?

De ceci... de cela...

Sous cette rubrique vous trouverez des mots, des idées, des propos, des pensées

se voulant une avenue pour aider à réfléchir, à découvrir, à franchir - peut-être -

une nouvelle étape vers... ce que vous désirez, espérez, anticipez!

Journée internationale des migrants – 18 décembre

journee-internationale-migrantsLe 18 décembre est célébrée la Journée Internationale des Migrants. C’est l’occasion, dans le monde entier, de réaffirmer et de promouvoir les droits des migrants. La date a été choisie il y a quatre ans par l’ONU pour attirer l’attention sur une convention adoptée par l’assemblée générale des Nations unies le 18 décembre 1990 mais restée inapplicable faute de ratifications suffisantes.

Cette Convention pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et de leur famille concerne tous les migrants qui  » vont exercer, exercent et ont exercé  » un travail pendant  » tout le processus de migration « . Pour tous, avec ou sans papiers, des droits fondamentaux sont réaffirmés en  » considérant la situation de vulnérabilité dans laquelle se trouvent fréquemment les travailleurs migrants et les membres de leurs familles « .

Les migrants dans le monde
L’Europe accueille 15 Millions d’immigrés sur les 175 Millions de par le monde.
La Convention n’est entrée en vigueur que le 1er juillet 2003. A ce jour, 27 Etats l’ont ratifiée : seulement des pays d’émigration, aucun des pays les plus industrialisés. Depuis quatorze ans, la France, ses partenaires européens et la plupart des pays d’immigration de la planète éludent la ratification. Pourtant la défense des droits de l’homme a une portée universelle et ne peut donc pas exclure les migrants.

Pas de nouveaux droits
Depuis 1990, la précarisation des droits des migrants est en aggravation constante. L’Union européenne offre la libre circulation aux citoyens des Etats membres tout en durcissant, pour les autres, les règles de l’asile et du séjour ; le principe de non-discrimination inscrit dans le traité d’Amsterdam a pourtant exclu la discrimination fondée sur la nationalité.

Source: Journée mondiale

 

La sandale de Jésus

En France, les Dominicains de Lille ont publié un site internet très riche et inspirant. Ils offrent des retraites en ligne pour l’Avent et le Carême et, durant l’année, des méditations sur différents thèmes de la Bible. Pour la période de l’Avent cette année (Avent dans la ville), ils ont fait appel à des représentant/es d’autres congrégations religieuses qui présentent leurs réflexions.

Depuis longtemps déjà, je suis abonnée à leur site et, il y a quelques jours j’ai reçu par courriel le texte du Père Nicolas Rousselot, s,j, sur LA SANDALE DE JÉSUS. Un texte original et intéressant que je vous partage ici.

sandale de JésusJe ne suis pas digne de défaire
 la courroie de ses sandales.  (Évangile selon Saint Luc, chapitre 3, verset 16)    

Saviez-vous que la parole de Jean-Baptiste au sujet de la sandale de Jésus dont il ne peut dénouer la courroie se retrouve chez Matthieu, Marc, Luc, Jean et Paul ? C’est même le seul verset commun aux cinq témoins.
Pourquoi les cinq ont-ils été frappés à ce point par cette image apparemment banale de la courroie déliée d’une sandale ? Une petite enquête nous apprend qu’au temps de Jésus, les disciples qui choisissaient de se mettre à l’école d’un rabbin faisaient avec lui cette sorte de contrat : « Rabbin, si tu acceptes de m’enseigner, de mon côté, je m’engage à faire ta vaisselle, ton ménage, ton linge et tes achats. 
Mais lorsque tu reviendras de pérégrinations, ne compte pas sur moi pour me mettre à genoux et te laver les pieds. En bon juif, je ne veux être l’esclave de personne. » 


Tout d’un coup, la parole de Jean-Baptiste s’éclaire. C’est comme s’il disait : « Celui que je viens de baptiser était l’un de mes disciples. Il était “derrière moi”, alors que c’est à moi de devenir son disciple. Or, je n’en suis pas digne. Plutôt que devenir son disciple, je devrais être son esclave, dépendre entièrement de lui, me mettre à genoux à ses pieds. Mais en fait, je ne suis même pas digne d’être choisi comme son esclave, je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales. »
Cette image de la sandale nous permet d’être les témoins privilégiés d’une visitation chez Jean le Baptiste. Une immense lumière d’espérance vient l’envahir, une lumière indescriptible : L’Astre d’en haut vient de le visiter. Nous comprenons d’autant mieux pourquoi cette parole de vie a tant frappé Paul et les quatre évangélistes, au lendemain de la résurrection.

Journée mondiale de la montagne – 11 décembre

images-11

 

Je ne savais pas qu’il y avait une ‘Journée mondiale de la montagne’! Je m’en réjouis.

Inspirée par François, le saint d’Assise (13è siècle) et par ‘notre’ François, l’évêque de Rome, je me sens appelée à dire:

« Loué sois-tu, Seigneur, pour nos soeurs les montagnes,
majestueuses et fières
elles élancent leurs sommets vers le ciel
demeurant bien ancrées dans notre terre
elles chantent ta grandeur.
Elles nous invitent à nous dépasser et à grandir! »

Miséricorde

images-10

Sagesse de la rue…

On lui a demandé ce que c’était pour lui, la miséricorde.
« Ah… euh… la miséricorde … c’est quand j’shus dans MISÈRE pis au boutte de ma CORDE… ben là,  j’pense au Bon Dieu pis à sa MI – SÉ – RI – COR – DE! »

Paroles d’un théologien qui s’ignore?

