image-i-nations trésor

33è dimanche de l’année A – 2020

Plusieurs des paraboles de Jésus nous sont bien connues.
La signification de certaines d’entre elles nous semble parfois évidente.
Et pourtant… se pourrait-il que nous manquions parfois de percevoir le message profond qui s’y cache?

Dans ces textes, les paroles de Jésus nous offrent un miroir –
le miroir des actions et réactions des humains que nous sommes.

La parabole de Jésus en ce dimanche est connue comme la Parabole des Talents (Mt.25:14-30).
Les trois serviteurs à qui le maître a confié une somme d’argent l’administrent chacun à sa manière.
Le message qui découle du récit est présenté comme la responsabilité que nous avons de faire fructifier les dons que nous avons reçus de Dieu.
La paresse et la peur du 3è serviteur sont condamnées alors que le sens des affaires des deux autres est récompensé.

Cette conclusion est valide et pertinente.
Une interprétation additionnelle se présente dans l’attitude du serviteur qui a simplement enfoui ce qui lui avait été confié.
Convoqué par son maître pour rendre compte de son administration, on le voit… accuser pour… s’excuser.
Il accuse son maître d’être dure et exigeant pour excuser sa nonchalance et sa passivité.

N’est-ce pas là le miroir de l’attitude de bien des gens qui nous entourent (peut-être même la nôtre occasionnellement)?…
Le refus de se voir tel qu’on est… lâche, paresseux, échappant aux responsabilités qui sont nôtres…
Alors, on passe à l’attaque accusant l’autre d’être à l’origine de notre comportement.
Le 21è siècle déjà présent dans les paroles de Jésus!

La prochaine fois, en passant près d’un miroir… je me souviendrai de cette parabole!

Note: Une autre réflexion est disponible en anglais sur un thème différent à: https://image-i-nations.com/33rd-sunday-of-year-a-2020/

 

Source: Image : Sharing the Real Truth 

26è dimanche de l’année A – 2020

Un ‘Non’ qui se change en ‘Oui’… et un ‘Oui’ qui se change en ‘Non’…
Une tranche de notre vie quotidienne, pourrait-on dire.
C’est pourtant la scène, vieille de 2000 ans, que nous présente l’évangile de ce dimanche (Mt.21:28-32).

C’est justement ce que réalisent les textes de l’évangile : ils sont comme un miroir de notre expérience.
Mais ils sont davantage : ils nous révèlent le visage de celui dont nos vies doivent être l’imitation.

Le message au cœur de cette parabole apparaît clairement dans la question que Jésus pose à ses interlocuteurs :

« Lequel des deux a fait la volonté du père ? »
 
C’est précisément ce que Jésus attend de nous, ses disciples.
Il a affirmé :

« Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé. » (Jn.4:34)
 
Nous devons faire nôtre cette ‘nourriture’…
Changer le ‘Non’ que nous avions prononcé peut-être sans réfléchir, ou… manquant de générosité…
Et prononcer un ‘Oui’ d’engagement et de fidélité à ce que le Père attend de nous.

C’est aussi simple que cela vivre l’évangile, mais… combien exigeant parfois!…

Note: Une autre présentation sur ce thème est aussi offerte en format blogue à :  https://image-i-nations.com/les-mots-quelle-pouvoir/

Une autre réflexion est disponible en anglais sur un thème différent à: https://image-i-nations.com/26th-sunday-of-year-a-2020/

 

Source: Image : Chrétiens d’Europe – Centerblog

Synode des jeunes

Discours du pape aux jeunes

« Soyez des jeunes en marche, qui regardent l’horizon, pas le miroir… »

« Soyez des jeunes en marche, qui regardent l’horizon, pas le miroir », exhorte le pape François devant 7000 jeunes qui ont rencontré les Pères synodaux le 6 octobre 2018, dans le cadre du Synode des évêques qui a lieu à Rome.

Un message qui nous convient à tous et à toutes!…

Source : Texte : Océanne Le Gall, Synode des évêques, 8 octobre 2018 Images : Pixabay Steemit

 

Le Carême… Transformation… Transfiguration…

7640840_orig, amlitsince1865.weebly.comMe regardant dans le miroir, est-ce que je me vois tel que je suis ou… telle que je désire qu’on me perçoive?

L’image que je regarde est-elle une image de rêve?
Si mon rêve correspond au plan de Dieu pour moi, alors je suis sur la bonne route.

Sinon… cette période de Carême m’offre une occasion de lucidité et d’ajustement, une possibilité de retournement – l’essence même de la conversion.

C’est alors qu’une vraie transfiguration pourra prendre place!

Source: Image: amlitsince1865.weebly.com

Note: Une réflexion sur la 2è lecture de ce dimanche est disponible à: https://image-i-nations.com/2e-dimanche-careme-annee-b/

 

« Miroir, miroir… »

Le conte de fée est bien connu dans lequel la méchante reine demande anxieusement: « Miroir, miroir en bois d’ébène, dis-moi, dis-moi que je suis la plus belle… »

Se regarder dans le miroir – un geste si naturel, si frequent… et pas seulement pour les dames!

Ici, Francine Robillard (personnifiant Gertrude) fait face au miroir et nous partage sa réflexion…