image-i-nations trésor

Journée mondiale des parents – 1er juin

Journée mondiale des parentsC’est l’ONU qui est à l’origine de cette journée mondiale.

Dans sa résolution A/RES/66/292 du 17 septembre 2012, l’assemblée générale a proclamé le 1er juin, Journée mondiale des parents, pour mettre à l’honneur les parents du monde entier.

Un père, une mère, des parents…

La responsabilité première des parents a, de tous temps, été de prendre soin des enfants, les protéger et leur assurer un développement harmonieux.

La famille doit garantir aux enfants un climat de bonheur, d’amour et de compréhension, leur permettre de grandir et les rendre aptes à affronter l’avenir.

 

Journée mondiale pour le droit aux origines – 30 mai

Journée mondiale pour le droit aux origines
Depuis 2014, il existe une journée mondiale consacrée au droit à connaître ses origines. Ce combat a été initié par un collectif, la Coordination des Actions pour le Droit à la Connaissance des Origines. La journée du 30 mai a été mise en place pour donner une plus grande visibilité à cette cause.

Des questions complexes

La question posée mérite qu’on s’y arrête. Faut-il, oui ou non, permettre aux enfants nés sous x de retrouver leurs parents biologiques alors même que l’accouchement sous X était censé rompre tout lien.

Le législateur s’est lui aussi penché sur cette question et s’est posé la question de modifier la loi en créant le Conseil National pour l’Accès aux Origines Personnelles (CNAOP) et envisagerait la possibilité que le père puisse reconnaitre l’enfant, même si la mère accouche sous X.

Les questions sont posées, les réponses pas toujours aussi simples qu’on pourrait le souhaiter. L’intérêt de cette journée sera a minima d’inciter tout un chacun à y réfléchir !

Un site à visiter : lavoixdesadoptes.com    Source: Texte & Image: Journée mondiale

10è dimanche de l’année B

L’évangile de ce dimanche est long et il touche plusieurs sujets.
Ces différentes idées pourraient être regroupées sous un thème: Une question d’identité.
N’est-ce pas de cela qu’il s’agit dans ce texte? (Mc.3:20-35)
On pourrait le penser.

La réputation de Jésus est comme déchirée, il semble, entre l’opinion de ses proches et celle de ses opposants.
Sa famille veut le ramener à la raison car, à leurs yeux, il a perdu la tête.

Pour leur part, les scribes affirment qu’il est possédé par nul autre que le chef des démons.
Mais lui, Jésus, raisonne logiquement avec ces derniers en disant que
si le chef des démons chasse l’un des siens,
sa maison et son pouvoir s’effondreront –
c’est l’évidence même!

En ce qui concerne les liens familiaux Jésus révèle une réalité inédite et…
en fait, il donne justement un sens d’identité
à ceux et celles qui le suivent et vivent selon son message :
ils sont précisément sa parenté proche comme sa mère, ses frères et sœurs.

Ne sommes-nous pas du groupe, nous qui le suivons jour après jour?

Note: Une autre réflection est offerte sur un thème different en anglais à: https://image-i-nations.com/10th-sunday-of-the-year-b/

Source : Images : lds.org   studiu-biblic.ro

Les deux mains

785px-Rembrandt_Harmensz_van_Rijn_-_Return_of_the_Prodigal_Son, en.wikipedia.orgCette célèbre peinture de Rembrandt a été interprétée de bien des manières.

Une interprétation suggère que les deux mains du père sont différentes en apparence – l’une féminine, l’autre masculine.

 

L’inspiration d’Isaïe et celle du Psalmiste s’y rejoignent:

« Comme un fils que sa mère console, moi aussi je vous consolerai » (Is.66:13).

« Comme est la tendresse d’un père pour ses fils, tendre est le Seigneur pour qui le craint » (Ps.103:13).

Source: Image: en.wikipedia.org