Journée Internationale pour l’abolition de l’esclavage – 2 décembre

esclavageSous l’égide du Ministère de la Culture en partenariat avec l’UNESCO, cet événement commémore la date anniversaire de l’adoption par l’Assemblée Générale des Nations Unies, de la Convention pour la répression et l’abolition de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la prostitution d’autrui, le 02 décembre 1949.
Un combat de tous les jours
La célébration de cette journée, tout en s’inspirant de l’esprit de l’abolition de la traite des noirs, actualise le combat permanent contre toutes les autres formes d’esclavage moderne qui privent à de très nombreux êtres humains, leurs libertés et leurs droits les plus élémentaires à la dignité, au travail libre, à la vie tout simplement.
Kofi Annam, le Secrétaire Général des Nations Unies, dans son message du 02 décembre 2001, en rappelant l’abolition de l’esclavage, ajoutait ceci:  » Bien des gens pensent sans doute que ce traité n’a plus lieu d’être au XXIe siècle. Or il nous faut bien admettre que l’esclavage et la servitude restent encore trop fréquents, cachés sous les noms de travail obligatoire, travail forcé, exploitation de la main d’œuvre enfantine et traite des êtres humains « , marginalisation, exclusion des groupes sociaux.
L’esclavage actuel
Aujourd’hui, le travail forcé et l’exploitation sexuelle dont sont victimes les enfants, la prostitution des femmes. Le traitement discriminatoire des travailleurs migrants, les agressions quotidiennes contre les droits de l’homme la détérioration des termes de l’échange, le poids de la dette inique et injuste ont autant de formes de privation de libertés synonymes d’un esclavage de type moderne.   (Site internet: Journée mondiale)

3 décembre – Journée internationale des personnes handicapées

handicapeesAfin de favoriser l’intégration et l’accès à la vie économique, sociale et politique des personnes handicapées, une Journée Internationale des Personnes Handicapées à été proclamée, en 1992, par les Nations Unies, à la date du 3 décembre.

Cette journée mondiale est par ailleurs l’occasion idéale de réaffirmer certains principes de base, trop souvent oubliés: « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits ». Le respect de cette dignité due à chaque personne, valide ou non, implique la reconnaissance de droits fondamentaux comme l’éducation ou l’accès au travail.

Les manifestations organisées à cette occasion nous invitent à de modifier le regard que nous portons sur les personnes handicapées.    (Site internet: Journée internationale)

Une dame paralysée nous partage son vécu. Vous pouvez la rencontrer en visionnant la vidéo sur la page ON M’A PARLÉ DE…


Einstein, il y a cent ans…

Einstein b.

On célèbre cette année le centenaire de ce que le monde scientifique nomme ‘La théorie de la relativité.’

 Einstein est considéré comme un grand homme de science mais bien des gens semblent ignorer ses propos plus philosophiques qui peuvent nous inspirer même si nous ne faisons pas partie de la communauté scientifique.

L’un des ses textes est très proche du titre et du sens de ce site internet. Il disait: « Je suis suffisamment artiste pour exploiter mon imagination. L’imagination est plus important que la connaissance. La connaissance est limitée. L’imagination recouvre l’univers. »

Journée mondiale de la Bible – 24 Novembre

bible hand candle

Une Journée mondiale de la Bible! Pourquoi pas une… ‘Année mondiale’ de la Bible? Et si on pensait: Une ‘Permanence mondiale’ de la Bible!

Je rêve en couleur? Sans doute… mais la Parole de Dieu, peut-on lui assigner UNE journée par année?

C’est une parole aussi forte, fiable et fidèle que Dieu lui-même. Combien en ont éprouvé l’infaillible puissance, l’incontournable présence!

Déjà dans le Premier Testament (Ancien Testament) le Psalmiste en avait fait l’expérience et disait avec assurance: « À jamais, Seigneur, ta parole, immuable aux cieux. Rappelle-toi ta parole à ton serviteur dont tu fis mon espoir. » (Ps.119:89,49)

À notre tour de prier ces paroles…

 

Journée Mondiale sur la violence contre les enfants – 19 novembre

Children-WorldDay19nov-fr

 

Expert Indépendant responsable de l’Etude des Nations Unies sur la violence contre les enfants
Prof. Paulo Sérgio Pinheiro

« La Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants nous rappelle l’importance qu’il y a à agir maintenant pour répondre à la situation critique dans laquelle se trouvent les enfants. Prévenir la violence est le moyen le plus efficace de les protéger – un changement radical est nécessaire pour s’assurer que cette priorité est pleinement reconnue et transformée en action. Ceux qui travaillent pour et avec les enfants doivent unir leurs forces pour promouvoir et assurer le changement de fond auquel nous aspirons tous. (2006) »

Site: Journée mondiale

 

 

L’armistice – 11 novembre

11 nove. Fr.

Chaque année, on célèbre l’armistice – la fin de la ‘Grande Guerre’.

Mais… il y a ce que quelqu’un a nommé nos ‘guéguerres’ – tous ces débats qui deviennent des combats pour surpasser, supplanter, supprimer ces autres qui ne sont pas de notre camp, qui n’appartiennent pas à notre clan.

À quand l’armistice au quotidien?…

 

Voir aussi la vidéo: « Le soldat revenu de la guerre » sur la page ON M’A PARLÉ DE…