image-i-nations trésor

Journée mondiale de sensibilisation aux passages à niveau – 10 juin

journée mondiale de sensibilisation aux passages à niveau
La sécurité routière vue coté rail… Cette journée existe depuis 2009 à l’initiative de l’UIC, l’union international des chemins de fer. Le but de la journée est la sensibilisation du public et des différents acteurs des transports aux questions de sécurité posées par les passages à niveau.

Aux passages à niveau, priorité à la vie

L’UIC travaille aux côtés d’un grand nombre d’organisations du secteur routier dans le monde entier (et avec la Commission Européenne en Europe) afin de sensibiliser les usagers de la route et les piétons aux risques encourus aux passages à niveau et les inciter à modifier leurs comportements. Chaque année, la journée internationale de sensibilisation aux passages à niveau est suivie par plus de 40 pays.

Des statistiques inquiétantes

Trop de personnes trouvent la mort ou sont blessées chaque année lors d’accidents sur des passages à niveau. L’observation objective des faits montre qu’il ne s’agit que très rarement d’un problème ferroviaire, mais bien plus souvent d’un problème de comportement des autres usagers, piétons, motards, automobilistes, etc…

Il serait totalement illusoire de croire qu’on peut supprimer la totalité des passages à niveau, pour d’évidentes questions de coûts à répercuter sur les populations concernées. Par contre, le respect des règles de signalisation (et du Code de la route !) et la simple prudence permettraient de réduire de façon considérable le nombre d’accidents.

Fort heureusement, la stupidité ne tue pas…

Dans un article qui se veut drôle, ou décalé, le Figaro Etudiant – sous la plume de Lucile Quillet – publie un article intitulé « Les 10 journées mondiales les plus grotesques« . Bien évidemment, cette journaliste n’hésite pas à y ranger la journée de sensibilisation aux passages à niveau avec le texte suivant :

« Journée mondiale de sensibilisation aux passages à niveau
Très très important, les passages à niveau. Espérons que les dos d’âne, démarrages en côte et créneaux trouveront également grâce auprès du calendrier suprême des journées mondiales. »

Combien de morts vous faudra-t-il encore, madame, pour cesser de proférer de telles âneries ?

Fête de la Toussaint, année A – 2020

Pour la célébration d’aujourd’hui, les textes du 31è dimanche de l’année A font place à ceux de la Fête de la Toussaint.

La 1ère lecture de cette fête (Ap.7:2-4,9-14) fait mention d’une grande multitude,
« une foule impossible à dénombrer,
une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues. »

Ce texte du livre de l’Apocalypse (aussi appelé : Révélation) nous présente une vision,
la vision « des serviteurs de notre Dieu » qui ont atteint leur destination.
Aux 144,000 de ceux du peuple d’Israël, s’ajoutent tous les autres,
tous ceux et celles-là qui sont maintenant en présence de Dieu pour le louer et lui rendre gloire.

Ayant lu ce texte, j’ai soudain passé des statistiques bibliques à celles qui nous sont plus proches – celles du recensement de 2016 pour le Canada.
J’y ai découvert qu’à cette période il y avait plus de 7 million et demi de Canadiens nés dans des pays autres que le nôtre, soit 21.9 % – étonnante multiplicité et diversité!

J’ai alors voyagé en esprit jusqu’à un pays d’Afrique dont la population de quelques 45 millions était formée de plus de 123 ethnies dont les langues pouvaient être aussi différentes les unes des autres que le Français et l’Allemand!

C’est alors que la pensée m’est venue : tous ces gens sont appelés à être heureux, bienheureux, appelés à être… saints!
C’est précisément cela l’évangile – la BONNE nouvelle!

Jésus allait le proclamer sans contredit :

« Alors on viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi,
Prendre place au festin dans le royaume de Dieu. » (Luc 13:29)

Osons-nous y croire vraiment?
Osons-nous en propager l’invraisemblable message ?!

