image-i-nations trésor

Journée mondiale de la tortue – 23 mai

Journée mondiale de la tortue

Lentement mais surement, elle est arrivée dans notre calendrier. Aujourd’hui, nous célébrons la journée mondiale de la tortue.

« Rien ne sert de courir ; il faut partir à point ».C’est l’organisation à but non lucratif American Tortoise Rescue qui a lancé la Journée mondiale de la tortue au début des années 2000 pour permettre de célébrer et protéger une des plus anciennes créatures au monde.

Il y a urgence !

Il faut avoir à l’esprit que les tortues font, elles aussi, partie des éspèces menacées.

Les tortues terrestres et d’eau douce disparaissent rapidement en raison de 4 facteurs :

  • le commerce des animaux de compagnie
  • la contrebande directement liée à ce commerce
  • la popularité des aliments exotiques (eh oui, on mange de la tortue !)
  • la destruction de leur habitat 

Les biologistes et autres experts de la biodiversité prédisent la disparition des tortues terrestres et d’eau douce sauvages d’ici 50 ans si rien n’est fait pour enrayer le phénomène.

Un site à visiter : oceans.ca   Source: Texte  Image: Journée Mondiale

Amazonie : un Synode pour le monde entier

L’assemblée spéciale du Synode pour l’Amazonie s’ouvre dimanche 6 octobre à Rome pour trois semaines de débats. Sur le thème « Nouveaux chemins pour l’Église et pour une écologie intégrale », les évêques, venus principalement d’Amazonie, discuteront de la meilleure manière de répondre aux défis posés à l’Église dans cette région à l’importance cruciale pour le monde.

Pendant trois semaines, l’Amazonie va donc se retrouver au cœur de l’Église. Ses 7,8 millions de kilomètres carrés, ses milliers de kilomètres de cours d’eau et ses 33,6 millions d’habitants seront en effet au centre des discussions des évêques, prêtres, religieuses et experts rassemblés à Rome pour l’assemblée synodale convoquée par le pape François qui l’ouvrira par une messe, dimanche 6 octobre au matin à Rome…

Le pape de Laudato si’ a donc proposé une double approche au Synode. D’abord se pencher sur la crise écologique dont les graves incendies de cette année ont souligné l’urgence, alors que l’Amazonie concentre 15 % de la biodiversité mondiale et 15 % à 20 % des réserves d’eau douce…

Car, et c’est l’autre demande faite par François au Synode, il s’agit en effet de trouver de « nouveaux chemins » pour que l’Église réponde au mieux aux besoins des peuples qui lui sont confiés en Amazonie. Ici la question principale sera de voir jusqu’où l’Église est capable de s’adapter et de changer pour être crédible.

Source : Texte (abrégé): La Croix, Nicolas Senèze, à Rome, le 03/10/2019 à 16:36 Modifié le 06/10/2019 à 09:17  
Image: Le Pape François (R) salue des membes d’un groupe indigène de la région de l’Amazonie au Colisée Madre de Dios, à Puerto Maldonado, Peru, 19 janvier 2018. (REUTERS/Henry Romero – RC1504E5EC80)

 

Journée Mondiale de la Terre – 22 avril

Cet évènement a été célébré pour la première fois le 22 avril 1970. le Jour de la Terre est aujourd’hui reconnu comme l’événement environnemental populaire le plus important au monde.
 
Le fondateur de cet événement est le sénateur américain Gaylord Nelson. Il encouragea les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l’environnement dans leurs communautés. Aujourd’hui, le Jour de la Terre est célébré, à travers le monde, par plus de 500 millions de personnes dans 184 pays.

Notre planète en danger
Le 30 mars 2005, l’Unesco publiait la première évaluation des écosystèmes pour le millénaire, un rapport accablant sur l’impact de l’homme sur la planète. Au cours des dernières années, les activités humaines ont modifié les écosystèmes pour satisfaire une demande croissante de nourriture, d’eau douce, de bois, de fibre et d’énergie…
Une dégradation irréversible aux conséquences désastreuses puisque le bien-être de l’homme est menacé d’ici à quarante ans.
Un site à visiter : www.earthday.net  Source: Texte & Image: Journée Mondiale

Journée Mondiale de la Terre – 22 avril

www.mickeyhart.netCet évènement a été célébré pour la première fois le 22 avril 1970. le Jour de la Terre est aujourd’hui reconnu comme l’événement environnemental populaire le plus important au monde.

Le fondateur de cet événement est le sénateur américain Gaylord Nelson. Il encouragea les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l’environnement dans leurs communautés. Aujourd’hui, le Jour de la Terre est célébré, à travers le monde, par plus de 500 millions de personnes dans 184 pays.

Notre planète en danger Le 30 mars 2005, l’Unesco publiait la première évaluation des écosystèmes pour le millénaire, un rapport accablant sur l’impact de l’homme sur la planète. Au cours des dernières années, les activités humaines ont modifié les écosystèmes pour satisfaire une demande croissante de nourriture, d’eau douce, de bois, de fibre et d’énergie…

Source: Texte: Journée mondiale   Image: www.mickeyhart.net