image-i-nations trésor

Journée internationale des tropiques – 29 juin

L’avenir appartient aux tropiques

La Journée internationale des tropiques est une occasion de célébrer l’extraordinaire diversité biologique, culturelle et linguistique de cette région et de reconnaître le rôle important que les pays des tropiques joueront dans la réalisation des objectifs de développement durable. Cette journée nous permet de souligner et de faire le point sur les progrès, les enjeux et les défis auxquels cette région et sa population font face.

Écosystème

Les tropiques sont définis comme étant la région sur Terre qui se trouve près de l’Équateur et qui s’étend approximativement entre le tropique du Cancer et le tropique du Capricorne. Quoique plusieurs facteurs topographiques et géographiques contribuent aux variations climatiques à l’intérieur même des tropiques, de façon simplifiée, le climat est généralement marqué par la chaleur et des températures relativement stables ou variant très peu d’une saison à l’autre. Les tropiques sont caractérisés par des précipitations dans les régions intérieures humides situées près de l’équateur; ces précipitations tendent à devenir saisonnières à mesure que l’on s’éloigne de la ligne équatoriale. La région tropicale est confrontée à plusieurs défis tels que les changements climatiques, la déforestation, l’exploitation forestière, l’urbanisation et les changements démographiques.

Populations

Les nations tropicales ont fait des progrès significatifs mais sont confrontées à une variété de défis qui nécessitent une attention ciblée à travers une gamme d’indicateurs de développement et de données afin de réaliser le développement durable.

  • On estime qu’en 2050, les tropiques seront la région la plus peuplée au monde, accueillant près des deux-tiers de la populations âgées de moins de 18 ans.
  • Avec un taux de pauvreté des plus élevés, plus de personnes souffrent de malnutrition dans les tropiques que partout ailleurs dans le monde.
  • La proportion de la population urbaine vivant dans des taudis ou bidonvilles est plus importante dans les zones tropicales.

Le saviez-vous ?

  • Près de 95 % de la superficie et 99 % des espèces de mangroves se trouvent sous les tropiques.
  • Les tropiques possèdent un peu plus de la moitié des ressources en eau renouvelables du monde, soit 54 %, mais près de la moitié de leur population est considérée comme vulnérable au stress hydrique.
  • La biodiversité est plus grande sous les tropiques – cependant, la perte de biodiversité est également plus importante sous les tropiques que dans le reste du monde.

 

Source: Texte & Image: https://www.un.org/fr/observances/tropics-day

Journée Mondiale de l’alimentation – 16 octobre

 Chaque année, le 16 octobre, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture célèbre la Journée mondiale de l’alimentation, qui commémore la date de sa création, en 1945.

La naissance de l’agriculture

Bien que le passage de la chasse et de la cueillette à une production alimentaire fondée sur la culture et l’élevage – autrement dit, la naissance de l’agriculture – se soit produit de façon indépendante dans de nombreuses régions du monde voilà environ 10 000 ans, l’histoire de l’agriculture est riche d’exemples d’échanges interculturels aux conséquences majeures. La première trace archéologique d’activité agricole en Europe atteste d’une technologie avancée, en l’absence d’outils plus élémentaires.

Selon une théorie en vigueur, les populations du Moyen-Orient auraient apporté en Europe leurs outils et leurs technologies. Il semblerait que de telles migrations de populations agricoles aient eu lieu en Afrique, en Amérique centrale et du Sud, en Chine, en Inde et en Asie du Sud-Est.

Pourquoi ces individus se sont-ils déplacés? L’agriculture, en offrant une source de nourriture plus sûre, entraînait un accroissement de la population, dont une partie finissait par migrer vers de nouvelles terres pour éviter la surpopulation.

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Le gouvernement français a lancé, en 2013, une contribution à la journée de l’alimentation sous la forme d’une journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. L’objectif affiché est de diviser par deux les quantités jetées. Nous ne pouvons ici que saluer cette initiative en stigmatisant les comportements des sociétés « riches » par rapport à l’alimentation !