 

Note: Une vidéo sur le thème de l’évangile est disponible à : https://image-i-nations.com/le-bonheur/

Une autre réflexion est disponible en anglais sur un thème différent à: https://image-i-nations.com/feast-of-all-saints-year-a-2020/

  

Source: Image : un.org   en.wikipedia.org.   slideshare

Il se nomme… Covid-19

Vous vous demandez d’où il vient
Il nous a rejoints, il nous atteint
Riches et pauvres citoyens
Une pandémie, c’est ainsi qu’on le dépeint
Sans remède, nous voilà sans soutien
on n’y peut rien…

Covid, c’est son nom
Oui, il se répand, nous le voyons   
Villages, villes et nations
Il ne fait pas d’exception
De personnes, d’âge, ou de religion
c’est sa façon…

Voilà qu’il nous trouve dépourvus
Il n’avait pas annoncé sa venue
Rien ne prédisait l’apparition de l’intrus
Un tel désastre, a-t-on jamais vu?
Si seulement on y avait cru…
au début…

C‘est son nom scientifique
On ne discute pas la logique
Rien ne change les statistiques
On ne peut ignorer le diagnostic
Non, il n’est pas porté par un moustique
Ainsi on peut le voir actif de l’Atlantique
au Pacifique…

J’allais oublier… Non, j’étais en recherche… 
C’est bien le COVID 19

19… Le message me parvient… Psaume 19, me parle:

« Agrée les paroles de ma bouche
et le murmure de mon cœur
sans trêve devant toi, Seigneur,
mon rocher, mon Rédempteur. »   (verset 15)

Murmure… tout doucement… calmement… abandonnement…

Source: Images: INSPQ   Unsplash
Lire la suite

Journée Mondiale de lutte contre la tuberculose – 24 mars

Le thème de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose 2018 – «Avis de recherche: Chefs de file pour un monde exempt de tuberculose» – vise à susciter l’engagement de tous pour mettre fin à la tuberculose. Il devrait se concrétiser au niveau politique, c’est-à-dire à celui des chefs d’État et des ministres de la santé, mais aussi à tous les autres niveaux – ceux des maires, des gouverneurs, des parlementaires et des dirigeants communautaires. Les personnes atteintes de tuberculose, les militants de la société civile, les agents de santé, les médecins et le personnel infirmier, les ONG et les autres partenaires devraient également prendre part à cet engagement.

Source: Texte & Image: OMS

La Journée mondiale de la tuberculose rend hommage à cette armée internationale de travailleurs sociaux qui luttent contre la tuberculose avec le DOTS. Sans eux, les résultats obtenus au cours de ces 10 dernières années n’auraient pas été possibles ; sans eux, nul espoir de progrès futurs.

Les héros ordinaires de la lutte contre la tuberculose.

Malgré la formidable réussite du partenariat Halte à la tuberculose, il reste beaucoup à faire. Chaque année, près de 9 millions de personnes développent une tuberculose active et pas moins de 2 millions succombent à la maladie. Selon les statistiques établies en 2003 par l’Organisation Mondiale de la Santé, le dépistage des cas s’élève à 44 % et le taux de guérison à 81 %, chiffres largement inférieurs aux objectifs pour 2005, respectivement fixés à 70 % et 85 %.

Pour continuer à soutenir et soigner les malades, surmonter les difficultés posées par l’épidémie de VIH et aider chaque pays à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement, qui visent à réduire de moitié par rapport aux chiffres de 1990 la pauvreté ainsi que la prévalence de la tuberculose et le taux de mortalité imputable à cette maladie d’ici 2015, le monde doit pouvoir s’appuyer sur l’ensemble des personnels de santé. Or dans de nombreux pays, les services de santé publique sont sérieusement menacés par la  » fuite  » de leurs personnels formés vers des pays plus riches et par la réduction des budgets de santé publique.

