image-i-nations trésor

Journée internationale pour les droits des animaux – 10 décembre

Journée internationale pour les droits des animaux

La journée internationale des droits des animaux est célébrée le 10 décembre de chaque année.Elle consiste à manifester en silence sur des lieux où des animaux ont été maltraités, torturés, tués, comme par exemple dans certains laboratoires de recherche.

Une date intentionnelle…

Le 10 décembre est également la date de célébration des Droits de l’Homme. Elle n’a bien entendu pas été choisie au hasard. Elle entend dénoncer « l’hypocrisie » qui consiste à ne pas reconnaître les droits fondamentaux des animaux : droit à la vie, à la liberté et à l’épanouissement naturel.

Cette journée vise également à instaurer un débat public à propos de la manière dont les animaux sont traités, et parvenir à une reconnaissance internationale de leurs droits fondamentaux à ne pas être exploités.

Et si l’animal pouvait sauver des vies humaines ?

Il serait trop simple de n’exposer que le point de vue d’une seule partie. Lorsque l’animal de laboratoire permet par exemple de tester l’efficacité d’un médicament, faut-il toujours se scandaliser ? La recherche médicale utilise, certes, des animaux dans ses laboratoires mais ses expériences sur des animaux vivants permettent de sauver de nombreuses vies humaines. Il y a au minimum une réflexion à mener !

Le débat reste ouvert…

Un site à visiter : www.international-campaigns.org    Source: Texte & Image:  Journée mondiale

Journée Mondiale des animaux dans les laboratoires – 24 avril

Cette journée d’action a été reconnue par les Nations Unies et elle se déroule chaque année le 24 avril.

Lutter contre l’utilisation des animaux dans les Laboratoires

À l’occasion de la Journée Mondiale, des militants et sympathisants anti-vivisection se rassemblent partout dans le monde pour sensibiliser le grand public et les pouvoirs publics aux souffrances de millions d’animaux qui périssent dans les laboratoires.

Qu’il s’agisse de tests de produits chimiques ou de mise au point de nouveaux médicaments ou bien encore d’expériences d’ordre psychologiques, les mouvements demandent en bloc l’interdiction totale de l’emploi des animaux et leur remplacement par d’autres méthodes.

Et le progrés de la science ?

La communauté scientifique pourra légitimement s’inquiéter de prises de positions extrêmes en rappelant que l’utilisation des animaux de laboratoires a permis de sauver des millions de vies humaines dans le cadre de la mise au point de médicaments et vaccins… on se rend vite compte que les arguments des uns et des autres sont difficilement compatibles !

Vers une législation européenne ?

L’Union européenne (UE) ne peut pas rester muette sur ce genre de sujets et souhaite mettre un terme à l’expérimentation animale, en proposant des solutions de remplacement. Mais en l’absence possible de telles alternatives, elle propose une réflexion visant à mieux encadrer l’emploi des animaux dans les laboratoires et réduire les essais sur les animaux.

 

Un site à visiter : europa.eu      Source: Texte: Journée Mondaile  Image: futura-sciences.com