Lutter contre la malnutrition

Cette page serait incomplète si on y évoquait pas les ravages causés dans le monde par la malnutrition.

Dans un contexte où plus de 3 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année dans le monde de causes de malnutrition, et où 159 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent d’un retard de croissance, l’enjeu est essentiel.

La FAO a décidé la mise en place d’une décennie pour lutter contre la malnutrition et, dans ce cadre, défini ses axes d’action :

  • intégrer la nutrition dans les programmes scolaires,
  • contribuer à la prise en compte de la nutrition dans les politiques des pays particulièrement affectés par la malnutrition,
  • contribuer à accroitre la mobilisation internationale et européenne en faveur de la nutrition,
  • contribuer à la recherche scientifique sur la nutrition.

Ce programme de travail doit être soumis à la prochaine assemblée mondiale de la santé, à la FAO, ainsi qu’au secrétaire général des Nations Unies.

 

Un site à visiter : www.fao.org    Source: Texte & Image: Journée mondiale

Journée Internationale de la jeunesse – 12 août

L’objectif de la Journée internationale de la jeunesse est de promouvoir, tout particulièrement auprès des jeunes, le Programme d’action mondial pour la jeunesse à l’horizon 2000 et au-delà.

« La jeunesse est l’avenir de l’homme »
Ce programme encourage l’action en faveur des jeunes dans dix domaines prioritaires : éducation, emploi, malnutrition et pauvreté, santé, environnement, toxicomanie, délinquance juvénile, loisirs, petites filles et jeunes femmes et pleine et entière participation des jeunes à la vie de la société et à la prise de décisions. Une action de mise en oeuvre du Programme aux niveaux national, régional et mondial y est également recommandée.

Les jeunes, qui selon les critères des Nations Unies correspondent à la tranche d’âge 15 à 24 ans, représentent un sixième de la population mondiale. La majorité de ces jeunes hommes et femmes vit dans des pays en développement et leur nombre devrait augmenter substantiellement au XXIè siècle.

C’est en 1991 que les jeunes réunis à Vienne (Autriche) pour le premier Forum mondial de la jeunesse organisé par le système des Nations Unies ont proposé d’instaurer une Journée internationale de la jeunesse. Le Forum recommandait qu’une telle Journée soit célébrée en partenariat avec des associations de jeunes dans l’objectif plus particulier d’organiser des activités promotionnelles et d’appels de fonds pour soutenir le Fonds des Nations Unies pour la jeunesse.

En 1998, par une résolution adoptée lors de la première Conférence mondiale des ministres de la jeunesse – tenue par le Gouvernement portugais en collaboration avec les Nations Unies à Lisbonne du 8 au 12 août 1998 – le 12 août a été déclaré Journée internationale de la jeunesse.

Cette recommandation a ensuite été entérinée lors de la cinquante-quatrième session de l’Assemblée générale par l’adoption de la résolution A/RES/54/120, en date du 17 décembre 1999 et intitulée « Politiques et programmes mobilisant les jeunes ».

Un site à visiter : www.un.org       Source : Texte & Image: Journée mondiale   Photo: UNICEF/Pirozzi – www.un.org

 

World Day for War Orphans – 6 January

Civilians bear the brunt of the suffering in war. Of the big number of war victims, the most often neglected are children.

Orphans throughout the world face many challenges: Malnutrition, starvation, disease, and decreased social attention. As the most vulnerable population on planet Earth, they have no one to protect them and are most likely to suffer from hunger, disease, and many other problems.

In recent decades, the proportion of civilian casualties in armed conflicts has increased dramatically and is now estimated at more than 90 per cent. About half of the victims are children.
An estimated 20 million children have been forced to flee their homes because of conflict and human rights violations and are living as refugees in neighbouring countries or are internally displaced within their own national borders.