Source: Texte: http://www.journee-mondiale.com 

 

 

Prendre conscience que…

Note de l’éditrice…

Oui, prendre conscience que…
À l’approche de cette rencontre des puissances économiques de la planète, on nous a fourni des statistiques… scandaleuses. L’une d’elles nous informe que 1% des richissimes personnalités de ce monde jouissent de 82% des richesses globales de notre univers.

= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

À Davos, l’appel du Pape pour un monde entrepreneurial humain

Alors que s’ouvre dans la petite commune des Alpes suisses de Davos, le plus grand forum économique du monde du 23 au 26 janvier 2018, le Pape François a adressé un message à ses 3 000 participants, dans une lettre lue par le cardinal Peter Turkson, préfet du dicastère pour le service du développement humain intégral.

Citant son allocution devant le Parlement européen de Strasbourg, le 25 novembre 2014, le Pape a renouvelé son désarroi quant à la prédominance des questions techniques et économiques dans le débat politique, «au détriment de l’intérêt véritable pour les êtres humains». Une prévalence technico-économique, non sans risques: «Les hommes et les femmes risquent d’être réduits à de simples rouages ​​dans une machine qui les traite comme des objets de consommation à exploiter, de sorte que, comme c’est tragiquement apparent, chaque fois qu’une vie humaine ne s’avère plus utile pour cette machine, elle est jetée avec quelques hésitations», a alerté le Saint-Père, qui ne cesse d’appeler au refus de «la culture du prêt-à-jeter» et de la mentalité d’indifférence.

Source : Texte : Vatican NEWS Image : NDTV.com

Galaxies, étoiles…

Les programmes de science nous donnent souvent des informations fantastiques!
En octobre 2016, la CBC parlait des corps célestes – non, pas les entités angéliques – mais les galaxies et les étoiles!

On affirmait que l’univers pourrait comporter entre 100 et 200 milliards de galaxies et chacune de ces galaxies pourrait compter 100 milliards d’étoiles!
Hier, (2 juillet 2017) un autre programme de culture scientifique (‘Les années lumières’, Radio-Canada Première) répétait ces données qui défient l’imagination!
Nous évoluons vraiment… parmi les étoiles!

Le Psalmiste ignorait sûrement ces statistiques mais sa louange était néanmoins bien fondée :
« Louez le Seigneur, tous les astres de lumière, louez-le cieux des cieux.
Qu’ils louent le nom du Seigneur! » (Ps.148 :3-4)

Source: Image: nasa.gov

Journée Mondiale de lutte contre la tuberculose – 24 mars

La Journée mondiale de la tuberculose rend hommage à cette armée internationale de travailleurs sociaux qui luttent contre la tuberculose avec le DOTS. Sans eux, les résultats obtenus au cours de ces 10 dernières années n’auraient pas été possibles ; sans eux, nul espoir de progrès futurs.

Les héros ordinaires de la lutte contre la tuberculose
Malgré la formidable réussite du partenariat Halte à la tuberculose, il reste beaucoup à faire. Chaque année, près de 9 millions de personnes développent une tuberculose active et pas moins de 2 millions succombent à la maladie. Selon les statistiques établies en 2003 par l’Organisation Mondiale de la Santé, le dépistage des cas s’élève à 44 % et le taux de guérison à 81 %, chiffres largement inférieurs aux objectifs pour 2005, respectivement fixés à 70 % et 85 %.

Pour continuer à soutenir et soigner les malades, surmonter les difficultés posées par l’épidémie de VIH et aider chaque pays à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement, qui visent à réduire de moitié par rapport aux chiffres de 1990 la pauvreté ainsi que la prévalence de la tuberculose et le taux de mortalité imputable à cette maladie d’ici 2015, le monde doit pouvoir s’appuyer sur l’ensemble des personnels de santé. Or dans de nombreux pays, les services de santé publique sont sérieusement menacés par la « fuite » de leurs personnels formés vers des pays plus riches et par la réduction des budgets de santé publique.

Un site à visiter : www.stoptb.org      Source: Texte: Journée Mondiale; Image: OMS