile de ce dimanche (Marc 8:27-35).
C’est le personnage de l’apôtre Pierre qui me met sur la voie de cette méditation.

Dans la première partie du texte on voit Pierre donner à Jésus une réponse inspirée:
« Tu es le Christ. »
 
Dans une autre version de ce texte (Matthieu 16:13-20),
Jésus affirme que c‘est le Père lui-même qui a inspiré Pierre pour qu’il réponde ainsi.

Mais voilà que dans la deuxième partie du texte,
Pierre « se mit à faire de vifs reproches à Jésus ».

Le Maître corrige son apôtre en termes sans équivoque:
« Passe derrière moi, Satan !
Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

Le terme ‘Satan’ n’est pas utilisé ici pour désigner l’esprit du mal mais dans le sens de ‘tentateur’.
Pierre tente littéralement Jésus de se détourner de sa mission de sauveur par la souffrance –
une perspective que Pierre ne peut envisager.

Nous sommes en présence de Pierre l’apôtre inspiré et Pierre le tentateur.
Et il n’est pas possible de nous soustraire à la réalité:
Pierre nous représente, oui, chacun et chacune d’entre nous!

En nous tous/toutes il y a…

le moi authentique et le moi faux,
le moi transparent et le moi hypocrite,
le moi vrai et le moi prétendu,
le moi noble et généreux et le moi misérable et égoïste…

Le premier se laisse guider par l’Esprit de Dieu, le second veut s’y soustraire.
L’apôtre Paul le reconnaissait spontanément:

« Je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas… 
Misérable que je suis! Qui me délivrera…?»  (Romains 7:19,24)

Cette expérience de Paul, elle nous est bien familière à nous aussi.
C’est le combat quotidien et… permanent.
Y a-t-il une issue, une solution est-elle offerte?

L’apôtre Paul l’a trouvée :
« Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur! »
 
S’en remettre à…
« Celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous,
infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons. »  (Éphésiens 3:20)

 

Une autre réflexion sur un thème différent est disponible en anglais à: https://image-i-nations.com/24th-sunday-of-year-b-2021/

 

 

Source: Images: Facebook      psmag.com

Comments

  1. Teresa Peñafiel

    Quel trésor ce commentaire! Oui, nous sommes des êtres d’ombre et de lumière! Et quoi dire de la citation de St-Paul, que vous me faites découvrir! Merci!

Laisser un commentaire