More than 2 million children have died as a direct result of armed conflict over the last decade.
More than three times that number, at least 6 million children, have been permanently disabled or seriously injured.
More than 1 million have been orphaned or separated from their families.
Between 8,000 and 10,000 children are killed or maimed by landmines every year.

An estimated 300,000 child soldiers – boys and girls under the age of 18 – are involved in more than 30 conflicts worldwide. Child soldiers are used as combatants, messengers, porters, cooks and to provide sexual services. Some are forcibly recruited or abducted, others are driven to join by poverty, abuse and discrimination, or to seek revenge for violence enacted against themselves and their families.

Sadly, however, they rarely receive the time, attention, and love for optimal social and personal development. Research reveals that children growing up in an orphanage experience emotional, social, and physical handicaps. Without a doubt, the best place for a child to grow up is in a stable family with a loving father and mother.

Source: Text: keepincalendar.com  Image: Unsplash (free download)

 

Journée Internationale de la jeunesse – 12 août

L’objectif de la Journée internationale de la jeunesse est de promouvoir, tout particulièrement auprès des jeunes, le Programme d’action mondial pour la jeunesse à l’horizon 2000 et au-delà.

« La jeunesse est l’avenir de l’homme »

Ce programme encourage l’action en faveur des jeunes dans dix domaines prioritaires : éducation, emploi, malnutrition et pauvreté, santé, environnement, toxicomanie, délinquance juvénile, loisirs, petites filles et jeunes femmes et pleine et entière participation des jeunes à la vie de la société et à la prise de décisions. Une action de mise en oeuvre du Programme aux niveaux national, régional et mondial y est également recommandée.

Les jeunes, qui selon les critères des Nations Unies correspondent à la tranche d’âge 15 à 24 ans, représentent un sixième de la population mondiale. La majorité de ces jeunes hommes et femmes vit dans des pays en développement et leur nombre devrait augmenter substantiellement au XXIè siècle.

C’est en 1991 que les jeunes réunis à Vienne (Autriche) pour le premier Forum mondial de la jeunesse organisé par le système des Nations Unies ont proposé d’instaurer une Journée internationale de la jeunesse. Le Forum recommandait qu’une telle Journée soit célébrée en partenariat avec des associations de jeunes dans l’objectif plus particulier d’organiser des activités promotionnelles et d’appels de fonds pour soutenir le Fonds des Nations Unies pour la jeunesse. En 1998, par une résolution adoptée lors de la première Conférence mondiale des ministres de la jeunesse – tenue par le Gouvernement portugais en collaboration avec les Nations Unies à Lisbonne du 8 au 12 août 1998 – le 12 août a été déclaré Journée internationale de la jeunesse.

Cette recommandation a ensuite été entérinée lors de la cinquante-quatrième session de l’Assemblée générale par l’adoption de la résolution A/RES/54/120, en date du 17 décembre 1999 et intitulée « Politiques et programmes mobilisant les jeunes. »

Un site à visiter : www.un.org   Source: Texte & Image: Journée mondiale

World Day of War Orphans – 6 janvier

Civilians bear the brunt of the suffering in war. Of the big number of war victims, the most often neglected are children.

Orphans throughout the world face many challenges: Malnutrition, starvation, disease, and decreased social attention. As the most vulnerable population on planet Earth, they have no one to protect them and are most likely to suffer from hunger, disease, and many other problems.

In recent decades, the proportion of civilian casualties in armed conflicts has increased dramatically and is now estimated at more than 90 per cent. About half of the victims are children.
An estimated 20 million children have been forced to flee their homes because of conflict and human rights violations and are living as refugees in neighbouring countries or are internally displaced within their own national borders.

More than 2 million children have died as a direct result of armed conflict over the last decade.
More than three times that number, at least 6 million children, have been permanently disabled or seriously injured.
More than 1 million have been orphaned or separated from their families.
Between 8,000 and 10,000 children are killed or maimed by landmines every year.

An estimated 300,000 child soldiers – boys and girls under the age of 18 – are involved in more than 30 conflicts worldwide. Child soldiers are used as combatants, messengers, porters, cooks and to provide sexual services. Some are forcibly recruited or abducted, others are driven to join by poverty, abuse and discrimination, or to seek revenge for violence enacted against themselves and their families.

Sadly, however, they rarely receive the time, attention, and love for optimal social and personal development. Research reveals that children growing up in an orphanage experience emotional, social, and physical handicaps. Without a doubt, the best place for a child to grow up is in a stable family with a loving father and mother.

Source: Text: Q9 Canada Data Center   Image: Earth Times

World Day of Action Against Hunger – 15 June

The 15th of June is the global day of action against hunger and is an opportunity to learn more about the challenges concerning food insecurity and malnutrition globally. Today, almost 870 million people worldwide are chronically undernourished and every day, 10,000 women and children under 5 years old die due to malnutrition.

logo_frn-300x242
Source: Text & Image: Acted

Why care about hunger?
Because the right to food is a basic human right.   In a world of plenty, 805 million people, one in nine worldwide, live with chronic hunger. The costs of hunger and malnutrition fall heavily on the most vulnerable.

60% of the hungry in the world are women.
Almost 5 million children under the age of 5 die of malnutrition-related causes every year.
4 in 10 children in poor countries are malnourished damaging their bodies and brains.
Every human being has a fundamental right to be free from hunger and the right to adequate food. The right to adequate food is realized when every man, woman and child has the physical and economic access at all times to adequate food or means for its procurement.

Because we can end hunger in our lifetime. It’s possible. The world produces enough food to feed every person on the planet. In September 2000, world leaders signed a commitment to achieve eight Millennium Development Goals by 2015. MDG #1 is eradicate extreme poverty and hunger and includes three targets.  Since then:

Forty countries have already achieved the first target, to halve the proportion of people who suffer from hunger by 2015.
In addition, over the past 20 years, the likelihood of a child dying before age five has been nearly cut in half, which means about 17,000 children are saved every day. 
Extreme poverty rates have also been cut in half since 1990.
The challenge is significant, but these results show us that when we focus our attention, we can make big strides.

Source: Text: World Food Day

World Day of War Orphans – January 6

Civilians bear the brunt of the suffering in war. Of the big number of war victims, the most often neglected are children. Orphans throughout the world face many challenges: Malnutrition, starvation, disease, and decreased social attention. As the most vulnerable population on planet Earth, they have no one to protect them and are most likely to suffer from hunger, disease, and many other problems. In recent decades, the proportion of civilian casualties in armed conflicts has increased dramatically and is now estimated at more than 90 per cent. About half of the victims are children.

An estimated 20 million children have been forced to flee their homes because of conflict and human rights violations and are living as refugees in neighbouring countries or are internally displaced within their own national borders. More than 2 million children have died as a direct result of armed conflict over the last decade.
More than three times that number, at least 6 million children, have been permanently disabled or seriously injured.

war orphans b. ABSFreePic.com

More than 1 million have been orphaned or separated from their families.
Between 8,000 and 10,000 children are killed or maimed by landmines every year.
An estimated 300,000 child soldiers – boys and girls under the age of 18 – are involved in more than 30 conflicts worldwide. Child soldiers are used as combatants, messengers, porters, cooks and to provide sexual services. Some are forcibly recruited or abducted, others are driven to join by poverty, abuse and discrimination, or to seek revenge for violence enacted against themselves and their families.

Sadly, however, they rarely receive the time, attention, and love for optimal social and personal development. Research reveals that children growing up in an orphanage experience emotional, social, and physical handicaps. Without a doubt, the best place for a child to grow up is in a stable family with a loving father and mother.

Source: Text http://buchionline.blogspot.hu/2011/01/world-day-for-war-orphans.html
http://www.mb.com.ph/articles/296766/world-day-war-orphans-january-6-2011-highlighting-plight-150-million-children#.UM5YRuSIX-0

Pic: ABSFreePic.com